INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
ANTHROPIA
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/anthropiametal
Audio / Video
Mise en ligne le : 26 avril 2015  | Intervieweur : Ivan.Jack | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Bonjour à vous. Tout d'abord de réelles félicitations pour votre dernier album qui semble le plus abouti à ce jour. C'est un régal à écouter. La composition s'est-elle étalée sur plusieurs années ? Quelles différences dans la méthode avec les 2 premiers albums ?


Bonjour à toi et à tous vos lecteurs. Merci beaucoup déjà, ça fait plaisir de voir que l’album est apprécié  Effectivement, il a demandé énormément de travail et de sacrifices, donc c’est avec beaucoup de bonheur que je vois les retours positifs.
La composition s’est effectivement étalée sur 4-5 ans environ. Cela peut paraître long, mais il faut savoir qu’au sein d’Anthropia nous avons tous des projets annexes, qu’ils soient musicaux ou simplement professionnels. Ce qui explique cette attente un peu longue après le précédent album. Ensuite, soyons clairs, nous avons pris notre temps pour peaufiner chaque chanson et je pense que ça se ressent à l’écoute du disque. Nous sommes notre propre label, et donc personne ne fait pression sur nous pour sortir un album à la va-vite. Je préfère très sincèrement sortir un album qui a de la gueule tous les 5-6 ans plutôt qu’un moyen/mauvais tous les 2 ans.
Pour la méthode de compo, elle n'a pas vraiment évolué depuis the Chain réaction. Cette fois-ci, j'avais en tête le Mythe de Cthulhu et c'est avec les thèmes chers à Lovecraft à l'esprit que la musique s'est écrite. Yann (guitares) a également apporté 3 très bons morceaux à l'album et je me suis chargé du reste, avec parfois l'apport de passages classiques. Étant guitariste classique à la base, c'est avec grand plaisir que j'ai emprunté les principaux thèmes de l'étude 11 de Villa-Lobos, ainsi que du Fuoco de Roland Dyens, Deux de mes compositeurs préférés. Les autres musiciens du groupe (Nath, Ju et Damien) ont apportés leur touche personnelle avec leur interprétation. Ce sont tous de très bons techniciens avec un excellent feeling/groove, et si l’album sonne très cohérent au final, c’est aussi grâce à eux !


2. Votre chanteuse Nathalie a l'air très à l'aise et sa voix est assez large en tessiture, comment l'avez-vous recrutée ?

Je lui passerai le message, ça lui fera plaisir :) j'ai recruté Nath (ainsi que les autres membres actuels du groupe) juste après la parution de The EreynChronicles Part One, le premier album d'Anthropia. C'était à l'époque un projet solo et ma maison de disque de l'époque (Magna Carta US) poussait vraiment dans le sens du live, ce que je comprends parfaitement. C'est donc pour donner quelques concerts que j'ai un peu pris le best of des musiciens de monentourage (rires).Ils ont ensuite finis par intégrer naturellement le projet. Pour en revenir àNath, je l'avais déjà vue live auparavant avec son ancien groupe (In Vitraux), et j'avais été impressionné par sa facilité technique sur scène. Au moment adéquat, je l'ai contacté, et elle a dit oui :)


3. Le concept est inspiré du mythe de Cthulu traité dans les nouvelles de HP Lovecraft. Etant un fidèle de cet écrivain, je trouve, mais ce n'est que mon ressenti, que la musique dans l'ensemble est plutôt gaie, voire sautillante par moment, alors que j'aurai vu des moments plus glauques et plus noirs pour traiter la terreur qu'inspire ses écrits... Etait-ce délibéré ?

Très bonne question, je te remercie de la poser pour que je puisse expliquer notre style. Je pense que tu fais principalement allusion au titre "Credits". Tu as parfaitement raison, ce morceau est en dehors de l'ambiance cthulhuesque de l'album, c'est d'ailleurs pour cela qu'il est en dernière position, après la clôture du concept représentée par « Fuoco ». Comme son nom l'indique, il faut vraiment prendreCredits comme un générique, qui défilerait alors que le film est fini. Je me suis un peu posé la question de son intégration dans l'album, mais avec cette idée en tête et la qualité du morceau, je me suis dit que ce serait dommage de ne pas l'utiliser.
Je ne trouve pas que le reste de l'album soit gai, je trouve que c'est au contraire tout à fait ma vision de l'œuvre de Lovecraft. Bien sûr, il adorait mettre en avant les monstres, et le côté parfois horrifique des situations, mais toujours en laissant le lecteur s'imaginer les choses, plutôt qu'en les décrivant dans le détail. Ça lui vaut d'ailleurs une des principales critiques, que certains lui font souvent, de simplement écrire " C'est trop horrible pour être décrit, l'être humain ne peut comprendre une telle abomination",etc... Personnellement, ça me convient très bien, j’ai toujours préféré les choses « suggérées » quelque soit le domaine, plus subtiles à mon sens.
C'est pourquoi j'ai plutôt misé sur des nouvelles du type " La clé d'argent", qui au final aborde des thèmes un peu différents, tel la mélancolie, la misanthropie, l'évasion onirique, les mystères de ce monde… J'ai donc plus orienté la compo dans ce sens là, ce qui tombe bien, car le style musical d'Anthropia est plus le prog mélodique, qui correspond mieux à ces thèmes que le black-trash-death métal.
Il faut donc vraiment prendre cet album comme une interprétation du Mythe de Cthulhu- la mienne-, certainement pas la seule et heureusement d'ailleurs. Ensuite, il y a quand même des titres assez agressifs (UnknownKadath, Crawling Chaos, SilverTwilightLodge…) qui représentent plutôt bien l'horreur lovecraftienne je trouve :)


4. Anthropia est-il un projet studio, avez-vous déjà joué live ou prévoyez-vous de tourner comme groupe à part entière ?

Oui, nous avons déjà joué live pour nos précédents albums, il y a d'ailleurs quelques vidéos sur Youtube pour ceux qui veulent aller voir :) Cependant, ce n'est pas d'actualité pour cet album-ci, ce n’est pourtant pas l'envie qui manque! C'est simplement assez compliqué géographiquement parlant, nous sommes tous un peu éparpillés (notre batteur Damien vit notamment à LosAngeles). Ensuite, faut jamais dire jamais, le live me manque un peu je doisdire... D’autant que je compose toujours avec dans le coin de la tête la petite voix « Est-ce que ça péterait bien en live…? ». Sans prendre Anthropia pour un projet studio, on met simplement un peu les concerts entre parenthèses pour le moment, et on se concentre sur d'autres moyens de promo.


5. Arrivez-vous à vous retrouver dans la scène metal hexagonale ? l'album se vent-il bien ?

C'est vrai que le metal en France représente plutôt une niche, on est loin des finlandais qui passent du métal à la radio dans le bus (rires).il ya cependant beaucoup de groupe de qualité, et le public est vraiment fidèle je trouve, et grandissant (comme en témoigne le succès du Hellfest). Notre principal public se trouve ainsi en France mais également aux USA, d'où est originaire notre première maison de disque Magna Carta. Je suis aussi ravi de voir qu'avec l'arrivée de notre nouvel album, on vend maintenant un peu partout dans le monde par notre magasin www.adarca.com/store, ça fait toujours plaisir d'avoir une commande qui vient d’Oceanie, d'Amérique du Sud ou de Russie, en plus des plus traditionnelles européennes/nord-américaine. Les ventes se passent plutôt bien pour le moment (on espère que ça va continuer!) même si le projet est pour l'instant plus sources de dépenses que de revenus... Mais bon, on sert la musique et c'est notre joie comme dirait l'autre (rires). Petit mot aussi sur notre Kickstarter qui nous a bien aidé pour notre promo (https://www.kickstarter.com/projects/78633228/anthropia-new-album-based-on-cthulhu-mythos?ref=discovery). On représentait un peu le métal français sur ce site américain et la formule a plutôt bien marché (la campagne a été réussie a 230%).


6. A-t-il été facile de persuader ArjenLucassen et EduFalashi de participer à votre musique ?

Et bien écoute, ça s'est passé sans trop de difficultés je dois dire :) C'est un vrai bonheur de les avoir sur l'album, ça représente un petit accomplissement personnel. J'ai contacté Arjen en lui proposant le poste de narrateur sur tout l'album. Il a écouté le morceau que je lui avais fourni, il a aimé et a accepté le job! C'est vraiment quelqu'un d'adorable et de très très professionnel, comme on peut s'y attendre. Il n’a pas pondu une dizaine d'albums géniaux pour rien!
Damien (notre batteur) a géré de son côté le contact avec Edu. Il a mixé le dernier album d'Almah et sont devenus amis. Damien lui a proposé The Snake Den, il a adoré et a fait le guest. Là aussi, super chanteur, c'est vraiment cool de l'avoir sur l'album. J’en profite pour placer un petit mot sur Damien qui s’est chargé du mix de l’album avec brio. Ce n’était pas facile à distance, mais l’album sonne vraiment comme je le voulais initialement, et avec un son très actuel.


7. Un coup de gueule ou un coup de coeur ? Ou les deux....

Coup de cœur évidemment à nos fans et à tous ceux qui nous soutiennent. Ça fait vraiment plaisir de voir que l'album est bien reçu, et que tout ce travail n'a pas été vain! Je suis plutôt du genre à rester enfermé dans ma grotte et à peaufiner tous les aspects d'un projet avant de le présenter au public. Ce moment venu, si les retours n'avaient pas été aussi bons, ça m'aurait vraiment déprimé je crois! Heureusement ce n'est pas le cas.
Un coup de gueule... Je dirai à chaque fois que j'allume la télé, que ce soit les infos, les émissions télé-réalité débiles,… je ne regarde quasiment plus rien. Si, Les Simpsons quand il y a un vieil épisode qui passe (rires) J'ai de plus en plus de mal à regarder l'évolution du monde, la plupart des gens qui le dirigent, ou exposés médiatiquement marchent sur la tête, et ils ont l'air contents en plus ! (rires). Je ne sais pas où on va, mais on y va en tout cas. Finalement dans ma grotte je suis pas si mal (rires) Ce doit être mon côté misanthrope lovecraftien qui ressort! (rires)


8. D'autres projets en cours, Hugues ? Ou le prochain album d'Anthropia est-il déjà sur le grill ?

Pour le moment je me focalise exclusivement sur la promo de l'album, c'est un boulot a plein temps !J'ai déjà quelques idées pour le prochain Anthropia, mais c'est un peu tôt pour en parler. Je pense quand même faire un petit break pendant quelques mois, car la sortie de l'album a été particulièrement éprouvante, pour tout finir à temps. Donc voilà après unpeu de repos, on va pouvoir se remettre tranquillement aux compos pour inscrire un nouveau chapitre au livre Anthropia!

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock