CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


SCORPIONS - AMNEVILLE
Avec : SCORPIONS, KARELIA
Date du concert : 17-10-2010
Lieu : Le Galaxie - [ 57 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.music-for-ever.fr/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 23 octobre 2010 - Chroniqueur : Gonorrhee - Photographe : Gonorrhee http://www.vanessaj.book.fr/


Jamais deux sans trois comme on dit ! En effet me voici en ce dimanche 17 Octobre sur la route pour revoir une troisième fois et sans doute la dernière, les légendaires Allemand, de SCORPIONS au Galaxie d’ Amnéville (57). Après un périple de 250km, me voici arrivé au Galaxie, et ce qui est sûr c’est que ce soir il y a foule !


Ma ponctualité légendaire n’étant plus à faire, j’arrive bien évidemment en retard… foutue travaux sur la route ! Malheureusement je ne verrais donc pas les deux premières parties de ce soir. Puisque oui, à ma grande surprise il n’y avait pas que KARELIA comme à l’accoutumé en première partie, mais il y avait bien, la première partie de la première partie où d’ailleurs, je ne sais toujours pas de qui il s’agissait. Bref, tout juste le temps de récupérer mon pass photo et préparer mon matos et c’est partit pour shooter les trois premiers morceaux.







A mon grand regret, la setlist sera sans surprise, quasiment identique à celle de Strasbourg en Mai dernier. Cela dit, SCORPIONS, on ne s’en lasse pas, et c’est toujours avec autant d’enthousiasme que je me délecte de leurs morceaux. La bande à Klaus, toujours autant en forme, notamment Sieur’ Kottak, le batteur fou, qui m’étonnera encore à chaque fois, cet homme est fou, et indéniablement doué, un vrai régal pour les oreilles, et les yeux ! Bref, les morceaux s’enchainent, on passe d’un « Sting in the Tail » sans concessions, à un « The Zoo » en passant par un « The best is Yet to Come » des plus poignant, extrait du dernier album avant d’attaquer un bel hommage au regretté Steve Lee accidentellement décédé récemment. C’est donc avec « send me an angel » (c’est également sur ce morceau qu’ils ont rendu hommage à Dio en Mai dernier à Strasbourg) que les Scorps lui rendrons un bel hommage !  





     


    


Les morceaux s’enchainent, nous auront le droit à bien évidemment, la célèbre ballade « Winds of change », « Holiday » ou encore « Tease Me, Please Me ». Puis l’heure est venue au célèbre moment de gloire de James Kottak, qui fera son show à la batterie (non vraiment, cet homme est un dieu) avant de continuer le concert avec un « Blackout » déjanté ou Rudolph reviendra avec une sorte de bandage sur la tête et des lunettes fourchettes, normal quoi. Puis bien sûr n’oublions pas la célèbre ballade « Still Loving You » en guise de rappel, un morceau, indispensable à la setlist des SCORPIONS.







Ce fut donc un bon concert une fois de plus, mais malheureusement je fus un peu déçue, comparé à la date de Strasbourg. Ici pas d’effet pyrotechnique, et j’ai eu un peu l’impression qu’ils étaient pressé par le temps et que le show fut un peu rapidement expédié. Ou alors c’est simplement le fait de les avoir vus trois fois, et à force, l’effet de surprise n’est plus là… Bien dommage. Mais ça restera tout de même encore un très bon moment, SCORPIONS est une légende, les voir sur scène est quelque chose de toujours aussi magique!








no images were found