CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


STOLEN MEMORIES - LYON
Avec : STOLEN MEMORIES, THE GREAT BEYOND, ECLIPSE THEORY
Date du concert : 06-11-2010
Lieu : Lyon’s Hall - [ 69 ]
Affluence : 70
Contact organisateur : http://www.myspace.com/stolenprog
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 08 novembre 2010 - Chroniqueur : Black.Roger - Photographe : Black.Roger


Une soirée 100 % métal/prog à Lyon, pourquoi pas ? C’est le pari fait par Stolen Memories, groupe Lyonnais et organisateur de ce petit événement en soi, qui a eu lieu ce Samedi 6 Novembre au Lyon’s hall sur les quais de Saône. Finalement, une bonne assistance se présente à l’entrée de la salle dès vingt heures, pari gagné donc ! Reste à savoir maintenant si les trois formations de la région Lyonnaise à l’affiche sauront satisfaire les goûts musicaux de ce public.


 


Le premier groupe à investir la scène se nomme ECLIPSE THEORY. ECLIPSE THEORY, c’est tout d’abord deux guitaristes, Alex et Raphael qui concrétisent sur scène leurs compositions avec Bruno à la basse, Evald aux claviers et Floriant à la batterie. Ce quintette nous propose un métal/prog instrumental dans l’attente d’un chanteur qui pourrait compléter la formation. Mais pour l’instant, il convient de savourer les titres, bien techniques il faut l’avouer, de cette jeune formation en devenir.






Le son est puissant, les envolées guitaristiques bien travaillées nous font penser bien sûr à du DREAM THEATER, mais pas seulement. Ici on privilégie quelque peu les ambiances secouées par moments d’envois plus accrocheurs, entre power-métal et polyrythmies. Le public de ce soir est en majorité un public de connaisseurs et la prestation d’ECLIPSE THEORY est appréciée à sa juste valeur. Ici on sait marier avec bonheur émotion, puissance et technicité. Groupe à revoir donc avec un plaisir non dissimulé, on adhère pleinement à leur démarche aventureuse. En fin de set une panne de courant retarde la présentation de leur dernier morceau, mais cet incident n’aura que peu d’impact fâcheux sur leur (bonne) prestation de ce soir.








 


Avec le second combo de l’affiche, THE GREAT BEYOND on change quelque peu de démarche. On reste évidemment dans du métal progressif mais ici tout est plus heavy, plus arraché de part la présence d’un batteur efficace et précis, d’un guitariste qui nous déverse des riffs travaillés sans mollir assurant une forte présence scénique. L’envoi est donc costaud même si les claviers tempèrent un peu cette démonstration puissante. Le chanteur ne ménage pas ses cordes vocales pour un chant clair souvent éraillé, mais qui montre parfois un peu ses limites. Si au départ la basse semblait « mener le jeu » de part ses lignes assez énormes, tout se met en place progressivement au fil  des compositions. Ces compositions qui sont bien influencées par certaines grosses formations comme PANTERA et METALLICA mais qui conservent un côté DREAM THEATER (encore !) et PAIN OF SALVATION dans une moindre mesure. D’ailleurs THE GREAT BEYOND avait assuré la première partie de ce dernier groupe l’hiver dernier avec bonheur.







Présence scénique indéniable, chorégraphie bien sentie, le groupe martèle ses titres sans faiblir et nous sommes tout étonnés de la fin de leur set qui a paru bien court, c’est bon signe. Le rappel obligé se fait encore attendre (ennui guitare cette fois-ci), mais arrive tout de même. Décidemment ce soir la fée électricité fait des siennes, mais n’entache en rien la très bonne prestation de Villeurbannais qui ont encore marqué des points ce soir, alors à très vite pour de nouvelle aventures prog de cette trempe.







 


C’est au tour de STOLEN MEMORIES de venir nous chatouiller maintenant les oreilles avec son métal particulier qui nous a déjà interpellé lors d’un précédent concert. Le groupe cette fois-ci, vient promouvoir son premier album « The Strange Order », bien accueilli à sa récente sortie par la critique.Les bonnes influences des « ténors » de la scène progressive comme DREAM THEATER (eh oui !) ou encore SYMPHONY X se font ressentir bien sûr, mais le quintette Lyonnais s’est frayé un chemin bien personnel au travers de cette jungle de riffs puissants tout en étant de haute volée technique. Guitare en avant donc ce soir avec des claviers omniprésents et remarquables qui aèrent d’une certaine manière la structure des morceaux sans affaiblir la rythmique assez énorme soutenue par une basse turbo (et un bassiste branché sur le 380 volts !). La voix du frontman, claire à souhait, est très expressive et colle parfaitement au style.







Les cinq musiciens font preuve de cohérence sur les planches, la précision est de mise même si une présence remuante agrémente et pulse le show. Car effectivement  nous pouvons parler de show, au diable le progressif qui sent la poussière et la monotonie. STOLEN MEMORIES nous a prouvé encore une fois ce soir que du gros son métal furieux peut faire bon ménage avec des parties plus alambiquées et émotionnelles. Rappel obligé pour cette formation promise à un certain avenir, et ce n’est pas le concert de ce soir qui viendra démentir mes propos, ce fut excellent tout simplement.






 


Franc succès donc pour cette soirée particulière car souvent le métal/prog fait figure de laissé pour compte. Les trois formations en scène nous ont prouvé que le style était bien vivant et en devenir. Merci encore à Stolen Memories pour avoir (bien) organisé ce « défi » en quelque sorte. Merci également aux groupes pour leurs sympathiques démonstrations métalliques, on attend la suite bien sûr.



no images were found