INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
MARLA SINGER
Chronique liée
Lien du Groupe
Audio / Video
Mise en ligne le : 06 octobre 2020  | Intervieweur : Chart | Traducteur : Chart

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Salut et merci d'avoir accepté de répondre à cette interview, est-ce que vous pourriez en guise d'introduction nous présenter le groupe et son histoire ?

Alex :Salut alors le groupe à commencé il y a 3 ans quand un projet dans lequel Eva et moi prenait fin (Memento Mori). Nous nous sommes décidé à remonter un groupe.
initialement on était parti sur un duo mais la formule ne fonctionnait pas totalement, il nous manquait une touche.

C’est la que Fab à débarquer on le connaissait car il jouait dans le groupe Triembach avec qui nous avions partager quelques scènes avec Memento .

Voila Marla était née c’était en Mars 2017, de la on a rapidement monté un set, enregistré notre premier EP en septembre et on est parti jouer un peu partout en France,Italie et Espagne.

2. Comment s'est passée l'écriture de cet album ?

Eva : Marla c’est une entité totalement créée à 3, chacun participe à tous les niveaux, que ce soit rythmique, mélodique ou dans l’écriture des textes. Les thèmes sont la plupart du temps amenés par Alex et on construit souvent à partir de cette base.

Alex : Il a été composé en deux temps, nous avions 4 titres que nous avions composé à la fin de notre premier Ep et que nous avions joué pendant presque deux ans sur scène ( Anger, Death rattle, Sandman, Screw you) puis les 4 autres morceaux ( Burn away , Feeling it, Get out , Never forget) ont été écrit 6 mois seulement avant l’enregistrement. Donc on a pris le temps de pré enregistrer durant quasiment 6 mois avant d’arriver en studio, histoire d’arriver avec le moins de doute possible sur les morceaux, et de se concentrer sur l’énergie et l’interprétation.


3. Comment s'est passé l'enregistrement ?

Alex : Franchement bien! On a enregistré avec notre sondier, Gilles Ferrat. On se connait bien, il avait mixé le premier EP, on avait pris le temps de discuter sur la couleur et la direction que l’on voulait prendre…

On a enregistré sur 3 mois dans divers endroits, on a commencé avec les drums le 2 janvier 2020 à la cité des arts de la rue à Marseille, puis on a fait les grattes dans le studio de Fab, les voix au studio de Gilles et on a fini le mastering fin mars.
Pour cet album on voulait avoir du temps pour les prises, on ne voulait pas s’enfermer en studio ( forcément plus couteux si tu veux y passer 3 mois).

Fab: Moi perso je suis très content, ça me change :)



4. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur vos paroles ?

Alex : Notre univers est un mix entre des quotes de Chuck Palahniuk ( auteur du Fight club) et notre propre inspiration par rapport au vécu de chacun. Disons une critique de la société et ses dérives.

Ça parle de beaucoup de dualité, comme une espèce de schizophrénie sociale. D’un besoin vital de paraitre et de posséder. De tout ce coté superficiel que l’on a bâti à travers des réseaux et des tous ces besoins inutiles que nous nous inventons.
.
Et d’une autre part, d’une volonté de critiquer et de détruire toute cette façon vivre et de faire!

Comme un paradoxe dans lequel nous nous sommes enfermés.

En fait, si je devais résumer tout ça, le message de Marla serait simplement de dire « restons nous même ». La vie est courte avec ses hauts et ses bas, essayons d’en profiter un max.


Fab : Tout pareil , je veux pas me faire virer !!!!



Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

Alex : Elles sont assez larges, du Rock 90’s à ce qui se fait aujourd’hui…
Ca va de Nirvana, QOTSA, A Perfect Circle à Royal blood ou encore Frank carter and the rattlesnakes.

Eva : Manson !!!! Demob happy et The blinders particulièrement pour ma part ( de bons groupes « émergents » made in UK)

Fab :Moi c’est plutôt I Muvrini et Renée la taupe.



5. Quels sont vos autres projets pour cette année ?


Alex : Putain d’année…!

Là on sort un nouveau clip le 10 novembre ( Anger) et on va surement en tourné deux autres fin 2020 et début 2021.
On espère aussi pouvoir partir en tournée en décembre prochain, histoire de bien finir 2020.
Et après ça on va probablement profiter de cette période calme pour assurer la promo de l’album.
Mais pour résumer, l’objectif de l’année qui arrive ( si on peut enfin) c’est de jouer encore et encore!




6. Merci d'avoir répondu à cette interview, je vous laisse le mot de la fin :


Alex : Merci à toi pour cette interview, pour le mot de la fin je vous laisse avec un petite citation du Fight Club :

« Nous ne sommes pas spéciaux.
Nous ne sommes pas de la merde ni de l'ordure non plus.
Nous sommes, c'est tout….
Nous sommes, c'est tout, et ce qui arrive arrive, c'est tout. »

Fab : Qui roule bamboule!!!

Eva : Qui fournit suit…!?

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery