CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


NIGHT OF METAL MAYHEM - LYON
Avec : F.O.A.D., DEADLY SIN ORGY, BAND GRAVE SATURE
Date du concert : 16-10-2010
Lieu : Lyon’s Hall - [ 69 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.myspace.com/foadfuckoffanddie
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 18 octobre 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Après avoir eu l’opportunité d’effectuer en Septembre dernier à Cuba trois dates mémorables devant un énorme public, en compagnie de groupes Français, Suisses et Cubains, F.O.A.D. de Lyon organise pour son retour un petit concert de retrouvailles au Lyon’s Hall. Contraste saisissant car ici à Lyon rien n’a vraiment changé, et c’est dans une salle presque vide que trois formations de métal extrême vont devoir jouer. La petite salle parait bien triste avec une poignée de spectateurs amis figés au fond des lieux vers le bar.


 


C’est à BAND GRAVE SATURE, nouvelle formation du Nord Isère que revient l’honneur de débuter. Nouveau, oui si on veut, car nous reconnaissons deux anciens membre de feu-ZEROPOINT, Scafe aux vocaux et Olivier B ; à la basse. C’est pour eux un nouveau départ dans un métal extrême fait de death, de thrash et de Grind, leur premier concert après seulement un mois d’existence en tant que groupe. Au menu du métal qui fait mal, qui arrache. Scafe tient bien le micro et nous envoie ses « growls » à la figure. Ses acolytes essaient d’assurer, avec au fond une batterie programmée et autres samples manipulés par BartRose. L’idée est bonne, un potentiel se fait jour, mais évidemment beaucoup de choses sont approximatives et la cohésion est à revoir et à peaufiner pour la suite. Il faut bien commencer un jour de toutes façons, alors comme dirait mon ami le thrasher fou, « wait and see ».







Seconde formation invitée de la soirée, DEADLY SIN ORGY de Versoix (Suisse), va nous balancer du pro, du consistant, de l’extrême comme on l’aime pendant un bon moment. Le frontman et le bassiste vont occuper la place laissée libre devant la scène par un public absent. Malgré tout le groupe va déverser son flot de death/black/grind sans discontinuer comme si il jouait devant des fans déchainés. Les envois sont énormes boostés par une batterie très présente, précise et inventive Les « gratteux » ne sont pas des manches, entre riffs puissants et soli torturés, on nous accroche bien les conduits auditifs avec en fond d’écran une basse dont les lignes sont rondes et soutenues Bref, le combo avec son frontman très actif et enragé nous fait apprécier des compositions bien structurées et variées C’est carré et bien envoyé, on apprécie et on découvre en même temps avec plaisir ce quintette venant de la Suisse voisine.





Alors, dommage pour les absents comme d’habitude. Mais au fait, où sont passé les métalleux Lyonnais ? Les groupes venant de l’extérieur pensent toujours trouver au bon public ici dans cette agglomération de plus de 1 200 000 habitants, alors les petits concerts n’intéressent plus grand monde sûrement, triste constatation. Public Lyonnais trop « gâté » qui ne sort de ses pantoufles que pour les « grands » événements ? Pour en revenir à l’introduction de cette chronique, faut-il mieux aller jouer en Amérique latine par exemple pour satisfaire un jeune public en manque de métal, plutôt que de rester dans un héxagone à essayer de satisfaire une poignée d’irréductibles comme c’est le cas de plus en plus souvent ? Mais je m’égare, et en oublie DEADLY SIN ORGY qui nous a proposé ce soir du bon métal, bien ficelé et qui vaut largement le détour, alors groupe à suivre évidemment.






Set-List:


Fist Fucking Fairness


Spank Me Hard


 Year Of Carnage


 Bloody Taste of Your Mum


Blindness Convent


Glory To Life


 Recta Punishment


Never Mind Disaster


Sister Of Hate


Progeria Fever Forever


Melancolic Tyrany


 


F.O.A.D; va maintenant lâcher les décibels, remonté comme un « coucou » (Suisse ?). Le groupe a prit une certaine ampleur surtout au niveau des guitares, lourdes à souhait. Le frontman s’éclate et s’amuse pendant que le batteur est un peu à côté de la plaque ce soir, mais assure néanmoins. F.O.A.D. c’est maintenant un mélange inextricable de thrash, death, grind, stoner et hardcore bien consistant qui tient la route camarade. De nouveaux titres, dont « [We Are] The Dead Alive » sont bien accrocheurs cette fois-ci. Bien sûr une bonne reprise en milieu de set c’est toujours bon à prendre. Alors ce soir ce sera le fameux « Refuse/Resist » de SEPULTURA grogné à deux voix avec Lionel et Thierry du combo précédent. Le set sera écourté d’un titre, la faute au batteur encore une fois, mais on ne lui en veut pas. Ce fut donc court mais intense comme on dit souvent. Je ne sais pas si l’on reverra le groupe au Lyon’s Hall à l’avenir, car des soirées « mortes » comme celle-ci ça va commencer à faire comme dirai mon cousin Suisse énervé et dégoûté.









 


Set-List:


Death Bringer


Morituri Te Salutant


Room 8


S [M] D


F.O.A.D.


Deadman’s Walk


Refuse/Resist (cover SEPULTURA)


Unfaded Flower


[We Are] The Dead Alive


 


Merci malgré tout à F.O.A.D. pour ce Samedi soir sans fièvre mais métallisé au fond de Vaise City dans la froideur ambiante d’un Lyon’s Hall déserté.



no images were found