INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
DOMINO AND THE GHOSTS
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/pages/Domino-And-The-Ghosts/132296150215841
Audio / Video
Mise en ligne le : 13 mars 2015  | Intervieweur : Franckenstrat | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1- L'histoire de Nelly Glasgow n'aurait-elle pas pu faire l'objet d'un album ?

En fait... Oui et non !


J'aurais vraiment pu développer l'histoire et pousser le concept sur, peut etre, 8 ou 10 chansons.... Mais j'avais un ''plan'' précis en débutant cette trilogie d'EP et c'était de de faire un 1er EP avec 4 titres, un second avec 5 titres, un dernier avec 6 titres, comme une petite suite... D'autant plus que, les deux premiers EP font 30 minutes à eux deux, le dernier fait 30 minutes à lui seul, si tu les mets ensemble, ça fait 1h de musique et je trouve ça... intéressant?


Ca fait une jolie suite complémentaire en fait !


Et puis pour moi, cet EP c'est déjà un peu un « mini album » en fait. Je pense qu'il a cette cohérence d'un album, c'est pas juste une petite démo, je l'ai vraiment concu comme un ensemble, plus encore que les deux précédents. Parce que le but, c'est quand même de se dépasser toujours un peu plus artistiquement quand même !

2- C'est votre troisième EP. Comptez vous continuez dans la même trame ?


Si continuer dans la même veine veut dire 4eme EP... J'ai envie de dire que non, probablement pas ! En sortant du studio pour celui-ci, je me disais qu'un 4eme EP pourrait être une bonne idée et puis finalement, ça serait comme ne pas vouloir avancer... L'idée serait d'aller vers un album, mais si ça se fait, je veux qu'il soit ''massif'' et ultra cohérent ! Donc il est fort possible qu'en attendant, on se fasse une série de singles, tout comme on s'est fait une série d'EP ! On est actuellement en train d'écrire tout doucement avec Alex, le nouveau guitariste !

3- Je n'ai chroniqué que "songs for Glasgow". Qu'en est-il des autres EP ? Sont-ils dans la même veine, à savoir un thème qui se déroule sur plusieurs morceaux ?


Il y a chaque fois cette idée d'un thème, oui ! J'aime l'idée, comme je le disais plus haut, d'écrire un peu plus qu'une collection de chansons mises ensemble, donc je développe à chaque fois un thème en effet !


Sur le premier EP, c'était vraiment l'idée d'un aboutissement suite à des années de ''galère'', c'est vraiment ce que le titre ''With Decay... And No Compassion'' exprimait, dans tout ce que ca peut avoir comme ''rage adolescente'' d'ailleurs ! Ca se ressentait dans le son très lourd, et plutôt brouillon je pense !


Pour le deuxieme EP, il y avait quelque chose de plus mélodique, avec une idée plus extreme, ce qui était aussi traduit dans le titre ''I Am The Noise...You're My Silence''... Il y avait du gros son, comme ''Nowhere'' qui marche super bien en live, et une vraie envie de mélodie comme ''17'' ou ''You're My Silence''. Le thème derrière ça, c'était l'idée d'un chemin partant de la rage jusqu'à l'envie d'apaisement.


Et oui, pour le 3eme, il y a ce thème de la rencontre avec Nelly Glasgow, de tout ce qu'elle amène, de ce sentiment d'accomplissement et d'ouverture ! Ca se dévellope autant dans la musique, où j'ai voulu tenter de nouvelles choses (acoustiques, entre autres) que dans le ressenti général je pense !


C'est ce que je disais plus haut aussi, c'est un tout complémentaire en fait, c'est presque un album en 3 parties !

4- C'est une musique très émotionnelle. Peut-elle s'exprimer en live d'une aussi belle façon que sur l'album ?


Ah le live, c'est compliqué.... On en fait peu, pas par choix, mais par ''contraintes'', je dirais. Je ne sais pas si je suis difficile à vivre ou pas, mais faut savoir qu'étant le seul membre permanent jusqu'à maintenant, j'ai toujours eu du mal à trouver un line up stable !


Du coup, ce qui me parait important est à chaque fois de retrouver ''l'esprit Domino And The Ghosts'' sans paraitre prétentieux !


Je dirais que si les morceaux subissent une adaptation live, l'expérience live est différente sans détonner totalement de l'expérience studio. J'ai besoin et envie que les gens avec qui je joue puisse mettre d'eux-mêmes dans leur interpretation et du coup, j'aime lasser une latitude à ce niveau en laissant une vraie place à ce que les musiciens sont, c'est-à-dire des êtres uniques et très différents les uns des autres.


Alexandre par exemple, le tout nouveau guitariste, est assez excellent et apporte beaucoup de belles choses dans l'univers du projet. Il ne joue pas de la même manière que Baptiste Bouchard, qui a produit les 3EP et joué dessus, mais il a une touche qui colle au projet d'une belle manière.


Simon, qui a joué sur le deuxieme et troisieme EP, avait une frappe très différente de Y, qui a joué sur le 1er, mais a également apporté quelque chose de beau au projet. Marco qui l'a remplacé jusqu'à récemment, a aussi apporté quelque chose tout en respectant l'esprit du projet.


Du coup, oui, le live est une expérience différente mais qui se trouve complémentaire à ce qu'on peut ressentir en écoutant les EP au calme chez soi !Est ce que c'est aussi beau ? Ca l'est très d'une autre manière en fait !



5- Comment arrivez-vous à ficeler un concert avec des thèmes qui dépendent les uns des autres et qui se suivent ? Il doit vous être difficile de mélanger les titres ?


Je ne dirais pas que c'est forcement difficile, non. Je pense que l'expérience live est forcement vu différement !


En fait, ce n'est pas comme si les gens connaissaient nos paroles par cœur et il est évident qu'en concert, les gens ne sont pas forcement dans l'idée de faire attention à ce qui est dit dans les textes... Ou en tout cas, pas tous !


Du coup l'idée est davantage de raconter une histoire musicalement ! On crée les nuances de setlist de cette manière, comme une histoire avec une intro qui donne envie et des nuances qui attisent l'attention !


Mais il pourrait être intéressant de faire un concert plus thématique, pourquoi pas, oui ?

6- Exploitez-vous des thèmes qui vous sont sensibles à tous les trois ou vous Domino, vous ne mettez en paroles et en musique que des thèmes qui vous sont propres ?


En fait, comme je le disais plus haut, je suis le seul membre permanent et fondateur du projet, du coup... J'écris forcèment des choses qui me parlent à 100% !


Je crois que c'est Maynard James Keenan qui avait dit à Billy Howerdel qu'il refusait de chanter les paroles de quelqu'un d'autre pour pouvoir s'impliquer émotionnellement dans les morceaux... Eh bien, je suis un peu dans le même cas ! Pour le paraphraser, je suis le conteur de l'histoire et il faut que je puisse ressentir ce qu'il se passe dans ma tête si je veux le transmettre aux autres !


Du coup, ca va faire peut etre égocentrique, mais oui, cette trilogie d'EP est très clairement lié à mon vécu.


Après, je n'hésite pas à donner des explications sur les textes aux gens qui jouent avec moi si ils en ressentent le besoin, ceci afin qu'ils puissent s'impliquer dedans !


Actuellement, Alexandre, le nouveau guitariste, semble vraiment ultra impliqué au projet donc il n'est pas impossible que l'on écrive des textes de manière plus commune. Mais c'est à voir !

7- Je n'ai pas eu le plaisir d'écouter vos 2 autres EP. Sont-ils musicalement aussi sombres et mélancoliques que "songs for Glasgow" ?


C'est drole parce que c'est la deuxième fois qu'on me dit que le dernier EP est quand même assez sombre, alors que je l'ai quand même composé dans un état d'esprit plutôt ''lumineux'', même si la conception a été particulierement difficile !


Donc j'aurais tendance à dire que oui, ils sont mêmes bien plus sombres que cet EP la ah ah ! Le premier a vraiment une couleur très stoner/sludge/noise assez marquée, le second amène un peu plus de mélodies, avec un coté plus ''énergique'' et plus brutal !


Après c'est quand même intéressant cette idée comme quoi le dernier EP reste assez sombre, car quelqu'un m'a dit que de par les nuances acoustiques, les moments sombres ressortent encore plus sombres et violents qu'auparavant ! Et c'est pas bête, parce que je dois bien avouer qu'un morceau comme « If We Fall Together'' n'est définitivement pas ''joyeux'' ! Mais à contrario, un morceau comme ''Delicate'' est quand même davantage dans un clair obscur, que dans un simple ''obscur'' ! A mon sens !


Mais au final, je pense que la cohérence est la de toute facon ! La tonalité générale du projet est assez nocturne, avec des nuances qui s'imposent au fur et a mesure du temps !

8- Domino and the ghosts n'affiche pas de tissu sonore particulier. Quelles sont vos principales influences ?


Alors ça c'est drole, parce qu'on se revendique quand même plutôt jazz-core !


Plus sérieusement, j'aime bien cette idée d'être ''insaisissable'' musicalement parlant ! Même si on est clairement pas dans une veine hip hop ou justement jazz, je pense qu'il y a effectivement énormement de choses qui m'ont influencé pour me dire « hey, je me définis clairement de telle manière''.


Bon la réponse va probablement être la plus longue de l'interview !


En fait, je disais encore récemment à Alex que perso, je me sentais presque ''free rock''. Pas dans le sens ''performance artistique'' mais dans le sens d'une réelle ouverture à tout ce qui peut me faire vibrer en fait !


Par exemple, ma première influence, même si elle ne s'entend pas directement, c'est la musique classique. Le Bolero de Ravel par exemple reste quelque chose qui m'a forcement influencé, dans sa construction, sa répétitivité et son crescendo et l'intention qu'il y a derrière !


Je me sens tout aussi proche de la forme musicale de la chose, que de l'idée de Ravel qu'il y a derrière qui était de faire ce qu'il avait très exactement envie de faire à ce moment, sans vouloir etre virtuose ou quoi que ce soit ! Meme si j'admire des virtuoses à ce niveau la !


Après j'ai été marqué par une certaine idée de la pop, de cette capacité à être efficace, à exprimer des choses dans un format qui touche des gens. J'aime la musique expérimentale, c'est une partie de moi, mais j'aime tout autant l'efficacité d'une pop efficace. Je peux autant triper sur Melt Banana, Burial, que sur Michael Jackson !


Ce qui m'a donné envie de prendre une guitare et de faire un groupe, c'est Deftones, qui reste définitivement une de mes principales valeurs sures auquel je reviens tout le temps comme la musique classique ! La puissance des riffs, cette efficacité, le chant de Chino, ses textes, la section rythmique, tout y est pour moi, et ce sont des gens vrais dans le sens où ils ont toujours voulu avancer dans leur art. J'apprécie vraiment ça chez eux !


Je n'ai pas été tant marqué que ca par Nirvana, contrairement à ce que j'ai pu lire dans certaines chroniques, même si ca reste quelque chose que j'aime ! Je me sens presque plus proche de Steve Albini ou des Jesus Lizard tiens ! Ou dans un autre esprit de Jeff Buckley ! J'aime le Hip Hop aussi, les musiques tribales, le minimalisme de Steve Reich ou Philipp Glass... Le shamisen, j'aime le shamisen, il faut noter ça, on ne parle pas assez de shamisen !


Mais tout ça n'est presque pas des influences musicales, mais presque davantage des influences humaines en fait ! Faut savoir que je n'ai jamais appris la guitare en m'entrainant sur les morceaux des autres, j'ai directement pris ma guitare et j'ai cherché à gratter comme ça, sans savoir ou j'allais... ''First Days'' qu'on joue toujours en concert (mais de manière tres différente) est la 2eme chanson que j'ai composé de ma vie !


Du coup, je pense pas avoir forcement d'influences musicales directes meme si ce que je joue reste assez « rock » mais que ca ne demande qu'a évoluer !


Mais voila pour résumer, je dirais que je suis entre Ravel, Deftones, Queen Adreena, quelques folies jazz, la musique tribale et les joies d'une certaine idée de la pop !


9- Comptez vous rester dans les mêmes sons et les mêmes constructions musicales pour les projets à venir ?


Je vais réutiliser la première réponse en disant « oui et non » !


Je pense, sans prétention, qu'il y a une identité ''Domino And The Ghosts'' qui se dessine plutôt bien à travers ces 3 EP. Et comme on se disait avec Alex, tout reste à faire, on ne veut surtout pas rester sur nos acquis !


Personnellement, j'aimerais vraiment pouvoir me mettre au piano, c'est un instrument que j'admire depuis mon enfance et j'ai envie d'exploiter quelque chose avec ca. Un groupe comme My Own Private Alaska m'a marqué par l'utilisation qu'ils en ont fait !


Alex a quelque chose d'un peu flamenco dans son jeu de guitare parfois, c'est peut être quelque chose à utiliser. En même temps, il aime aussi beaucoup le rap alternatif... Qui sait ce que ca pourrait donner !


Pour ma part, j'ai aussi envie d'inclure quelque chose de féminin dans l'univers du projet, le feat avec Bera était un premier pas dans ce sens !


Donc voila, je pense que si l'identité du projet se dessine bien, tout reste possible. J'ai beaucoup d'idées, le tout est de savoir les trier habilement pour choisir les plus judicieuses et à même de servir le résultat final !



10- Avez-vous prévu quelques dates en France ?


Voila ce qui sera par contre la réponse la plus courte... Disons qu'il y a des choses qui se discutent ici et la, mais on ne va pas cacher que ce n'est simple d'y arriver ! On devrait peut être s'exporter (On a déjà eu des demandes d'ailleurs ah ah !)


En attendant, on a des dates principalement dans notre coin Nord Est ! Mais on est ouverts à toute proposition !

11- Pensez-vous être plutôt un groupe de studio très confessionnel ou également un groupe de scène ?


Je pense que pour le moment, tout le potentiel du projet se révèle en studio, même si on en a encore (Dieu merci) énormément sous le capot !


En studio, tout est possible et je ne m'interdis rien ! J'adore réellement être en studio, c'est toujours une super expérience, d'autant plus que j'aime enregistrer live, tester des choses, bref c'est royal !


J'aimerais faire beaucoup plus de scènes, je suis convaincu que le potentiel peut exploser aussi à ce niveau ! C'est quand même extrêmement enrichissant d'être face aux gens !


Donc Domino And The Ghosts est un projet de studio sans limites, qui ne demande qu'à exploser sur scène ! Qu'on se le dise !



12- Serait-il possible d'avoir vos 2 autres EP ?


Alors actuellement les 2 premiers EP sont épuisés, et seulement le 3eme est disponible !


On peut cependant télécharger les deux premiers EP sur le bandcamp gratuitement et commander la version physique du 3eme pour une somme raisonnable, d'autant plus que j'y rajoute un bonus conséquent puisqu'il s'agit d'une vingtaine de démos retraçant (quasiment) tout l'histoire du projet !


Mais concernant les 2 premiers EP, on est en train de se pencher sur une réédition qui pourrait soit rassembler les 2 premiers volets, soit carrément rassembler la trilogie une fois que le 3eme EP sera épuisé, mais avec des petits bonus aussi... On veut faire quelque chose de beau, peut etre un vinyle pour clore ce chapitre... On y réfléchit en tout cas, mais bon, les premiers EP seront forcement disponibles à nouveau, on nous les réclame souvent !

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery