CHRONIQUES DE LIVRES

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine So.Noël - Plaintes contre X [ 2009 ]


(173 pages)
Style : Roman autobiographique
Informations :
Interview :
Contact éditeur : http://www.myspace.com/nefdesfous
Contact groupe/auteur : http://www.myspace.com/blondmaggot




 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

STYLE
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
Chronique réalisée le : 25 septembre 2009, par : AVALON
 

Dur, très dur que de lire ce livre, voilà le constat qui à vrai dire s’avère amère au final. Dur dans les deux sens : de part son contenu profond et viscéral, ce coté humain qui soufre et qui doit lutter contre bien des démons. De part également le coté purement littéraire dont il est assez difficile d’accrocher, pour peu que l’on aime les mots et la littérature au langage plus soutenu. Explications…

Osons employer un autre mot : brut. Sonia (Sophie?) Cribioli est une jeune journaliste musicale (entre autres) parisienne, et qui côtoie le coté underground, dans le vrai sens du terme, à savoir rock’n roll, drogue et luxure. Elle aime cela, ne peut à vrai dire pas s’en passer, et s’enfonce inexorablement dans un puits sans fond, un tourbillon noir et dont il est quasi impossible de remonter à la surface. C’est apparemment un choix de vie. On s’aperçoit alors que Sonia est atteinte d’une maladie neurologique et fait alors un séjour hospitalier qui, pense-t-on, va surement la délivrer du « mal underground », pour revenir dans le droit chemin et se soigner de tous ses maux, physiques et psychiques. Au lieu de cela, le séjour dans le service neurologique n’a apparemment pas porté ses fruits (ou pas assez) et l’on continue un peu comme si de rien n’était, drogues et tous genres d’excès.

On se rapproche alors de la fin du livre, sans en comprendre alors le but ou du moins, on se plait tout de même à espérer pour elle. Espérer qu’elle trouve une accalmie, qu’elle trouve un échappatoire salvateur. Et c’est sur la toute dernière page que le dénouement se joue, et qui est à vrai dire extrêmement surprenant, je n’en dis pas plus pour le suspense.
Voilà en synthèse condensée la trame de fond. Douloureuse descente en enfer qui provoque pour ma part un certain ennui et consternation. Consternation quand on voit le chemin de la drogue et de la luxure dont Sonia ne remet rien en cause et qui provoque sa lente perte. De lamentations en lamentations, on sombre avec elle, doucement mais surement. Un peu comme le Titanic qui sombre gaiement avec les violons. On la vire de son travail, et elle pleure. Aucune remise en question, rien, elle préfère pleureur, crier, hurler à l'injustice…mais continuer. Fort de café. Peut-être n’a t-elle pas reçu l’électrochoc qui la délivrerai du mal…Amen.

Puis il y a le style brut littéraire. On peut ne pas aimer le contenu, surtout quand cette vie ne nous touche pas et ne nous parle pas, car à mille lieux de son expérience personnelle, soit.
Mais ce style hyper familier, cru et parfois décousu, dérange autant que le contenu. On parle de sodomie, de merde, de came, d’alcool, poppers, le tout enrobé d’un écrit « parlé » souvent laborieux. Là également il faut savoir s’accrocher.
A l’intérieur du livre vous trouverez plusieurs photos (assez magnifiques avouons-le) et un cd audio pour agrémenter le tout. Ce qui fera passer un peu la pilule.

Que penser de ce livre autobiographique ? Bernard Pivot le jetterai peut-être par terre en hurlant au loup, pour ma part je pense qu’il est surtout fait pour un certain type de public dont je ne fais pas parti.
Peut-être trop clean pour tourner chaque page avec plaisir.
Mais il fera surement le bonheur d’autres, des personnes qui ont traversé des épreuves de la vie, des maladies, des désespoirs, des soirées trop rock’n roll et qui se reconnaitront dans cet amas de mots et d’images dont on ne ressort pas indemne…
Déconseillé aux âmes sensibles et aux optimistes !



pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce LIVRE ICI
pavillon 666 webzine metal rock


Autres chroniques de livre de l'auteur