CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


PROVIDENCE - LILLE
Avec : PROVIDENCE, RISE OF THE NORTH STAR, FORGET YOUR FEARS, NO OMEGA, FULL OF HELL, COUNTDOWN
Date du concert : 16-02-2011
Lieu : La Chimère - [ PROVIDENCE - LILLE ]
Affluence : 94
Contact organisateur : Http://www.myspace.com/fromhellcorp
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 23 février 2011 - Chroniqueur : borgir62 - Photographe : Borgir62


Les concerts en semaine ne m'inspirent jamais confiance pour plusieurs raisons. La plus importante d'entre elles se résume à une composante clé d'un live: le public. Si la zone C est déjà en vacances au moment de la prestation de Providence, ce n'est pas le cas pour la zone B, donc pour la métropole lilloise. Bref, je pensais me diriger vers une Chimère moyennement remplie, avec un public peu motivé, une ambiance en conséquence, et des groupes ne prenant pas leur pied sur scène. Quelle ne fut pas ma surprise en trouvant une Chimère déjà bien remplie lors de mon arrivée, au beau milieu du concert de No Omega...


 


Une salle déjà bien remplie et qui semblait avoir accueillie un public déjà bien chaud lors des deux premiers groupes, Countdown et Full Of Hell, que je n'ai pu voir, obligations professionnelles obligent... C'est donc avec les Suédois de No Omega que je démarre ce concert. Les nordiques évoluent dans ce qu'ils décrivent comme un Modern Hardcore. Si le côté hardcore est on ne peut plus clair, le Modern n'est pas des plus apparents, et on assiste là à un HxC des plus banals. Il faut avouer que le groupe ne bénéficie pas d'un son des plus parfaits, ceci expliquant peut être la déception que je commence à ressentir. Le chant est inaudible, et j'ai même du mal à entendre le chanteur quand il tente de saluer le public, alors que je me trouve à quelques centimètres à peine de la scène...


 


Suivent alors les locaux de Forget Your Fears. L'affiche étant orientée HxC, inutile de dire que le groupe colle parfaitement à la thématique. Bénéficiant d'un son relativement proche de ce qu'a pu connaître le groupe précédent, les lillois vont devoir s'appuyer sur un avantage que n'avait pas les No Omega, la connaissance du public de la Chim'. Arno, le chanteur l'a bien compris et n'hésite pas à s'approcher du public et à lui tendre le micro pour reprendre des refrains qui, semble-t-il, sont connus d'une partie. Les coreux présents en masse ce soir ne s'y trompent pas et l'ambiance commence à monter d'un cran. Pogos et mosh pit commencent à se développer dans l'arrière-salle du bar lillois, et la température monte. Les F.Y.F réussissent donc à réveiller les spectateurs, même s'il faut avouer que le style est vraiment très proche de ce que l'on a tendance à entendre dans la pléiade de groupe HxC qui se développe chaque jour un peu plus. Saluons donc la motivation dont a fait preuve Forget Your Fears.


 



 


Place alors à un groupe qui commence à se faire une sacrée réputation, Rise Of The Northstar. Les franciliens auront le même manque de chance que les groupes précédents, à savoir un son qui vient ternir la fête. Pour autant, le combo originaire de Paris ne se laisse pas démonter et va tenter de poser sa patte sur cette soirée, et à voir la réaction du public, c'est chose faite. Nous proposant les morceaux issus de leur EP "Tokyo Assault", ROTNS va clairement se mettre le public dans la poche, mêlant à leur HxC des influences nippones (le groupe se caractérisant d'ailleurs de Onizuka Hardcore). Difficile de retranscrire cela dans sa musique, le quintette va principalement véhiculer ce style via les paroles et les pseudos (ex: Super Vegithia pour le chanteur, Hokuto No Kev (Kev le Survivant) pour le batteur). Là encore, à titre personnel, le style me semble un peu répétitif et le son va ternir la prestation d'un groupe qui est on ne peut plus à l'aise sur scène. Car là réside la grande force du HxC: mettre le bordel en toutes circonstances, notamment quand le groupe doit faire face à un problème récurrent. Et à ce niveau là, le combo peut être satisfait de sa prestation, le public a suivi le mouvement, et semble fin prêt à accueillir PROVIDENCE.


 



 


Les parisiens étaient attendus avec impatience par tout un public qui trépignait d'impatience. La salle va alors considérablement se remplir, bénéficiant de l'impact d'une partie du public restée dehors pendant les 5 premiers groupes, mais ne voulant rater sous aucun prétexte la prestation de Providence. Et à l'issue de leur show, on comprend pourquoi. Impressionnants d'aisance sur scène, les parisiens, qui bénéficient toujours d'un excellent accueil dans le Nord, vont libérer la centaine de personnes présente et mettre une ambiance exceptionnelle. Se basant sur un show bien rodé, une proximité avec le public dont pas mal de groupes devraient s'inspirer et une parfaite maîtrise de leur élèment, Providence nous prouve une fois de plus que le HxC ne s'écoute pas sur CD mais se vit en live. Curieusement, le son semble s'être amélioré. Seraient-ce mes oreilles, les quelques bières ingurgitées et la température qui m'induisent en erreur, ou s'agit-il réellement d'une amélioration à proprement parler ?


 



 


Les deux guitares sont nettement plus audibles que ce que nous avions pu avoir jusqu'à présent, même si par moment on a du mal à les distinguer l'une de l'autre. Au chant, TonR anime toute une salle et invite le public à se joindre à la fête, notamment en lui tendant le micro, ou en lui proposant de "foutre le bordel" à plusieurs reprises. Le combo est intenable, n'arrive pas à tenir en place et, en quelques minutes, parvient à faire exploser une fosse dans laquelle il vaut mieux ne pas se trouver si vous voulez moulinages de bras et autres kicks. Sauvages diront certains, festifs diront les fanas de HxC, chacun a le droit de se faire sa propre opinion.


 



 


Une chose est sûre, quand vous voyez un groupe comme Providence prendre son pied sur scène comme ce fut le cas ce soir, vous pouvez considérer ça comme une invitation à un prochain rendez-vous. Pour ma part, ce prochain rendez-vous se tiendra le 26/03 à quelques kilomètres de là, puisque Providence se produira dans le cadre du "Suce Mon Hardcore Show", qui s'annonce sous les meilleures auspices !



no images were found