CHRONIQUES DE LIVRES

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine VINCE NEIL / MIKE SAGER - Tattoos and Tequila [ 2011 ]


(420 pages)
Style : Autobiographie
Informations :
Interview :
Contact éditeur : http://www.camionblanc.com
Contact groupe/auteur : http://www.mikesager.com http://www.myspace.com/vinceneilofficial




 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

STYLE
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
Chronique réalisée le : 15 février 2011, par : AVALON
 

Vince Neil a cinquante ans, et fait son bilan. Un bilan qu’il écrit avec l’aide de l’auteur Mike Sager, et qui retrace toute sa carrière musicale et…personnelle. C’est la figure emblématique de toute une génération, d’un courant musical, et bien plus encore. Et Vince était le seul de son groupe MOTLEY CRUE à ne pas avoir encore sortie de biographie, chose ici enfin réparée. Alors que nous réserve ce superbe ouvrage de plus de 400 pages ? Et bien sous le pavé, les cocotiers ! Que vous soyez fans ou novices en matière de glam/hard rock et de Motley crue, ne passez surtout pas à coté de cet ouvrage qui s’adresse aux plus curieux d’entre vous, tout simplement. Car comment ne pas se poser de questions quand à la vie de Vince, son train de vie, ses frasques, ses femmes, ses idées…Et je vous assure qu’il y a largement de quoi faire !

La vie d’un hard rockeur n’est pas de tout repos, c’est le moins que l’on puisse dire. Ce qu’il ressort d’un tel livre passionnant et rempli d’anecdotes, c’est le début de carrière de Motley crue, avec des potes qui ne pensent qu’à boire, fumer, se droguer et…baiser. Surpris de leur succès, ils n’arrêtent pourtant pas le fameux adage « sex, drug & rock’n roll » pour autant, et il s’avère qu’ils ne l’arrêteront probablement jamais. De beuveries et partouses, Vince et ses acolytes ne prennent rien au sérieux. Quand on voit pourtant le succès de leur début de carrière, c’est assez surprenant voire paradoxal. Nous apprenons à peu près tout sur la vie sexuelle et trépidante de Vince, avec ses femmes, ses putes, ses maîtresses. Mais si le chanteur aime les top-models (dont Pamela Anderson, Heidi Mark, etc..) et autres actrices pornos blondes à forte poitrine, il n’en oublie pas pour autant d’être un parfait égoïste, pour ne pas dire pire. Fidèle à sa réputation, nous naviguons au fils des années aux ressentis de Vince et sa haine envers les autres membres du groupe, qu’il supportera pourtant pour pouvoir manger et continuer d’apparaitre dans les pages des célébrités. Nous voyons que ce riche homme d’affaire possède une compagnie de jet privée, une société de fabrication de Tequila, un salon de tatouages…Qui laissera bien entendu une empreinte sur son dernier album : « Tattoos and Tequila », qui au passage est une totale réussite. Peut-être coupera-t-il le cordon Motley Crue pour pouvoir vivre son projet solo à 100% ? Laissons rêver Vince, qui nous fait par également d’autres anecdotes parfois tragiques, comme la mort sur ses genoux de son ami Razzle, la mort de sa petite fille atteinte d’un cancer généralisé, et bien d’autres faits croustillants dont je vous laisse la primeur.

Certes, cette autobiographie très personnelle – et donc pas toujours objective - vous livrera la façon de penser d’un homme qui fort de son succès, essaiera tant bien que mal de se débarrasser de la drogue et nous sentons derrière ces lignes un homme malgré tout timide et sincère. Intercalés, de nombreux témoignages de ses managers, ses amis, ses femmes pour donner leur version et c’est assez intéressant au final de pouvoir confronter tous les avis pour se faire sa propre opinion.

Pour ma part, j’ai enfin trouvé une biographie palpitante, provoquant l’intérêt sur chaque page tournée, - pas étonnant quand on voit la vie très mouvementée du chanteur. Le seul regret c’est de se dire que la fin de Motley Crue est toujours suspendue à un fil et que l’épée de Damoclès n’est jamais bien loin. Quoi qu’il en soit, je ne puis que vous conseiller la lecture de frasques aussi rocambolesques les unes que les autres, vous ne pourrez passer qu’un agréable moment !



pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce LIVRE ICI
pavillon 666 webzine metal rock


Autres chroniques de livre de l'auteur