CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


WHERE DEATH IS MOST ALIVE TOUR PART II – VILLEURBANNE
Avec : OVERLOAD, INSOMNIUM, DARK TRANQUILITY
Date du concert : 08-10-2010
Lieu : CCO - [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.myspace.com/myreferencevents
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 11 octobre 2010 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART http://www.myspace.com/chart333


Cette nouvelle venue de DARK TRANQUILITY à Lyon, grâce à l’organisation de MY REFERENCE EVENTS était très attendue. Le groupe attire dorénavant autant un public de fidèles qui le suit depuis plusieurs années et des nouveaux venus nettement plus jeunes. Il faut reconnaître que le groupe commence à avoir de la bouteille. Cela va faire bientôt faire vingt ans que ces suédois sont là et ce serait vraiment étonnant de les voir quitter la scène avant un bon moment encore. En tout cas, les lyonnais se sont déplacés en masse ce soir et c’est quelque chose de très plaisant que d’être dans cette salle où la chaleur est réellement impressionnante.


 


  C’est un groupe français du Val d’Oise qui à l’honneur d’ouvrir les hostilités, OVERLOAD. Le deuxième album du groupe vient tout juste de sortir et ils sont là pour le défendre mais surtout et avant tout pour se faire connaître. OVERLOAD officie dans un style death metal mélodique qui met tout le monde dans le bain tant il est vrai que le groupe a quelque chose de suédois dans ses compositions et la manière de faire sonner sa musique. La prestation est bonne, le groupe est énergique et tout à fait à la hauteur, ce qui n’est pas toujours le cas pour les formations qui ont la lourde tâche d’ouvrir pour leurs ainés. Le public ne s’y trompe pas et la fosse se transforme rapidement en mosh pit. Preuve que le pari est réussi car il est tout de même assez rare de rencontrer un tel engouement pour un groupe de première partie.










 


  C’est au tour d’INSOMNIUM de prendre le relai après un changement de plateau un peu long. Malgré leur nationalité finlandaise, ce groupe pourrait appartenir à la scène death mélodique de Göteborg. Malgré tout, INSOMNIUM a su aller plus loin en incorporant des éléments doom qui élargissent et enrichissent le style de ce groupe. On pense parfois à KATATONIA, parfois MY DYING BRIDE ou encore NOVEMBER’S DOOM à l’écoute de ce set tout en se disant que INSOMNIUM a malgré tout de la personnalité. Le set est vraiment énergique et teinté de moments plus propices à d’autres émotions. Le mélange des voix gutturales et des voix claires vraiment bien maîtrisées est un plus. Découvrir ce groupe en concert est une très bonne chose même si parfois certains morceaux auraient tendance à se ressembler.










INSOMNIUM - Setlist


1. Intro


2. Equivalence


3. Down With The Sun


4. Where The Last Wave Broke


5. Weather The Storm


6. The Harrowing Years


7. The Gale


8. Mortal Share


9. The Killjoy


10. Weighed Down With Sorrow


 


  Arrive enfin le moment d’accueillir comme il se doit la tête d’affiche de cette soirée. DARK TRANQUILITY débarque sur « At The Point Of Ignition » ce qui pourrait être surprenant car le plus souvent les groupes jouent la première chanson de leur dernier album en date. Peu importe, l’énergie est là et le public est remonté à bloc. Il faudra d’ailleurs assez peu de temps à Mikael STANNE pour s’en rendre compte. Les slammers s’en donnent à cœur joie et ce n’est pas notre frontman qui va les en empêcher. Au contraire même puisque lui aussi en profite plus qu’un peu. On le verra à plusieurs reprises traverser la salle porté par la foule. Pour un groupe de metal de cette envergure, c’est plutôt un fait rare qui peut être souligné. Preuve aussi peut-être de l’état d’esprit du chanteur qui semble ravi de jouer, ravi d’être là et ravi de recevoir toute cette énergie que lui offre le public. Mikael STANNE a compris quels étaient les bons ingrédients pour réussir un bon concert et il donne tout ce qu’il a. C’est un peu dommage de constater que les autres musiciens restent nettement plus en retrait. En même temps, ils assurent impeccablement leurs parties. Force est de constater que le groupe est impeccable sur scène dans l’exécution de ses morceaux. Sur « Shadow In Our Blood », le clip est diffusé sur le fond de scène. Oui, au passage le groupe utilise un écran pour diffuser des images mais la prestation scénique étant vraiment bonne, on n’y prête qu’une toute patite attention. Donc, sur ce « Shadow In Our Blood », le groupe joue en même temps que le clip est diffusé et dans lequel clip on voit le groupe interpréter son morceau. L’effet de mise en abîme est saisissant. C’est une idée simple mais un exercice risqué que DARK TRANQUILITY passe sans une fausse note.








  L’heure et demi que dure ce set est un hommage à l’ensemble de la carrière du groupe en mêlant morceaux du dernier opus et morceaux plus anciens. On retrouve notamment « The Gallery » issu de l’album du même nom, même chose pour « the Damage Done » mais aussi « The Wonders At Your Feet » de l’album « Haven » et « Misery’s Crown » de l’album « Fiction ». Le rappel arrive finalement et le groupe remonte sur scène pour trois morceaux. C’est assez impressionnant d’entendre le public chanter à plein poumon sur les parties guitares du fameux « Thereln ». L’album « Projector » assez peu représenté ce soir. Celui-ci avait permis à DARK TRANQUILITY de passer à l’étape supérieure et c’est un bel hommage que rendent les fans au groupe ce soir en chantant en cœur avec le groupe.









DARK TRANQUILITY – Setlist


1. At the Point of Ignition


2. The Fatalist


3. Damage Done


4. Lost To Apathy


5. Monochromatic Stains


6. The Gallery


7. One Thought


8. The Wonders At Your Feet


9. Iridium


10. Shadow in Our Blood


11. Icipher


12. Dream Oblivion


13. Misery's Crown


14. Haven Play Video


15. Punish My Heaven


Rappel


16. Final Resistance


17. ThereIn


18. Terminus (Where Death Is Most Alive)


 


  Avec une telle énergie déployée, il y a de fortes chances pour que cette tournée soit une réussite pour le groupe. DARK TRANQUILITY fait partie des grands de ce genre et pourtant sa proximité avec le public est exemplaire. Les groupes de ce soir n’hésiteront pas à rejoindre leurs stands de merchandising pour passer du temps avec leurs fans. On est loin d’un star system qui pollue aussi certains groupes de metal.



no images were found