INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
ZOE
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/zoeisadirtylittlesister/
Audio / Video
Mise en ligne le : 28 août 2020  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01-Bonjour ZOE, une petite présentation du groupe ne serait pas de refus, surtout pour tous ceux qui ne vous connaissent pas encore !

Aldo : ZOE est né fin 90. Nous sommes originaires du nord de la France, plus précisément de Calais et de Dunkerque. Nous sommes quatre, Fred au chant et à la guitare, Holy à la batterie, Clément à la basse et moi à la 2ème guitare. Nous avons sorti notre 1er album "Make It Burning" en 2006 et nous nous apprêtons à sortir « Back Into the Light », le 4ème, fin septembre. Notre style de musique est un mélange de hard-rock, de stoner, de rock’n’roll avec un soupçon de punk.

02-Six années séparent "Raise the veil" et "Back into the light", que s'est-il passé durant tout ce temps ?

Fred : On a d'abord pris le temps de chercher un nouveau bassiste lorsque Mike nous a quitté pour des raisons de santé et dans le même temps on a continué à composer à trois. Puis Clément est arrivé il y a un peu plus d'un an et ça nous a vraiment re- boosté. Il faut avouer que durant ces 6 années il a y a eu de nombreux doutes quant à l'existence du groupe mais aujourd'hui on est motivés comme jamais pour remonter sur scène et retrouver notre public.

03- Qu'est-ce qui vous inspire dans vos textes et quelles sont vos influences du moment ?

Fred : Quand on est un groupe français qui chante en anglais, il est clair que l'on cherche plus à faire passer des émotions qu'un message politique ou autre. Les textes de ce nouvel album sont plus sombres que sur les précédents, je m'inspire parfois de choses que j'ai lues, vues ou entendues mais surtout de pensées ou d'émotions qui me traversent l'esprit.

04-Où avez-vous enregistré l'album, comment cela s'est-il passé, des anecdotes savoureuses à nous conter ?

Holy : Nous avons enregistré cet album au Boss Hog Studio avec Olivier T’servancx, nous avions déjà collaboré avec lui sur Raise the veil et Dirty little sister. Quant aux anecdotes, nous sommes plutôt studieux durant les sessions d’enregistrement, il y aurait beaucoup plus à raconter durant les tournées mais ce qu’il se passe dans le Dusty truck, reste dans le Dusty truck ;-)

05-L'artwork de couverture est bien remarqué, remarquable en fait, qui s'en est chargé ?

Aldo : C’est moi qui ai imaginé cette pochette. Nous voulions un visuel qui illustre bien le titre de l’album. Cette fille, qui représente ZOE est au cœur d’une tour de béton. Elle s’éveille et tend les bras vers la lumière. Ce tableau symbolise notre retour après plusieurs années de doutes. C’est une sorte de résurrection. Zaz qui est un ami graphiste, m’a aidé à réaliser cet artwork.

06-Plus de puissance dans vos titres pour une accroche incroyable en live, c'est ça le but du jeu ?

Clément : il y a de ça, il faut que l'idée de base plaise à tout le monde évidemment, mais ça se passe pas mal au feeling, et à l'inspiration qui en découle, l'énergie du groupe ne viendrait pas si la musique ne suivait pas.

07-Carl Langlet (guitariste et chanteur de feu Dee n'Dee) s’occupe (bien) de vous avec son asso, tout se passe en famille dans le Nord il me semble.

Carl est un ami de longue date, il s’occupe très bien de ZOE, on le considère comme le 5ème membre du groupe. Il est producteur, manager et il fait également notre son en concert. Je ne sais pas comment nous pourrions nous passer de lui, il est à l’écoute du moindre problème et trouve toujours une solution.

08-Depuis plus de 20 ans vous "écumez" la région entre Calais et Dunkerque, mais votre notoriété a dépassé ces limites évidemment, où puisez-vous cette énergie pour une continuité non démentie ?

Fred : Depuis 1997, nous aurions pu arrêter plein de fois, entre les changements de line up, les problèmes de chacun, familiaux, professionnels, etc... mais l'envie a toujours été la plus forte et c'est à cette persévérance que l'on doit la petite notoriété que l'on a aujourd'hui. Les six années qui se sont écoulées nous ont montré autres choses : plus forte que l'envie le besoin. Nous sommes de vieux tox' du rock n roll, c'est ça qui nous donne cette énergie

09-Maintenant parlons de vos projets, clips, live ou autre car vous semblez en pleine forme actuellement ?

Fred : D'abord, on brûle d'envie de remonter sur scène, il y a un moment où les concerts vont reprendre et ça va être une sacrée fête ! En attendant, notre clip Voices est visionable sur YouTube depuis fin août.

10-Le (les) mots de la fin, c'est pour vous, prenez le micro et lâchez-vous, dites-nous tout sans masque (mdr) !

Fred : Quel micro ? Tu t'es pas foulé sur cette question… ;-)
Holy : Nous avons vraiment hâte de revenir sur scène, cela fait 4 ans que nous sommes restés silencieux et ce foutu virus retarde encore ce retour que nous attendons tous... Mais soyez prêts le moment venu car on va être chauds bouillants ! En attendant prenez soin de vous !

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery