INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
AQME
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/aqmeofficiel?fref=ts
Audio / Video
Mise en ligne le : 17 janvier 2015  | Intervieweur : Maulny77 | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Qui aurait pu mieux que Vincent nous parler de son parcours avec Aqme? Le frontman transpire le choix du groupe.


01/ Peux tu revenir sur ton intégration dans le groupe?

J'ai eu beaucoup de boulot à mon arrivée, le groupe était à l'époque effondré par le départ de son chanteur. C'était compliqué, mais avec beaucoup de positivité, Aqme est a présent très uni.
A Montbéliard, nous étions de retour, deux ans après, dans la ville qui a vu ma première date avec le groupe, des fans sont venus nous voir après le concert pour nous faire part de cette union, de ce plaisir d'être ensemble.


02/ Sachant que tu évolues dans d'autres formations, Aqme va-t-il devoir faire des concessions?

Cela demande de mettre des priorités pour un groupe plutôt qu'un autre, mais c'est comme ça. On essaye d'imbriquer les choses à la suite, j'enchaine les dates avec les groupes au fur et à mesure pour ne pas gêner les uns les autres.


03/ Etienne a tout réalisé pour cet opus, le processus de composition reste-t-il néanmoins démocratique?

Il n'y a pas de problèmes d'égos, on contribue tous avec notre petit pierre à l'édifice.


04/ on ressent un concept album basé sur la nature humaine, était-ce une volonté?

Il n' y a pas de schéma directeur pour les paroles. Dans les textes, je parle de choses qui sont liés à nos vies, sur la nature humaine, d'actualités, de fatalités, des choses qui m'énervent mais toujours avec un aspect positif.


05/ Les retours de l'album sont positifs, quel est ton ressenti pas rapport à ces constats? Quel était l'appréhension du groupe par rapport aux changement?
Est-ce un renouveau confirmé?

On est content de voir que la vague sur laquelle surfe le groupe est positive. Les chroniques nous font du bien au coeur et on avance grâce à ça. On ne se compare pas du tout entre ce qui était avant et ce qui va être fait après.
On a fait un super album, on adore le défendre ainsi que nos anciennes chansons.
Enfin chaque album a son histoire...

Cela fait deux ans que je vis avec le fait que des gens m'attendent au virage, on est content de voir qu'il y a des bons retours autant dans les salles que pour les chroniques de l'album. La boucle est bouclée, on a défendu un album qui n'était pas le mien à la base, on a composé, on est parti en studio... On est sur la bonne voie, c'était hard mais c'est cool.


06/ Pas le temps de souffler que le Rage tour est engagé, vous aviez les crocs?

Il faut que l'on fasse les choses biens. Une fois l'album fini, il fallait assurer quelques dates. N'ayant pas une aura comme Lofofora ou Black Bomb A, Aqme avec un nouveau chanteur se doit de tourner pour convaincre.
La première partie se terminant on repart en mars 2015.


07/ Que peux tu nous dire au sujet de Lofofora et de Tagada Jones?

On voit régulièrement Tagada Jones, Lofo fait aussi partie de la grande famille. On a prit beaucoup de plaisir à se retrouver lors des 20 ans de Tagada Jones, permettant ainsi de se raconter quelques anecdotes.

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock