CHRONIQUES DE LIVRES

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine JOEL MCIVER - Metallica. To live is to die, vie et mort de Cliff [ 2008 ]


( pages)
Style : Biographie / metal
Informations :340 pages / photos / préface par Kirk Hammet
Interview :
Contact éditeur : http://www.camionblanc.com
Contact groupe/auteur : http://www.joelmciver.co.uk/




 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

STYLE
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
Chronique réalisée le : 22 octobre 2009, par : MazaK
 

Qui aurait pu prédire en 1983, qu’un jeune combo de Metal composé de jeunes "branleurs" hirsutes, acnéiques et irrespectueux allait réinventer le style et devenir l’un des plus grands groupes de la planète Rock/Metal ? Pas grand monde, probablement !
En moins de cinq années d’existence et en pleine période « glamouze-paillette-brushing-spandex » aseptisée et essoufflée, Metallica devient (suivi de peu par Slayer, Anthrax, Exodus, Megadeth…) le nouveau phénomène heavy-metal !
Influencé par la scène metal européenne (la fameuse New Wave Of British Heavy-Metal et de nouveaux combos tels Venom et Mercyful Fate), le quatuor réussira l’impensable en proposant trois des albums metal les plus respectés et idolâtrés : le thrash-metal (certains disaient speed-metal) venait de naître et allait rassembler, sans grand soutien médiatique, des milliers de fans dévoués et engendrer bon nombre de vocations chez de jeunes musiciens en herbe ! De « garage band », le groupe allait rapidement passer au stade de stakhanovistes des tournées et leader incontesté du style !

Joel McIver se penche sur cette période, et plus particulièrement celle où le personnage le plus atypique et emblématique du groupe sévissait en temps que bassiste, à savoir Cliff Burton! A deux doigts d’une gloire annoncée, celui-ci perd la vie à l’âge de vingt quatre ans, lors d’un accident de bus (pendant la tournée « damage inc. Europe » en septembre 86) !
A travers de nombreux témoignages et d’interviews inédites, l’auteur dresse un portrait riche et complet de Cliff Burton, nous dévoilant un personnage doué, motivé, doté d’un charisme et d’une intelligence bien au dessus de la moyenne ! Hors des modes (avec ses légendaires « pattes d’eph » et ses vestes en jean), cultivé et ouvert d’esprit (sa culture musicale s’étend de Bach jusqu’aux Misfits, du jazz jusqu’à Rush), le bassiste des Metallica jouera un rôle prépondérant dans l’évolution du groupe et sera toujours, à juste titre, considéré avec respect et sincérité. D’une maturité supérieure à celle de ses acolytes, il ouvre des horizons différents au groupe. Devenu depuis mythique, il influence encore multitude de bassistes (comment rester insensible à son légendaire solo « Anesthesia – pulling teeth » sur l’album « Kill’em all » et sur la vidéo hommage « Cliff’em all » ?) et est souvent cité en référence majeure.
Une partie du livre s’attarde également à décortiquer les différents titres des trois albums sur lesquels celui-ci appose sa patte. Ces chapitres, quoique plutôt réservés aux musiciens avertis, démontrent l’inventivité et le talent du personnage. Le tout est agrémenté de plusieurs photographies dont la plupart sont peu connues.

« To live is to die » est une biographie plutôt captivante qui divulgue les multiples facettes d’un musicien discret, loin du rock-system qui, sans cette tragédie du 27 septembre 1986, aurait vraisemblablement donné une orientation artistique et humaine différente au Metallica d’aujourd’hui.



pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce LIVRE ICI
pavillon 666 webzine metal rock


Autres chroniques de livre de l'auteur