INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
MOONSPELL
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/moonspellband
Audio / Video https://youtu.be/KXWMYmNcUqI
Mise en ligne le : 12 avril 2015  | Intervieweur : FredBebel | Traducteur : FredBebel

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
J’ai rendez-vous avec Pedro le claviériste des Portugais de MOONSPELL avant leur prestation au TRABENDO à PARIS, il me reçoit dans le tour-bus devant une petite Corona bien fraîche.


01 - Bonjour PEDRO et merci de prendre quelques minutes avant le show pour répondre à PAVILLON666 et les fans Français.

Pas de problème, on a du temps, les répétitions sont faites et j’aime bien traîner un peu avant le show, même si j’ai un ou deux réglages à peaufiner, ce n’est pas mon genre d’être pressé !


02 - Vous avez démarré la tournée pour « EXTINCT » votre nouvel album il y a quelques semaines, comment cela se passe-t-il jusque-là ?

Ca se passe très bien, dans un premier temps sur le plan artistique où nous avons expérimenté différentes dispositions pendant les premiers shows avec une seule guitare et un ressenti plus dynamique, tu ressens plus les détails, les haut et bas dans l’intensité musicale ce qui a été très bien accueilli par le public, et dans un second temps, notre album est sorti le 06 mars et on a remarqué que de semaine en semaine on vendait de plus en plus de tickets pour les shows jusqu’à être sold-out aujourd’hui ce qui prouve que notre album est bien accueilli et que notre public est très ouvert à ces changements.


03 - Vous tournez avec SCEPTICFLESH, vous vous connaissez très bien à tel point qu’un de leur membre réalise vos artworks, comment cette relation a-t-elle débutée ?

OH, ma mémoire est tellement naze (rire) il me semble que c’était une tournée avec CRADDLE OF FILTH en tête d’affiche en 2008 on partageait le tour-bus donc bien-sûr vu que les Portugais et les Grecs sont des latins, on est très sociables et notre vision de la vie est très similaire donc on s’est très bien entendus, mais on s’entend aussi très biens avec des groupes Finlandais mais le fait d’avoir tourné beaucoup avec SCEPTICFLESH on s’est vraiment rapproché et se sont maintenant des amis.


04 - On peut ressentir différentes influences dans ce nouvel album, même orientales, quelles ont été vos sources d’inspiration pour la composition d’  « EXTINCT » ?

Notre principale influence a été MOONSPELL, tu sais à partir d’un certain moment quand un groupe atteint une certaine maturité il cherche à développer sa musique de l’intérieur, quand j’aime un groupe qui à le goût de la viande par exemple, je n’attends pas d’eux qu’ils me servent du dessert, nous avons ce principe et notre chance c’est que nous sommes difficiles à classer, la seule chose de certaine c’est que nous jouons du métal, du rock et du dark, après chaque membre a des influences différentes hard-rock, gothic ou mainstream, ça peut aller de MOTLEY CRUE à THE CURE, c’est ce qui fait MOONSPELL.


05 - A l’instar de GOJIRA en France, MOONSPELL est le groupe le plus connu de la scène métal Portugaise, comment expliques-tu que les groupes latins, contrairement aux groupes de nord (Allemands ou Scandinaves) ont autant de difficultés à rencontrer un succès plus international ?

Une chose est certaine c’est que l’ économie des pays nordiques leur donne une meilleure qualité de vie et plus de loisirs pour jouer et écouter de la musique ainsi que des moyens de diffusions et des médias pour se faire connaître. Par exemple en Finlande l’état paye les groupes quand ils tournent à l’étranger, les aide en payant leur billet d’avion !
Je ne pense pas que ce soit une question d’ouverture d’esprit car au Portugal la scène métal est certes sous-développée mais les Portugais ont une bonne culture métal et sont très ouverts d’esprit, cependant nous ne sommes pas prêts encore à produire en nombre des groupes de qualité, la culture métal est encore jeune, nos parents n’écoutaient pas de rock, les années 70 au Portugal furent différentes par rapport à la Suède ou la Norvège quand BLACK SABBATH a explosé, à l’époque ils étaient interdits chez nous et quand on a eu la liberté ils n’existaient plus, OZZY était connu mais il n’avait jamais joué au Portugal donc on a des grosses lacunes dans notre éducation musicale des oreilles, du cerveau et du cœur mais je ne pense pas que la religion soit un frein, c’est plus culturel. Les pays du nord sont plus réceptifs à la culture anglo-saxonne, ils maîtrisent mieux la langue et s’adaptent plus facilement à la culture, du fait de leur histoire...mais c’est une question de temps pour les futures générations, mon fils écoute CRADDLE OF FILTH donc ça va dans le bon sens.


06 - Concernant les USA justement, comment est perçu MOONSPELL outre Atlantique ?

Tu ne pourras pas retranscrire mon visage (il grimace) mais c’est compliqué ! (rires) Malgré un bon tourneur pourtant mais les retours sur « EXTINCT » sont meilleurs que pour les albums précédents donc les attentes sont élevées mais on sait que les anglo-saxons ont du mal avec les groupes étrangers qui chantent en Anglais avec un accent, la plupart des groupes qui réussissent ont des messages simples (satanistes comme les Polonais BEHEMOTH par exemple), ce serait la recette du succès mais c’est plus compliqué quand on joue du métal mélodique.


07 - Quelle est l’histoire de « La Baphomette », que Fernando chante en Français ?

Toutes les chansons en Français sont bonnes non ? (rires) Ce n’était pas planifié mais après l’écriture de la mélodie on s’est dit que c’est en Français que ça sonnerait le mieux, Fernando est à fond dans la culture Française et la vibration de la musique, l’ambiance collait avec cette histoire de danseuse exotique ambiguë. Aires (PEREIRA) a composé la mélodie à l’ordinateur et quand je l’ai écoutée, j’ai adoré, je l’ai réarrangée au piano car pour moi elle sonnait « New-Orléans », comme une marche qui swingue dans le quartier Français.


08 - Pour conclure as-tu quelques mots à dire aux fans Français de MOONSPELL ?

J’aurais aimé parler en Français, j’ai étudié à l’alliance Française au Portugal mais je comprends plus que je ne parle « parler c’est très difficile, j’ai besoins d’une semaine pour parler correctement, mon message au public Français c’est merci beaucoup » (en Français!).

Merci PEDRO et bon concert !

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock