last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
TEMPUS FUGIT
CHRONIQUE TEMPUS FUGIT - review
Contact groupe http://www.tempfu.free.fr
Audio / Video
Mise en ligne le : 04 février 2007  | Intervieweur : S.Y.L. | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1/ Mais d’où venez vous ? Pouvez vous nous présenter votre line up actuel ?

SirDek : Aurélie au chant, Francis à la guitare, Guillaume à la basse et aux chœurs (+ guitare acoustique sur Softly) et moi-même aux claviers/samples/programmation.

Francis : Guillaume est aux commandes des projets Ad Vacuum (chroniqués sur ces pages) et Mister Smiley. Avant de rejoindre Tempus Fugit, Aurélie évoluait quant à elle dans des formations folk-rock à géométrie variable (Maneki Neko). SirDek et moi venons de la "scène" metal (brothers of metal will always be there). On en fait d'ailleurs toujours partie via différents projets.


2/ Tempus Fugit est à la base un projet d’un de vos membre alors actif dans un groupe de black métal n’est ce pas ? Comment s’est donc décidée cette nouvelle orientation musicale ?

SirDek : Il faut savoir que certains membres de Tempus Fugit officient toujours dans des projets relativement extrêmes. C’est d’ailleurs une chose assez amusante à rappeler. Beaucoup de gens on en effet du mal à faire le lien avec Tempus Fugit, comme s’il y avait lieu d’en faire un.

Francis : Quand on a formé Tempus Fugit, SirDek et moi officions alors dans Tryoxyn (Black Metal Cru). On ne s'est jamais cantonné à un style (aussi bien en tant qu'auditeur qu'en tant que "musicien") et c'est encore le cas aujourd'hui, ça permet de s'oxygéner en explorant de nouvelles contrées musicales. C'est toujours très drôle d'entendre les gens qui écoute Tempus Fugit dire "Ah ben, vous vous êtes calmés. Vous faites plus dans le hard rock", comme si on pouvait pas boire une bière derrière un pastis.


3/ Tempus Fugit n’est il encore aujourd’hui qu’un projet parallèle ou un véritable « groupe » à part entière ?

SirDek : Je pense que Tempus Fugit est devenu un projet à part entière depuis qu’on a décidé de s’y investir sérieusement (la démo 2004) et surtout depuis qu’on en a les moyens : un line-up motivé pour faire des concerts en plus des enregistrements.

Francis : C'est bien évidemment un groupe à part entière. Le nouveau line-up a donné naissance à des compos bien plus abouties qu'avant.



4/ Les sonorités que dégage « Songs in the distant » semblent plus empreintes de sérénité que de mélancolie, quelles sont vos sources d’inspiration ? de quoi parlent vos textes ?

SirDek : Nos sources d’inspiration sont assez diverses comme nos influences musicales d’ailleurs. En ce qui me concerne, des groupes marquant par leur identité ou l’orientation de leur travail (Ulver, Chris Clark, Enslaved, Somatic Responses, Depeche Mode, Nile, Battles (en live) et je vais arrêter là car on va y passer la nuit…) me donne envie d’expérimenter. Mais je pense également que ce qui stimule la création, c’est d’écouter de tels groupes dans des styles totalement différents. Se contenter de dire « c’est pas trop mon style » est quelque chose de totalement stérile pour un musicien à mon avis. Bon cela dit, il m’arrive d’avoir du mal avec certains styles mais c’est avant tout quand ceux-ci ne sont qu’un cliché d’eux-mêmes, donc pas assez ouverts finalement. Je pense que ce qui t’inspire est avant tout ce qui t’interpelle et donc ce qui rompt avec la monotonie dont il vaut mieux constamment se méfier.

Aurélie : Ecrire me permet de faire passer des messages personnels, d’exorciser des expériences pénibles. J’essaye de créer pour Tempus une symbolique qui nous est propre et qui colle avec la musique de mes p’tits gars. Etant donné que ces textes sont intimes, les métaphores me protègent d’un exhibitionnisme qui me mettrait mal à l’aise, un peu comme le verre opaque des fenêtres de salle de bain. Mais comme personnellement ça me saoule quand les auteurs ne disent rien sur les textes (genre Dylan…) je vais donner quelques pistes, sans trop en dire pour que les lecteurs-auditeurs puissent aussi se faire leur propre idée du contenu des textes.

Les thèmes principaux de Cut paste and delete poetry, Deaf to the echoes et Tumble dryer sont l’hérédité, la violence, la folie, la méchanceté gratuite, la trahison, l’amitié, l’amour et la façon de gérer sa vie (de manière plan plan ou à la Janis Joplin : Live fast, love hard, die young). Pour Softy et Velvet cell demandez à leurs auteurs Francis et Guillaume. Ce qui est ambigu et qui peut vous faire penser à la sérénité ou à la mélancolie en dépit de textes qui matérialisent mes angoissent et ma rage c’est que finalement je chante des choses plutôt dures avec un ton plus ou moins serein. Un peu comme une colère froide. Ceci vient peut-être du coté cathartique de l’écriture et du chant. Une fois le texte écrit je me sens toujours un peu plus apaisée.

Guillaume : Softly est un texte d’Ad Vacuum qui me semble convenir à l’esprit de Tempus Fugit, tout comme l’adaptation musicale que nous avons faite. Les sujets de ce morceau sont la solitude, la folie, la conscience de soi et un certain masochisme.



5/ Le résultat de l’enregistrement parvient il entièrement à retranscrire ce que vous souhaitiez faire communiquer ?

SirDek : Pour ma part, je citerai Ihsahn d’Emperor qui disait dans une interview que pour cela il faudrait avoir une sortie jack (et pourquoi pas optique tant qu’on y est) à l’extrémité de notre cerveau reliée à vos oreilles.

Francis : Un enregistrement est toujours soumis à pas mal de contraintes : techniques, financières. Dans l'état actuel des choses, avec les moyens réduits dont nous disposions, je pense que ça reste honnête. C'est une DEMO AUTOPRODUITE, faut pas la prendre pour ce qu'elle n'est pas.



6/ Par moment, certains sons ne sont pas sans rappeler d’autres formations. Est-ce un hasard ou certains groupes ont une influence particulière sur votre musique ? Quels sont ceux que vous aimez écouter ?

SirDek : Ben y a même des sons qui ont étés odieusement samplés d’autres formations comme nous le citons dans le livret de la démo à la rubrique des contributions involontaires.

Francis : Certains groupes ou artistes ont clairement influencé nos parcours musicaux respectifs. Personnellement, je citerai Joy Division, l'écurie 4AD, Bauhaus, Emperor, Arcturus, Depeche Mode, Pink Floyd, Siouxsie et la liste est sans fin. Certains se ressentent plus que d'autres mais l'arrivée de nouveaux membres pétris d'autres références a permis de brouiller les pistes. Pour ce qui est des groupes ou artistes que j'aime écouter à l'heure actuelle : en vrac, l'album "reason and divine" de H.O.P.E., le dernier Celtic Frost, "Worn out" du défunt groupe electro-dark Mindfields, Telefon TelAviv, le dernier Robin Guthrie, des vieux Syd Barett, le dernier Spiritual Front, "Solarkult" de Blacklodge, et toujours un bon vieux Ugra Karma d'Impaled Nazarene.

Aurélie : J’aime écouter tout un tas de trucs, cela va de Stravisnky à Tori Amos en passant par Depeche mode ou Nine Inch Nails…. C’est vrai, c’est dur de se démarquer de ses influences même si elles sont quelquefois aux antipodes les unes des autres.



7/ Nous avons hâte de pouvoir vous écouter de nouveau, alors à quand l’album ? vous verra-t-on sur scène bientôt ?

Francis : L'éloignement entre les différents membres rend l'organisation de concerts difficiles mais pas insurmontables. Concernant les compos, on fonctionne comme on a fonctionné l'année dernière : par échange de fichiers via le web. Ca a certes ses limites mais on n'a pas trouvé mieux. Ca va plus vite que le pigeon voyageur et en plus on n'a pas a supporter nos sales gueules pendant 5h chaque semaine.hihihiihi L'enregistrement d'un album-pro implique des dépenses qu'on est pas en mesure d'assumer actuellement. Donc, c'est pas à l'ordre du jour, ou envoyez vos dons les fans. Envoyez des gros chèques, promis on utilisera les ronds pas comme pour le tsunami.


8/ Enfin, un dernier mot pour vos fans ? et pour ceux qui ne vous connaissent pas encore ?

SirDek : Pour ceux qui ne nous connaissent pas encore : « Vous allez être fans ! » Sinon Pavillon 666 est devenu une source d’infos en matière de musique underground non-négligeable si j’en juge son actualité n’est-ce pas…

Francis : Je pense qu'on connaît déja tous nos fans et que je leur ai déjà dit tout ce que j'avais à leur dire. hihihihi. Je conseille à tous ceux qui ne nous connaissent pas de se ruer sur notre site web orchestré de main de maître par le grand Avalon. Il est très complet et donne un bon aperçu de ce qu'est réellement Tempus Fugit, tant au niveau de la démarche musicale que visuelle : http://tempfu.free.fr Notre but principal est d'être écouté et le net offre des possibilités insoupçonnées. Faites vous plaisir, téléchargez ce que vous pouvez sur le site et partagez vos fichiers. Je vais finir en taule avec ce genre de propos.

Aurélie : Pour les fans, merci c’est gentil. Pour les autres je vous aime tous alors achetez notre démo en retour . Sinon, un merci tout particulier à Pavillon 666, Avalon et David Prêtre le seul art designer mignon comme un petit maki bien roulé et à son manager de choc très « haute couture » Alessandro Sfameni.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
BETRAYING THE MARTYRS [Rilleux - 69] > 29-11-2019
BETRAYING THE MARTYRS [69] 29-11-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : THE EXPLOITED
THE EXPLOITED (27)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours