CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SKOX - DECINES
Avec : SKOX, PI, CARNAGE OF CHILDREN
Date du concert : 15-10-2010
Lieu : Warmaudio - [ 69 ]
Affluence : 70
Contact organisateur : http://www.myspace.com/skoxband
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 18 octobre 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Après les soirées black-métal Lyonnaises de ces derniers temps, le death/thrash repart à l’assaut dans l’agglomération. SKOX organise donc ce Vendredi 15 Octobre une petite soirée brutale au Warmaudio de Décines. Le groupe va jouer en compagnie de PI et de CARNAGE OF CHILDREN, formations locales qui ne demandent qu’à en découdre sur les planches actuellement.


 


Que le bal musette métal commence, dans cette salle bien remplie pour l’occasion, ça fait plaisir, l’ambiance semble être au rendez-vous. Vingt heures trente et des poussières, CARNAGE OF CHILDREN ouvre le feu avec son death lourd, brutal et technique à la fois, mélangeant des bonnes influences de CANNIBAL CORPSE et DEATH entre autres, le décor est planté.




Le nouveau frontman/grogneur a prit de l’assurance sur scène, les deux guitaristes le soutiennent avec des chorus d’outre-tombe. Guitaristes qui mélangent bien les riffs mortels avec les soli bien techniques au demeurant. La basse ronfle à souhait et ressort bien avec un son assez énorme reconnaissons-le. Le batteur plombe le tout avec précision accentuant les lourdeurs d’envois toujours puissants et efficaces. C’est du bon death qui satisfait l’assistance avec des compositions variées ne tombant jamais dans une certaine linéarité, piège à éviter dans le style. Le combo s’en sort très bien et progresse à vue d’œil, ou d’oreilles, c’est comme vous voulez. Après cette bonne prestation on attend la sortie de leur premier album en cours d’enregistrement. Groupe à suivre évidemment dans cette scène du métal-de-la-mort qui est décidément encore bien vivante dans la région.








 


Changement de matériel, changement d’ambiance avec la formation suivante qui nous propose du death certes, mais aussi du thrash, un peu de core, des polyrythmies, des contretemps, des riffs écrasants et bien alambiqués cela va de soi. PI, groupe un peu méconnu dans la région ne donne pas souvent de concerts mais lorsqu’il lance les débats sur scène avec un son ébouriffant, une précision époustouflante dans les jeux de guitare, on reste comme pétrifiés par tant de classe, quelle claque..




Le nouveau batteur, que l’on ne présente plus dans le métal régional, contribue à donner une autre dimension aux titres proposés par le groupe. C’est net et précis, ça vous remue les tripes de belle façon tout simplement. Et puis, pour renforcer la prestation, voici des éclairages froids, glacials, qui amplifient le tout lui donnant un côté presque indus de bon aloi. Le public est à la merci des envois brûlants du quintette qui nous propulse dans un autre monde inhumain remplis de mélopées métalliques ensorcelantes et d’une efficacité redoutable. Tout le Warmaudio vibre et se défoule la nuque en cadence bercé par cette musique qui nous rappelle évidemment les bonnes influences d’un MESHUGGAH. PI possède un gros potentiel, c’est certain, on ne peut que souhaiter de les voir plus souvent en concert, car on deviendrait « accro » de leurs excellentes prestations, cela ne fait aucun doute, en exemple de ce soir où ce ut excellent (qui a dit comme d’habitude ?).








 


L’heure tourne, et SKOX va sûrement nous achever maintenant avec son thrash/death énergique qui vous écorche les neurones avec leur hargne et leurs riffs énervés. Les titres de leur dernier EP comme « Destruction » et « Internal Burns » mettent le feu aux poudres. Et c’est parti devant la scène pour les défoulements et « bourrinages » classiques provoqués par les brûlots que le quintette nous envoie en pleine face. J’ai bien dit quintette, car maintenant SKOX a recruté un second guitariste ce qui donne plus de poids et d’envergure à cette prestation scénique. C’est encore plus costaud et efficace. J.C. avec sont chant brut de décoffrage nous rappelle bien sur le old-SEPULTURA et TESTAMENT, que du bonheur en somme. Les morceaux sont bien construits et se développent en riffs tranchants dans le vif du sujet et soli meurtriers et vicieux, comme on aime dans ce style, surtout avec une section rythmique composée d’une basse bien présente et d’une batterie très carrée, machine de « killer » tout simplement. Leur mélange thrash et death bien dosé met d’accord tout le monde dans ce Warmaudio bien chaud évidemment où l’ambiance métal des bons concerts est palpable et conviviale au possible. Allez, un dernier boulet bien speed pour la route et SKOX rend les armes. On en aurait bien repris une louche, c’est certain. Alors, à très vite les thrashers, vous revenez quand vous voulez nous défoncer la cervelle, on aime ça, vous vous en seriez douté vu l’accueil de ce soir.











 


Petit concert donc à Décines, mais grande satisfaction du public qui est venu soutenir ses groupes préférés, mais pas seulement. Soirée sympathique au possible, tout le monde, musiciens et spectateurs/acteurs de cette petite « sauterie » avaient la « banane » à l’extinction du son. Merci encore à SKOX pour la soirée, on recommence quand ?



no images were found