last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
>
ZOMBI RIOT
Chronique liée
Lien du Groupe
Audio / Video
Mise en ligne le : 29 septembre 2019  | Intervieweur : Stef | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
INTERVIEW DE L’ASSOCIATION : ZOMBI RIOT



Salut à tous !!!

J’ai le plaisir d’être accueilli par Guillaume et Arnaud, fondateurs de ZOMBI RIOT, une association qui promeut la musique Métal à Dreux. Ils ont accepté de répondre à mes questions et de présenter une histoire de Zombi qui fait du bien aux yeux et aux oreilles

Depuis quand existe l’association ZOMBI RIOT :
Guillaume : L’association, sous sa forme actuelle, a débuté en 2014, avec les premiers concerts ici à Dreux, dans la salle « Le Lièvre d’Or ». On a rencontré des représentants de la Mairie pour présenter notre projet et en s’appuyant sur des amis prêts à nous aider en mettant à notre disposition du matériel.
Quel est le but de l’association :
Guillaume : le but profond de ZOMBI RIOT est de promouvoir la culture, de se servir de ce média, pour faire sortir les gens de chez eux et se rencontrer. On vit dans une époque terrible de replis sur soi, notamment à Dreux. On nous a dit souvent d’aller faire ça ailleurs mais cela n’aurait eu aucun sens. Notre but était de rester ici à Dreux, où il y a un climat social tel, que l’on voulait au moyen de la culture, sortir des clivages. On s’est donc servi de la culture que l’on connaît, le Métal, pour fédérer les gens, le groupes et permettre à tous d’assister à des concerts de qualité pour un tarif très attractif. On a décidé d’avoir un mode de fonctionnement associatif, on n’a pas de pognon, on marche sans subvention, on y tient pour rester indépendant. Le fait également de ne pas avoir de subvention oblige les membres à se retrousser les manches, à mettre à profit leur énergie et ne pas compter sur le pouvoir de l’argent. Ne pas se dire, on fait le minimum, le fric fera le reste…
L’association repose principalement sur Arnaud et moi pour tout ce qui est en amont des concerts, les rencontres avec la mairie, les pouvoirs publiques, la recherche des groupes. Ensuite il y a toutes les personnes bénévoles qui apportent leur compétence dans un domaine particulier, Sylvain, Maël au son, Seb aux lumières… et tous les autres qui sont présents pour installer et démonter le matériel, tenir la buvette, préparer à manger pour les groupes… Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Chacun apporte ce qu’il sait, ce qu’il peut ou ce qu’il veut faire. Cela n’aurait aucun sens d’imposer à quelqu’un de faire tel ou tel chose…
Ce n’est pas compliqué de promouvoir la musique Métal en France …
G : je comprends ce que tu veux dire dans le sens où le Métal est une musique de niche, mais c’est une niche qui est quand même très active. Le plus grand nombre de concert en France, c’est du Métal… Les gens qui se déplacent le plus, ce sont les Métalleux. La promotion c’est compliqué car il ne faut pas effrayer le quidam moyen qui pourrait être intéressé et le Métalleux de base qui ne veut pas que l’on pervertisse sa musique. L’Art c’est la digestion de ce qui ne va pas chez toi. L’Art porte la violence en lui, intrinsèquement. Le rock est une musique d’ado, parce que les jeunes ont besoin d’expulser la violence qu’ils ont en eux. Alors le Métal fait parfois peur, mais ce n’est qu’un exutoire. Ici tout le monde est le bienvenu. On galère un peu pour la com’ car on ne maîtrise pas forcément le sujet, il faut des compétences que l’on n’a pas. Si quelqu’un veut s’en charger, il est le bienvenu !!!
Êtes-vous ouvert aux autres styles musicaux ?
G : Notre réseau étant principalement basé sur le rock et le Métal, on est pour le moment centré sur cet univers-là. Mais j’aimerai qu’on puisse s’ouvrir sur d’autres musique qui, sans être du Métal, peuvent être tout aussi intense et permettre aux Métalleux de découvrir autre chose. Je pense sincèrement qu’il n’y a que la culture qui permet d’élever la conscience. Il n’y a rien au-delà de ça. Quand on est musicien, on ne peut pas se contenter de son propre univers musical, il faut s’enrichir de l’Autre.
Parlez de moi de ZOMBI RADIO :
G : C’est une radio locale. On a été démarché par le président de la radio qui nous a proposé un créneau horaire, au départ tous les quinze jours et maintenant tous les vendredis de 23h à minuit et une rediffusion le mardi de 21h à 22h sur 95.7 sur internet. On maîtrise de mieux en mieux ce média avec Arnaud et Mikael. On s’est détendu derrière le micro, on prend du plaisir et cela nous permets de diffuser la musique que l’on aime. On ne connaît pas la portée de notre émission mais le but est de promouvoir la musique locale et c’est le plus important.
On a une convention avec la Mairie pour avoir les locaux du Lièvre d’Or. C’est notre camp de base où se situent notre radio, notre scène et le studio de répétition qui permets aux groupes de la région de profiter d’un endroit pour eux.



Comment intégrer la scène de ZOMBI RIOT :
G : les groupes envoient leur bio, musique, photo, il y a une fiche à remplir sur notre site ZOMBI RIOT.ORG et on étudie leur projet. On ne veut pas de gars qui se prennent pour des stars mais des groupes sérieux, honnêtes, rigoureux qui se donnent sincèrement.
Comment avez-vous réussi à faire venir DAGOBA et BLACK BOMB A.
G : On a été prestataire de service pour le festival « un été sous les charmes » à Dreux ce qui a permis de remplir les caisses de l’association. Grace à Niko le chanteur de Tagada Jones et membre fondateur de RAGE TOUR, on a contacté les groupes pouvant être intéressés par cette date.
L’important pour nous est que cela perdure et que l’on puisse en partenariat avec l’Atelier à Spectacle à Dreux avoir d’autres dates pour faire venir de gros groupes. Deux dates par an serait l’idéal mais on veut continuer à promouvoir la scène locale et les groupes non pro en leur permettant de jouer dans un univers pro. On a reçu des groupes très bon, comme BULL RUN, Missing Mile.
Et le 07 décembre 2019, nos amis du SILO à VERNEUIL SUR ARVRE, nous laisse carte blanche pour une soirée qui s’annonce dantesque, puisqu’au programme il y aura nos amis de TWO HEADED DOG et les légendaires THE EXPLOITED. Soirée punk en perspective.
Ok, merci de m’avoir reçu et de nous avoir fait découvrir ZOMBI RIOT.
G : Merci à toi. Tout le monde est le bienvenu chez ZOMBI RIOT et si des bénévoles sont intéressés ils peuvent venir, les groupes peuvent nous contacter pour jouer, répéter et être diffuser sur notre radio.


Interview réalisé par Stéphane DERUE le 27/09/2019
Liens : https://www.facebook.com/zombi.riot.association/
http://zombiriot.org

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery
PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
BUY JUPITER [Lyon - 69] > 16-11-2019
BUY JUPITER [69] 16-11-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : ULTRA VOMIT
ULTRA VOMIT (42)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours