CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


BLACK LABEL SOCIETY - CLERMONT-FERRAND
Avec : GODSIZED, BLACK LABEL SOCIETY
Date du concert : 20-03-2011
Lieu : Coopérative de Mai - [ ]
Affluence : 1 600
Contact organisateur : http://www.lacoope.org/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 22 mars 2011 - Chroniqueur : Chart - Photographe : Chart http://fr.myspace.com/chart333


Dernier jour de l’hiver, direction la Coopérative de Mai à Clermont-Ferrand afin d’assister à cette unique date en Province du combo mythique de Zakk WYLDE. j’ai nommé BLACK LABEL SOCIETY. La Coopérative de Mai est décidemment bien inspirée de faire venir ce groupe par ici car les « Berserkers » de tout l’hexagone ont répondu présent à l’appel. Du coup, nous ne sommes pas surpris de constater que le concert de ce soir affiche complet. La horde présente est venue en masse aux couleurs du groupe, patch et T-Shirts de rigueur. L’enthousiasme suscité par BLACK LABEL SOCIETY est d’une telle évidence que l’on sent, avant même que les portes de la salle ne se soient ouvertes que ce soir, il va se passer quelque chose d’assez unique en son genre.


 


Le groupe anglais GODSIZED a la lourde tâche d’ouvrir les festivités. Bien souvent, les groupes de première partie sont relativement éloignés musicalement de la tête d’affiche mais ce soir, c’est différent. GODSIZED joue du stoner rock dans la lignée de BLACK LABEL SOCIETY. Le style est proche et l’énergie est au rendez-vous. Les musiciens semblent ravis d’ouvrir ce concert. Ils se donnent à fond sans se ménager. Le niveau musical est excellent et même si les morceaux ne sont pas très originaux, on n’en a que faire. La prestation est appréciée. Pour un groupe de cette envergure, être en première partie de BLACK LABEL SOCIETY et donner un show de cette ampleur devrait lui permettre de gravir quelques échelons assez rapidement. Après cette demi-heure, on est prêt pour accueillir la bande de l’ancien guitariste d’Ozzy OSBOURNE.


 





 


Le rideau est tiré et les roadies se mettent au travail à l’abri des regards indiscrets. Après quelque temps, la salle s’éteint et l’introduction se fait entendre. Pendant ce temps, toujours derrière le rideau Zakk WYLDE se prépare mentalement, un genou à terre, en pleine concentration, prêt à en découdre pour de bon. Le rideau tombe sur les premières notes de « The Begining… At Last » issu de « Sonic Brew ». WYLDE apparaît coiffé d’un petit chapeau melon et de sa guitare Gibson costum au motif Bulleye de rigueur et derrière son pied de micro fabriqué à partir de maillons de chaîne rouillés orné de crânes. Rien que visuellement, on est tout de suite pris dans cet univers. Il faut dire que l’équipe technique, les musiciens et le public portent quasiment tous le logo du groupe. On a forcément un effet visuel remarquable. On pourrait trouver ça un peu prétentieux que de vouloir imposer un certain style vestimentaire mais si ce n’était pas le cas, il manquerait quelque chose à cette ambiance assez hors du commun. Premier titre du dernier album en deuxième position, « Crazy Horse ». En live, on constate avec ravissement que les morceaux anciens ou nouveaux se marient très bien les uns avec les autres. BLACK LABEL SOCIETY enchaîne les titres issus de toutes les périodes. On retrouve dans cette set-list, « What’s In You », « Funeral Bell », “Fire It Up”… Le second titre issu du dernier opus “Order Of The Black” arrive tardivement. Il s’agit de l’excellent « Overlord » suivi dans la foulée par « Parade Of The Dead ». A l’instar d’un certain Axl Rose, Zakk WYLDE chante mais joue aussi du piano. On lui installe un synthétiseur et c’est parti pour un petit solo. Visiblement, une fan a choisi ce moment précis pour exprimer sa dévotion à son idole en enlevant le haut. Le frontman la remarque et s’en amuse. L’ambiance redevient des plus sérieuses avec le morceau suivant « In This River », forcément dédié à Dimebag DARRELL, drapeaux à son effigie dépliés sur les murs d’ampli. Six ans déjà que le guitariste de PANTERA a injustement disparu… C’est peut-être pour cette raison que le seul qui essaiera de monter sur scène ce soir se fera éjecter de la salle sans vergogne par le service de sécurité et les roadies. Après un « Fire It Up » qui remet une ambiance plus légère dans la Coopérative de Mai, Zakk WYLDE se lance dans un solo d’une rapidité effarante. On sait que son boulot, c’est de jouer de la guitare et sur ce coup, on en prend une bonne grosse dose. Le concert se poursuit avec d’autres titres tous aussi efficaces les uns que les autres « Godspeed Hell Bound », « The Blessed Hellride » joué en électrique avec les deux guitaristes équipés de guitares à double manche, 12 et 6 cordes, « Suicide Messiah », « Concrete Jungle ». Le concert se termine sur l’efficacité de « Stillborn » sans aucun rappel. En plus d’être des techniciens hors pair, tous ces musiciens savent occuper l’espace. John DeSERVIO à la basse et Nick CATANESE à la guitare se déplacent, interpellent le public et se donnent à 200%. Ils ne sont pas là pour être de simple faire valoir du frontman. Si Zakk WYLDE est au centre, il peut compter sur un groupe soudé autours de lui.


 





 


Assister à un concert de BLACK LABEL SOCIETY à Clermont-Ferrand était prometteur sur le papier, les voir en vrai était bien plus que ça. Ceux qui n’ont pas pu assister à l’évènement pourront toujours se consoler rapidement en prenant leur place pour le Hellfest.



no images were found