CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


THE CNK – PARIS
Avec : THE CNK, HERRSCHAFT, ARGENTUM MORI
Date du concert : 18-03-2011
Lieu : Le Glaz'art - [ 75 ]
Affluence : NC
Contact organisateur : http://www.epiphoraproductions.fr/
Interview :
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 27 mars 2011 - Chroniqueur : Ssly69 - Photographe : Ssly69


C'est sous la pluie que se fait l'attente pour le concert de ce soir, et comme à l'habitude, la foule ne sera pas au rendez vous pour l'ouverture des portes ce soir. En effet, à peine une cinquantaine de personnes se sont déplacées à l'avance, mais les arrivées se feront en continu au cours de la soirée.


 


Le public est donc encore éparse lors de la montée sur scène d'ARGENTUM MORI, qui, avec son mélange de styles en fera douter plus d'un sur ce à quoi nous allons assister. En effet, le batteur avec un accoutrement plutot basique et ses changements de couvre chef entre chaque chanson, le chanteur ayant un style hard-rock, la claviériste dans un genre plus glam-goth avec un haut de forme, un bassiste ayant un style plus black, alors que le guitariste semble tout droit sorti d'un concert de hardcore. De fait on se demande ce qui va ressortir de ce groupe qui semble avoir différentes facettes : eh bien un bon mélange de genres, le premier morceau de ce soir faisant ressortir quelques nuances hardcore, qui ne réapparaitront pas (ou peu) au cours du set, mais au final, on peut rester pensif quant à la dénomination "dark-industrial-métal" tant les différents styles existants y sont représentés, on passe par du mélodic aussi bien que par du heavy, ce dernier genre se ressent particulièrement sur le dernier morceau que nous jouera le groupe ce soir, avec un riff particulièrement prenant. Une excellente surprise en somme, ce qui aurait pu donner droit à une soupe infame donne finalement un jeu de bonne qualité, avec un mélange haut en couleur, à revoir...


 





 


La soirée avance, la salle continue de se remplir, et c'est maintenant à HERRSCHAFT de monter sur les planches, on sent la motivation du groupe, et ce dès le départ. La montée en puissance ne se fait pas attendre, la totalité des membres nous met imédiatement dans le bain avec un son puissant et clair. Ce set verra apparaitre une chanson du nouvel album (dont la sortie approche) en milieu de set, et sur lequel la batterie est particulièrement rythmée. Morceau qui plait particulièrement au public qui est déjà déchainé. La suite du show est du même tonneau, une surenchere de metal electro on ne peut mieux cadencé, les balances étant au poil, on ne peut que profiter du show que nous offre le groupe, en effet, il est de toute beauté. MX le chanteur de la formation est survolté, chante à s'en casser les cordes vocales, et saute dans tous les sens. Les autres membres aussi occupent la totalité de la scène (bon je vous l'accorde elle n'est pas immense non plus), et savent communiquer avec le public. 40 minutes à ce rythme éffréné nous auront vraiment mis dans l'ambiance afin de pouvoir accueillir le groupe le plus attendu de cette soirée 100% française!


 





 


Les quelques minutes d'attente entre HERRSCHAFT et THE CNK n'auront pas pu être plus longues pour beaucoup, en effet certains sont médusés d'entendre du rap en guise de musique d'attente, là ou habituellement on aurait eu droit à des musiques qui continuent de nous bercer dans l'ambiance. L'arrivée du batteur nous montre grace à son solo d'intro que ceci n'a pas réussi à refroidir le public. C'est donc avec "Gadd ist gott" que le groupe entame son concert, ce qui a pour effet de dechainer les fans présents dans la salle, les membres de THE CNK sont pour l'occasion affublés de costumes blancs avec des brassards représentant un smiley renfrogné, et en guise d'insigne militaire un agrafe métallique représentant le logo du groupe. Le deroulement du set ressemble à un enchainement ne nous laissant pas un instant de répis, on verra passer dans la set-list de très bons morceaux tels que "vote for winners", ainsi que quelques reprises tel que "Sabotage". Le show monte en puissance, le groupe joue avec le public, avec l'apparition d'une kalachnikov en plastique entre les mains du chanteur, le set durera finalement à peine plus d'une heure, même en y incluant le rappel lors duquel Mr Hreidmarr se fera le plaisir d'un bain de foule.


 





 


Ceci étant, et la soirée s'étant très bien déroulée, il est temps de rentrer. Le faible nombre de concerts de ce genre nous permet de les apprécier encore plus, il est vrai que ces temps ci le métal-indus est peu représenté dans la région.



no images were found