CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DUNKELNACHT - WAVRE (BELGIQUE)
Avec : DunkelNacht, Exuviated, Sinfulness
Date du concert : 03-09-2010
Lieu : Maison des Jeunes - [ Belgique ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.vitaminez.be/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 08 septembre 2010 - Chroniqueur : borgir62 - Photographe :


Wavre, commune située à quelques kilomètres de Bruxelles, accueillait en ce vendredi soir DUNKELNACHT, groupe de black métal franco-belge accompagné de SINFULNESS et EXUVIATED. Après plus de deux heures de route (saletés d’embouteillages et de travaux), j’arrive enfin à destination.


Le temps pour moi de prendre une petite bière à 1,20€ (ce qui change des concerts en France !) et de rencontrer les membres de DunkelNacht, et SinFulNess débarque sur scène. Un énième groupe de deathcore influencé par « All Shall Perish » et « WhiteChapel ». Si musicalement, on se retrouve avec quelque chose de pas trop mal, le chant me laisse assez sceptique, d’autant plus qu’ils sont deux à se partager la tâche, évoluant dans le même registre et n’apportant aucun dynamisme supplémentaire… Cependant le public, qui, visiblement, connaît bien les membres du groupe, est réceptif et c’est le principal pour ce genre de concerts. Dehors, Déhà, chanteur de DunkelNacht, est impatient et se livre à de curieuses révélations…


Puis arrive Exuviated. Ce nom vous dit peut être quelque chose, puisqu’ils ont participé au concours de Century Media qui offrait au vainqueur l’opportunité d’ouvrir pour Dark Tranquillity. Vous aurez donc la chance de les voir sur trois dates en Allemagne et en Belgique (Münster, Vosselaar et Berlin, dates sur le myspace du groupe), mais également au Mass Deathtruction Fest de Louvain la Neuve. Le groupe évolue dans un death/thrash afin d’ « explorer les méandres de l’esprit et du comportement humain […] au sein d’une ère de surconsommation, pour mettre en avant les dangers du monde actuel ». Les belges m’impressionnent. Le son est bon, en dépit d’une batterie légèrement trop forte couvrant un peu les autres et le chant de Gaultier (basse) à peine audible. En revanche, celui de Jeanphi est bien réglé, et il en profite, livrant un show vraiment de qualité. Ca bouge plutôt bien sur la petite scène Wavrienne. Le public, qui a déjà vu son affluence diminuer, apprécie et applaudit le groupe comme il se doit. Plutôt encourageant avant de partager l’affiche avec des groupes de renommées internationales.


Enfin, on se dirige vers la fin de soirée avec DunkelNacht. Les lillois ont récemment accueilli dans leur rang un deuxième guitariste, Malphas, qui faisait ce soir son premier concert. Je reviendrai sur sa prestation dans les lignes qui suivent.


Les lumières s’éteignent et les 5 membres de DunkelNacht arrivent. Oui, 5 membres, et non 3 comme vous avez pu le lire sur la chronique de l’album, puisque en plus de Heimdall, Alkhemohr, Déhà et donc Malphas, Max continue d’officier à la batterie lors des concerts. C’est dans une salle malheureusement très peu remplie que DN ouvre sur une intro lugubre et attaque avec « Errare Humanum Est ». Le son est pas mal, même si de temps à autre la batterie prend le dessus sur les guitaristes, notamment celle de Malphas, qui, pour une première, s’en est sorti de belle manière. Mais je ne cracherai pas sur la batterie, car Max est impressionnant ! Il faut l’avouer, il a mis une claque à pas mal de spectateurs présents ce soir-là. Les « anciens » que sont Heimdall et Alkhemohr bougent bien sur la petite scène et donnent une bonne dynamique à ce concert. Au chant, Déhà impressionne. J’attendais sa prestation et je ne suis pas déçu. En plus d’une redoutable voix, il est taillé pour la scène, n’hésitant pas à se mêler au public, à aller le chercher pour le faire bouger. Bien que s’adressant fréquemment à l’assistance entre les morceaux, le concert passe un peu trop rapidement, et on aurait voulu en avoir davantage, même si à titre personnel, mes 3 morceaux favoris furent joués (« How To Build A Burning Head Messiah », « Etau Chrétien » et « Oligarchislamisme »).


Bref, un concert bien sympathique, avec une belle révélation en ce qui concerne Exuviated et une bonne claque pour DunkelNacht. Deux groupes à suivre de très près, et dont on aura la chance de reparler.


 


Merci à Vitamine Z-Maison des Jeunes de Wavre.


 


Setlist DunkelNacht :


 


Intro


Errare Humanum Est


Klaustrophobik Inoculum


In The Halls Of Tortured Idols


How To Build A Burning Head Messiah


Etau Chrétien


Des Dieux Et Des Martyrs


Oligarchislamisme



no images were found