Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
KRUGER
CHRONIQUE KRUGER - review
Contact groupe http://www.kruger.ch
Audio / Video
Mise en ligne le : 17 avril 2007  | Intervieweur : AVALON | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1.salut KRUGER, pouvez vous présenter votre line up, toujours la meme equipe ?

>quasi la même équipe de champions, à part un changement à la guitare, avec Jacques qui a remplacé Ian après la mise en boîte de l’album .


2.pouvez vous nous présenter votre nouvel album Redemption through looseness ( concept / style / prod ) ?

>concept : aucun, les concept-albums ça craint ! c’est juste un bon vieil album de rock qui dégomme, un peu plus frontal que le précédent, plus épique, aussi. on avait envie de quelque chose de plus direct, plutôt que de trop creuser dans les ambiances « atmosphériques » ; du coup le choix de la prod s’est porté (pour le mix, du moins), sur Kurt Ballou (Converge), connu pour son travail plutôt abrasif, brut, au niveau du son.


3.l'enregistrement a-t-il été à la hauteur de vos esperances ? avez vous des bons retours de cet album ?

>l’enregistrement a été à nouveau fait par notre petites mains à Lausanne, dans le studio d’un ami (pour des raisons de budget et de confort de travail) – le mix, après la Suède pour « cattle truck », a été fait à Boston, avec le fantastique Kurt Ballou, qui a mis une patate du tonnerre sur le matériel qu’on lui a apporté ; le son est assez brut, mais quand même bien épais, on est ravis ! et le feedback de tout le monde est super encourageant pour l’instant !


4. mon chroniqueur a trouvé que l'ordre des chansons n'etait pas ' judicieux ' etant donné que les 4 premiers titres s’enchaînent à un rythme effréné, la cinquième chanson vient casser la dynamique de l’album avec une plage de 8 minutes très planante, quel est votre point de vue la dessus ?

>alors c’est tout à fait délibéré, on a à nouveau 2 morceaux à tiroirs de 8 minutes sur cet album, et on s’est dit que d’en mettre un comme césure au milieu du tracklisting et un autre en fin était la meilleure idée pour la dynamique de l’album, qui respire au milieu avec « holy fire » -après, chacun le percevra comme il veut, bien sûr…


5. Etes vous ou avez vous l'impression d'etre ' engagé ', quels messages voulez vous faire passer a travers votre musique ?

> loin de moi cette horreur ! le meilleur message, dans un groupe de rock, à mon avis, c’est d’en avoir aucun ; les groupes à message, hormis quelques-uns qui sont intelligents, sont la plupart du temps lourdauds, démagos ou prétentieux ; Kruger, c’est un projet musical pour nous éclater, faire de la scène, rencontrer des gens, bouger ; le jour où on veut changer le monde, on se présentera aux élections.


6.quels sont vos projets à venir ? ( concerts, albums, dvd, etc ...)

>une dizaine de dates d’ici à l’été, quelques festivals, et on travaille sur plein de dates de tournée à l’automne


7. etes vous d'accord pour dire que les telechargement mp3 profitent aux petits groupes, afin de se faire connaitre, ou condamnez vous cette pratique ?

>je suis très partagé ; en l’état actuel du marché de la musique (je dirige moi-même une structure de distribution de disques, en Suisse), le téléchargement est en train de tuer de nombreux intermédiaires dont l’intérêt en termes de promotion des artistes est vital (disquaires indépendants, distributeurs, labels etc.) ; sur le papier, c’est bien sûr très intéressant pour les groupes de pouvoir se faire connaître un max, mais au-delà de ça je pense que la musique ne doit pas être gratuite, c’est galvauder le boulot des musiciens qui s’emmerdent à produire de bons albums – en plus, je suis personnellement fan de l’objet (le CD, mais surtout le vinyle) : pour moi un album c’est un tout (tracklisting, cover, packaging, etc.), pas juste des morceaux qui se courent après ! on verra bien ce qui arrivera à ce niveau dans les quelques années à venir…

8. si vous avez un coup de gueule ou un coup de coeur, la parole est à vous :

>alors on est très nul en « mots de la fin », hélas !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :