CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


KORITNI - BORDEAUX
Avec : KORITNI, GENERAL STORE, ELDORADO
Date du concert : 17-09-2010
Lieu : Rock School Barbey - [ 33 ]
Affluence : 100
Contact organisateur : http://www.myspace.com/funrockassociation
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 26 septembre 2010 - Chroniqueur : Bodomania - Photographe : Bodomania


"FunRock Association" nous a réservé quelques bonnes surprises ce soir... Les évènements musicaux de qualité se faisant plutôt rares ces derniers temps dans la région, la venue de KORITNI, GENERAL STORE et ELDORADO sonne alors comme une belle occasion de fouler à nouveau les marches de la "Rock School Barbey" et d’assister à une programmation 100% Rock'n'roll Bluesy. Arrivée à la salle, premier constat, le concert aura lieu dans le hall et non dans la grande salle habituelle, ce qui est finalement une bonne chose, les bordelais n'étant pas très nombreux à s'être déplacés (encore une fois!). Réunissant plusieurs générations au même endroit, c'est donc dans une ambiance intimiste, quasi-familiale que nous entamons la soirée...


 


20h30 passé, et quelques bières plus tard (la scène se trouvant juste à côté du bar, il n'y aura pas de problèmes de déshydratation ce soir), le public accueille déjà ELDORADO. Si le groupe est une découverte pour la plupart, les espagnols n'en sont pourtant pas à leurs débuts. Après avoir gagné de nombreuses récompenses et participé à plusieurs tournées, le quatuor revient aujourd'hui défendre leur dernier album en date, édité pour l'occasion en version anglaise et espagnole (pas de jaloux). Mais revenons en au concert... nous aurons donc droit à un chant en anglais! Les premières notes de "Tarot TV" résonnent et marquent le début d'un set Rock'n'roll psychédélique. En quelques morceaux, ces musiciens aguerris nous envoient une bonne dose d'énergie, faisant flottant dans l'air une nostalgie "seventies", du "New Vintage Rock" (dixit le producteur de leur opus, Richard Chycki). Une atmosphère moite envahit la salle, le public bien que statique n'en est pas moins réceptif et n'oublie pas de leur réserver un accueil chaleureux.




Très nuancé, le chant, à la fois puissant et fragile de Jesús Trujillo passe sans difficulté d'un registre à un autre, se chargeant au passage du clavier sur certains morceaux. Mais le reste de la bande n'est pas en reste, chacun aussi efficace derrière son instrument, créant une bande son progressive, à la fois calme et planante sur "Atlantico", ou durcissant le ton sur un "The house of the 7 smokestacks" très rythmé. Très à l'aise sur scène, le groupe se donne jusqu'au bout, terminant sa prestation en force avec "I don't need no doctor". Une sortie applaudie bien méritée s'en suit alors pour ELDORADO.




SET LIST ELDORADO:


1. Tarot TV


2. Free (A Chain Reaction)


3. Helter Skelter


4. Falling, Falling


5. Atlantico               


6. The Yakarta Club


7. The Rocket Song


8. The House of the 7 Smokestacks


9. I don’t need no Doctor


 


Ce soir, l'efficacité venant aussi bien des groupes que de l'organisation elle-même, l'attente est de courte durée, nous permettant ainsi de profiter au maximum de chaque groupe. A peine le temps de reprendre un verre, et c'est reparti pour un tour! Cette fois ce sont les membres de GENERAL STORE qui font leur entrée. Ces derniers ayant déjà plusieurs centaines de concerts à leur actif, nous voici face à une formation qui connait le sens du mot "live".






C'est donc en toute décontraction et dans la bonne humeur qu'ils s'avancent sur scène pour nous présenter leur dernier album, sorti en 2007 chez Brennus Music, "Vision of diversity". Puisant son inspiration dans les "Allman Brothers", "Black Crowes" ou "Gov't Mule", le "jam band" nous livre à son tour toute son énergie. Emmené par Will Lester, qui se démène aussi bien au chant qu’à la guitare, en nous servant quelques longs soli habités, l'osmose est là au sein de ce nouveau line-up scellé en 2007. La salle se chauffe peu à peu, et bascule dans les années 70's, entraîné par Bob Franks et son orgue Hammond. En clair, une belle démonstration de savoir-faire, peu de pause entre chaque titre et une intensité qui ne retombe pas un instant. Nous avons droit ce soir à de longs morceaux rythmés par Phil Sun et Urban Chad, pour la plupart tirés de leur précédent opus, mais également un avant-goût de ce qui nous attend sur son successeur. Chacun apprécie ce bon moment à sa façon, tout âge confondu... Pendant que certains s'assoient (et oui, il n'y a pas de gradin ce soir), d'autres restent bel et bien debout, verre à la main ou non, ne perdant pas une miette de ce spectacle. Les membres d'ELDORADO viendront d'ailleurs à leur tour se joindre au public pour assister au jeu des bordelais. C'est donc dans une ambiance chaleureuse et sur les notes de "Somewhere in the middle" que GENERAL STORE achève son set. Une deuxième partie de soirée qui aura bien réchauffé l’atmosphère…






SET LIST GENERAL STORE:


1- Celebrate


2- Who kills the king?


3- Sleep in bed


4- Children in a box


5- California


6- Trail of tears


7- Somewhere in the middle


 


Après un showcase acoustique effectué à la Fnac cette après-midi même, le groupe formé par Lex Koritni (ex membre de "Green Dollar Colour"), s'installe déjà sur la (petite) scène de Barbey. Du Hard Rock ultra-énergique, voilà le programme! A peine le thème du "Muppet Show" lancé, l'excitation est déjà palpable. Les verres se posent, les gens se rapprochent, les appareils photo s'allument... et en avant pour 1h d'agitation menée par le combo australien. Suite à un été riche en tournée, les membres de KORITNI poursuivent la promotion de "Games of fool" dans notre contrée, en ayant apparemment rien perdu de leur motivation. Les musiciens nous ont concocté une set-list très accrocheuse qui aura le don de faire remuer la petite assistance. Petite assistance oui, mais l'ambiance s'affole. Quelques titres taillés pour la scène plus tard, la complicité et la vitalité du groupe continuent d’entraîner le public. Et soudain, oh surprise! Le chanteur arbore fièrement un béret... Y'aurait-il du ACDC là-dessous? Exactement! Couplé à "Mess With love", "Let There be Rock" nous tombe dessus, et c'est tant mieux. Luke Cuerden sort de scène pour aller au cœur de la fosse pendant cette reprise. Autant vous dire que le public est d'autant plus chaud après ça. Le leader charismatique donne son maximum au même titre que le reste de la troupe, pas d'économie ce soir! Et personne n'est oublié, même pas le bassiste, Dean Matt Hunter , malheureusement en retrait dû à la place limitée. Celui-ci viendra à son tour sur le devant de la scène,  prenant pendant un temps la place d'Eddy Santacreu, lui-même parti faire un tour dans le public. De grands sourires s'affichent, le plaisir aussi, et voici déjà la deuxième reprise, "Kitten's Got Claws". Après tout, un petit Whitesnake n'a jamais fait de mal, bien au contraire, en particulier quand c'est bien réalisé. "Under the Overpass" suit et vient alors conclure le tout. Mais la fin est de courte durée, car des applaudissements qui se prolongent est signe de rappel.











Après qu'Eddy Santacreu soit monté sur scène pour nous demander avec humour de bien vouloir débarrasser le plancher, accompagné par Lex Koritni, qui ajoute à son tour dans un français impeccable, ce fameux: "on est fatigués", le duo nous offre ensuite une belle balade intitulée "The Devil's Daughter". Le reste du groupe regagne la scène, et après avoir entendu le chanteur pousser son grain de voix à fond (même durant cette balade), une autre surprise nous attend encore. Will Lester de GENERAL STORE rejoint les rangs pour nous offrir une ultime reprise. "Girls got Rythm" retentit et laisse place à un dernier déchaînement parfaitement rodé. Le concert se termine sous les acclamations d'un public, ravi d'avoir assisté à un show pareil. "Love is all" vient mettre un point final à cette soirée très rock’n’roll...











SET LIST KORITNI:


Intro: "Muppet Show Theme"


1- Game Of Fools


2- By my Side 


3- Heaven Again 


4- Highway Dream


5- Keep me Breathing 


6- 155 


7- Roll The Dice 


8- Mess With Love + Let There be Rock (ACDC cover)


9- Stab in the Back 


10- V8 Fantasy 


11- Red Light Joint 


12- Tornado Dreaming II


13- Sick Again 


14- Kitten's Got Claws (whitesnake cover)


15- Under The Overpass 


 Rappel:


16- The Devil's Daughter


17- Girls Got Rythm (ACDC Cover)


Outro : "Love is All"


 


J'ai beau chercher, je ne vois pas de réel défaut à ce concert donné par trois groupes aussi généreux qu'efficaces. Le genre de prestation qu'on aimerait voir plus souvent dans cette bonne vieille ville bordelaise, mais qui malheureusement risquent de se raréfier si le public ne fait pas plu souvent le déplacement… Le seul regret de cette soirée est effectivement d'avoir constaté qu'une organisation irréprochable, une excellente ambiance, et trois shows de qualité ne suffisent pas à rameuter les spectateurs. Les absents ont toujours tort? En ce vendredi soir à Barbey, ce fût le cas... Dommage pour eux, et des remerciements à "FunRock Association", à KORITNI, GENERAL STORE et ELDORADO, et bien évidemment à tous ceux qui n'ont pas manqué cet évènement, faisant ainsi (sur)vivre la scène Rock/Metal… Mais pour combien de temps encore?



no images were found