CHRONIQUES DE CONCERTS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


DELAIN - LYON
Avec : lost in thought, serinity, delain
Date du concert : 05-05-2011
Lieu : Marché Gare - [ 69 ]
Affluence : 180
Contact organisateur : http://www.myreferencevents.com/
Interview :
 Pavillon 666 - metal rock webzine  
Date de la chronique : 07 mai 2011 - Chroniqueur : Chart - Photographe : CHART http://fr.myspace.com/chart333


Allo Houston ? Je crois qu’on a un problème. Ils sont devenus fous à Villeurbanne. Voilà que les groupes de metal sont prohibés au CCO. MY REFERENCE EVENTS a été donc été obligé de déplacer ce concert au Marché Gare. Au moins là-bas, ce ne sont pas les voisins qui risquent de dire quoique ce soit. Cette salle est suffisamment éloignée des habitations pour que les aigris malheureux ne trouvent pas encore quelque chose à redire sur la venue de gens pas comme les autres. C’est vrai qu’avoir les cheveux longs, porter des T-shirts moches, du jean et du cuir a de quoi défrayer la chronique ! Surtout quand la tête d’affiche s’appelle DELAIN. Mon dieu sauvez nous, ils sont en train de devenir fous !


 


En guise d’apéritif, ce sont les très sataniques LOST IN THOUGH qui ouvrent la soirée. En les voyant arriver, on a tout de suite la frousse. On comprend pourquoi ils n’ont pas été admis au CCO, vraiment de quoi avoir peur ! Bon, j’arrête la provocation. Je ne pense pas du tout que LOST IN THOUGH est quoi que ce soit à voir avec ce genre de scène. Ce sont plutôt d’assez jeunes anglais bien inscrits dans la scène heavy prog du moment. Le groupe se défend bien sur scène et est assez communicatif pour que le public rentre assez vite dans le set. Il faut dire que ce soir, les groupes seront récompensés par un public extrêmement enjoué. Cette demi-heure passe très vite. Les fans du style se font plaisir. Pour les autres, on a tout de même une impression de déjà entendu et de déjà-vu mais ce n’est pas très important. Le show est fait avec du cœur et c’est bien le principal.


 




 


C’est ensuite au tour des autrichiens de SERINITY de venir s’emparer de la scène. Le groupe fête cette année ses dix ans de carrière. Sur scène, le groupe se défend bien. On comprend comment ils ont pu tenir jusque là. SERINITY a su garder son engouement dans un univers où parfois la prétention prend le dessus sur l’intégrité musicale. Ce n’est pas le cas de ces autrichiens sur cette scène du Marché Gare. Il est à noté qu’un évènement mémorable s’est produit sur cette date, quelque chose dont le groupe et le public se souviendront tout particulièrement. Le public lyonnais est visiblement très fidèle et vraiment sincère. Pendant le set, survient une panne de courant qui coupe le son sur scène. C’est d’habitude un incident fâcheux mais le public lyonnais se mett alors à chanter le morceau a capela jusqu’au retour de l’électricité. SERINITY n’a plus qu’à reprendre le titre une fois le courant rétabli. Ca peut paraître banal mais je pense que le groupe se souviendra longtemps de cet incident qui s’est finalement transformé en moment marquant pour tout le monde. A noter aussi le moment très drôle sur la fin du set lorsque le batteur vient devant la scène se lance dans un chant tyrolien avec son acolyte frontman. Autant dire que ce soir restera surement gravé dans la tête de pas mal de monde. Non, pas au CCO je vous ai dit, au Marché Gare ! Bien fait !


 



 


Enfin arrive l’heure d’apprécier DELAIN sur scène. Les fans sont sans doute heureux de découvrir le groupe dans cette salle, avec sa toute petite scène. Le groupe se trouve être très proche de son public. On peut aussi s’amuser à observer certaines personnes du public les yeux rivés sur Charlotte WESSELS, des cœurs dans les yeux, très amusant. Il faut dire qu’elle s’en sort vraiment bien sur scène. Parfois ce genre de groupe mériterait de changer de chanteuse tant celle-ci n’est pas très au point en live. Cependant, ce n’est pas du tout le cas ici. Après une petite introduction de rigueur, le groupe fait son entrée sur le morceau « Manson ». On découvre un nouveau guitariste Timo SOMERS en remplacement d’Ewout PETERS. Celui-ci est parfaitement à l’aise dans le groupe malgré son arrivée encore toute fraîche. Son niveau est lui aussi à la hauteur, ainsi que son interprétation des morceaux. DELAIN semble avoir fait le bon choix. Espérons que nous le reverrons encore un moment car le poste ne semble pas très stable dans ce groupe. DELAIN enchaîne les morceaux avec dextérité et professionnalisme devant un public largement conquis. On compte parmi la set list « April Rain », « Got The Devil Out Of Me », « Lost » que lance Charlotte en indiquant que les français semblent tout particulièrement apprécier. Encore une fois, le public est réellement réceptif ce soir. Le concert se termine par le rappel constitué des trois titres suivants, « Sleepwalker's Dream », « Control the Storm » et l’incontournable « The Gathering ».


 





 


Ce passage à Lyon est particulièrement réussi pour les groupes de ce soir. Tout le monde semble avoir été ravi par cette soirée. Il est bon pour les groupes de se retrouver dans des salles un peu plus petites. La proximité avec le public rend les choses nettement plus intéressantes. Finalement, ce n’est pas plus mal si Villeurbanne accepte de fermer des salles pour de mauvaises raisons. Les plus petites sont parfois bien plus accueillantes et chaleureuses.


 


Set List DELAIN


Manson


Stay Forever


Invidia


Get The Devil Out Of Me


Sever


April Rain


Go Away


Milk And Honey


Lost


Silhouette Of A Dancer


Virtue And Vice


Pristine


 


Sleepwalker’s Dream


Control The Storm


The Gathering



no images were found