INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
NERVOUS DECAY
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/Nervous.Decay.Band
Audio / Video
Mise en ligne le : 28 mai 2021  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01-Salut les Nantais de NERVOUS DECAY, une petite présentation serait la bienvenue pour les lecteurs de Pavillon666.

Salut !! Merci à vous pour cette interview !! NERVOUS DECAY, c'est un groupe de Death Metal qui date de fin 2017 ! Il y a Guillaume au chant et à la basse, Greg et Nathan aux guitares et Guilhem qui martèle sans vergogne les fûts et autres cymbales ! Sinon on vient de Nantes et on aime la violence brute et sans compromis, comme on trouve dans le Death et le Thrash Metal des années 80 et 90 !

02-Premier album donc, qui s'est chargé de l'écriture dans le groupe ?

Dans le groupe, il n'y a pas de "leader" à proprement parler, l'écriture est un travail collectif auquel chacun contribue, et il y a généralement de nombreux aller-retours et échanges avant d’atteindre le moment où la compo nous satisfait pleinement.
On commence l'écriture par les guitares, et c'est généralement Nathan qui amène le plus gros des riffs - la "matière première" - sur la table. On améliore les structures et arrangements avec Greg, qui a un meilleur esprit de synthèse, tout en se concertant avec Guillaume et Guilhem. Les parties de basse et de batterie sont ensuite composées en répets, où on peaufine les derniers arrangements ! On fait toujours attention à conserver beaucoup de dynamique dans les morceaux, en incorporant des éléments de surprise. Le résultat final doit être percutant !
On écrit le chant et les paroles en dernier, et là aussi tout le monde contribue plus ou moins au processus ! On sélectionne d'abord un thème qui nous tient à cœur, souvent une problématique de société, puis on met en scène une situation horrible ou dérangeante, dont l'absurdité est poussée à l'extrême. On reste au maximum ancré dans un univers réel, tout en évoquant à l'auditeur des images marquantes, par exemple avec l'utilisation de nombreuses métaphores.

03-Où avez-vous enregistré tout ce death/thrash à votre sauce, des anecdotes à nous conter ?

C'est du fait maison ! On a enregistré notre album chez les parents de Guilhem, notre batteur. Ils habitent à la campagne et ont une dépendance dans le fond de leur jardin, parfaite pour servir de studio ! La batterie et les amplis étaient en bas, et la control room à l'étage ! 
On était accompagné de notre fidèle ingé son Laurent Cottereau, qui nous a aidé pour le placement des micros et pour les prises, il nous a également prêté du matos et nous a fait un mix et un mastering aux petits oignons ! On le remercie bien fort !
A noter que le premier solo sur Cerberus' Brace est joué par Alex, qui nous avait sauvé les miches en remplaçant Nathan au pied levé quand il a eu sa tendinite ! Sur ce solo vous pourrez entendre comment son jeu de gratte est possédé par des forces mystérieuses !
Sinon lors de l’enregistrement, on a eu du fil à retordre avec l’accordage de la batterie ! On devait le faire toutes les deux heures pour garder un son similaire entre les prises, car la batterie acrylique et les peaux se détendaient en permanence ! C’était donc un sacré challenge ! 
On a aussi appris à nos dépends à ne pas s’acharner à tout prix sur une partie qui ne passe pas du premier coup, il est souvent préférable de faire une pause, ou de passer sur une autre partie, avant de réessayer.

04-Chacun d'entre-vous doit avoir ses propres influences, dites-nous tout !

Globalement on est tous fan de musique et on écoute pas mal de choses différentes !
On a une grosse base d’influences communes surtout en Death Metal, on citera notamment: Death, Morbid Angel, Edge of Sanity ou encore Pestilence.
Nathan: J'écoute surtout du Metal, particulièrement du Thrash, du Death et du Black ! Mais aussi pas mal de reggae, du Hip-Hop à l'ancienne (old school c'est toujours mieux n'est-ce pas ?), et même certains styles de musique électro (la goa trance en particulier, allez donc check Astral Projection si vous êtes curieux) ! J'aime beaucoup Georges Brassens aussi !
Greg: J’écoute du classique au death metal, en passant par le prog, le hard rock, le heavy ou encore le thrash ou le black, bref tout ce qui est bien fait !
Guillaume: J’aime bien les musiques avec une ambiance assez prog comme Tool ou Gojira (qui on réussi à bien s’exporter), ou avec une grosse claque d’énergie brute comme il y a chez Pantera ! J’aime beaucoup bosser ma basse sur du jazz en ce moment.
Guilhem: Je suis beaucoup influencé par le death technique allemand (Obscura, Alkaloid, Hannes Grossmann, Necrophagist...). 

05-Comment vous êtes vous connus au départ de l'aventure ?

Tout à commencé par la rencontre de Nathan et Greg ! Ils en avaient marre de jouer tout seuls et donc ils se sont trouvés via un forum internet pour zicos ! L'entente musicale des gratteux était tout de suite évidente ! Ils avaient le même attrait pour l'approche qu'avaient les groupes de Metal "à l'ancienne" et avaient de nombreux goût communs. En commençant à développer des idées de morceaux, il a été décidé très vite que l'on ferait du Death Metal, car le style autorise pas mal de libertés artistiques tout en proposant des fractures de cervicales en règles !
La composition à très vite commencé, tout comme la recherche d’autres musiciens afin de compléter le line-up. On a rencontré Guillaume via une connaissance commune de Nathan. Il a audacieusement proposé d'occuper le poste de front-man et de bassiste, alors qu'il n'avait pas joué de basse depuis plusieurs années !! Enfin on a trouvé la pièce maîtresse de tout bon groupe de Death, notre batteur Guilhem ! Ça s'est fait en postant des annonces sur des groupes facebook dédiés à la recherche de musiciens ! 
Avant la création du groupe, personne ne se connaissait, cependant tout le monde a fait preuve d'une grande implication, et à force de bosser et de passer des bons moments ensemble, on est devenu des amis très soudés, comme une petite famille ! 

06-Vous restez dans un registre plutôt old-school, mais vous aimez le prog, est-ce bien cela ? 

C'est vrai qu'on est plutôt de l'ancienne école. On aime l'intensité et l'énergie qui se dégagent des albums de metal des années 80 et 90. Même si tout n'est pas parfait, il y a du relief, les productions ont chacune leur caractère et ne sonnent pas toutes pareil. En effet on a tendance à penser que les productions modernes cherchent trop à être “massives” à tout prix, au détriment de la saveur et de l’originalité (même si Guillaume n’est pas d’accord, ça c’est globalement l’avis de Nathan et Greg, bande de sales guitaristes !!). Le pire, c’est les batteries programmées, c’est plus facile que d’enregistrer en acoustique mais c’est regrettable pour le son des morceaux et la dynamique du mix !  
Dans le Metal oldschool, le mix respire, et on sent que les musiciens donnent tout ce qu'ils ont dans leur musique !
Tu as raison, c'est vrai qu'on aime bien le prog, dans le groupe. Lors de la conception des morceaux, les idées fusent comme les balles à Roland Garros ! On a à cœur de les développer au maximum, et de faire des structures un peu plus complexes qu'un classique: couplet-refrain-couplet-refrain (bien que cela puisse être très efficace). C'est sûrement ça, combiné à nos influences (Atheist, Edge of Sanity, Death, Vektor, Opeth …) et à notre goût de l'exploration qui donne ce côté prog à nos morceaux !

07-Quels sont les groupes figurant dans vos favoris actuellement ?

Necrophobic, Exodus, Armageddon Death Squad (pour citer un groupe underground français)! On pense aussi que Vektor a été un des rares groupes récents à vraiment proposer quelque chose de nouveau et d’ambitieux ces dernières années, malgré leur dernier split qui n’est pas non plus extraordinaire. Guilhem a également beaucoup aimé le dernier Cattle Decapitation et le travail de Hannes Grossmann ! Guillaume vous recommande vivement le dernier album des norvégiens de Green Carnation, qui n’avaient rien sorti depuis un bout de temps.

Sinon on se lasse pas d’écouter et de réécouter les discographies des groupes classiques, comme Opeth, Bolt Thrower, et on en passe !

08-Après ce départ assez réussi il me semble qu'allez-vous faire, autrement dit quels sont vos projets ?

On va continuer à bosser dur pour faire de bons morceaux, on a d'ailleurs des nouvelles compos qui sont en cours de conception ! On veut également tourner un maximum, en France comme à l’étranger, afin de défendre notre musique et conquérir une nouvelle audience ! Faire un maximum la promotion de notre musique nous semble également très important !

09- Merci d'avoir consacré un peu de votre temps afin de répondre à cette petite interview, le mot de la fin c'est pour vous, lâchez vous !

Avec grand plaisir ! Encore merci à vous pour l'interview ! On peut ajouter qu'on a hâte de retrouver la scène après cette pandémie qui nous casse tous les dents ! Aussi, pour les Angevins qui nous lisent, venez donc au festival Omega Sound Fest le 16 octobre, où nous serons présents avec Rotting Christ et The Great Old Ones notamment !! 
Enfin si vous aimez notre musique, n'hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, Facebook, Youtube et Bandcamp ! Et pourquoi pas vous procurer un exemplaire de notre album !
On vous dit à bientôt !!

https://www.facebook.com/Nervous.Decay.Band/
https://nervousdecay.bandcamp.com/ 
https://www.youtube.com/channel/UCjpJXRDAkv6YYnf1g4VBPFQ 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery

 




Go to Top