last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
GERGOVIA
CHRONIQUE GERGOVIA - review
Contact groupe http://gergovia666.free.fr
Audio / Video
Mise en ligne le : 03 août 2007  | Intervieweur : TOTALDEATH | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Salut Necron ! Pourrais-tu nous présenter ton projet solo et nous expliquer les différences avec un « vrai » groupe ?

Salut, est bien Gergovia est né en Mai 2004, la grande différence avec un véritable groupe c’est la liberté !! La liberté de composition, de travail, quand tu es seul tu ne fais pas de compromis ou de concessions musicales ou autres vis-à-vis d’autres musiciens tu joues et composes comme tu le sens, si tu veux prendre ton temps ou si tu veux travailler vite pour garder l’instinct pas de soucis, tu n’as pas quelqu’un derrière ton dos pour te mettre des bâtons dans les roues. Par contre c’est à double tranchant, seul tu as tendance à tourner en rond et se renouveler peut devenir vraiment très dur tandis qu’avec un vrai groupe cette difficulté de renouvèlement peut être plus facile à appréhender, mais en ce qui me concerne je préfère rester seul, je fais la musique que j’aime sans me poser de questions c’est comme ça que je me sens le mieux.


2. Tu fais appel à d’autres musiciens pour les concerts, du coup tu pourrais les débaucher, non ?

Je ne pense pas que ça se fera un jour, Gergovia est un projet solo et le restera. Cela fait presque 20 ans que je suis musicien et j’ai fais parti de pas mal de groupes et projets divers et variés, j’ai du coup fais le tour de la question en ce qui concerne le fait de jouer en groupe c’est pour ça que je préfère rester seul, en tout cas pour ce qui concerne Gergovia, je veux pas que quelqu’un vienne me dire joue ce riff comme ça ou ça serai mieux comme ça, Gergovia est mon projet, c’est une sorte d’exutoire pour moi et il me permet de m’exprimer pleinement sans avoir de compte à rendre à personne ni avoir de compromis à faire. Les guitaristes qui m’accompagne sur scène savent qu’ils ne seront que musiciens de session les choses sont claires et ils s’en tiennent là.


3. « Si Vis… » parait moins « mélodique » mais toujours aussi cru, un retour aux sources du mal ?

Comme les deux albums précédents « Si Vis… » a un sujet commun qui lie toutes les chansons de l’album, et le sujet de celui-ci est la guerre c’est pour ça qu’il est plus direct que « Coulée de lave » par exemple. Je voulais m’éloigner quelque peu du thème « Arverne », bien qu’il soit toujours présent mais en moindre partie. Donc du fait du sujet abordé la musique se devait être le reflet de tout ceci. Malgré tout je trouve que « Si Vis … » est la parfaite synthèse des deux précédents albums : le côté froid et « rock’n’roll » de « Déclaration de guerre » et mélodique de « Coulée de lave » le tout gardant un aspect très instinctif, en tout cas c’est mon analyse qui n’est surement pas la bonne n’ayant surement pas assez de recul sur la musique de Gergovia.

4. Tu es maintenant sur un autre label. Quelle peut être la différence entre les 2 ?

Le différence première est la proximité, ensuite la communication, quand j’ai besoin de demander quelque chose à Alain je lui envois un mail et il me répond !!!! Ca peut paraitre débile mais bien des mails envoyés à CCP sont restés sans réponses, c’est navrant et c’est à cause de ça que « Si Vis… » n’est pas sorti chez eux, ils avaient pourtant l’album dans les mains depuis longtemps, je leur ai envoyé plusieurs mails pour demander s’ils étaient intéressé pour sortir l’album mais pas de réponse donc j’ai démarché d’autres labels et j’ai signé chez Occultum. A ce titre Alain a fait un super travail sur le produit fini, deux très beaux coffrets c’est aussi ça la grande différence avec CCP, là ou ils auraient sorti un album tout simple avec boitier cristal, Alain lui a mis le paquet pour sortir deux beaux objets. Je trouve ça plutôt « couillu » pour un petit label comme Occultum qui n’a pas forcément les moyens en comparaison avec un label établi comme CCP Records.


5. Tu possèdes ton propre studio, enregistres-tu d’autres groupes ? En vis-tu ?

Non je n’enregistre pas d’autres groupes et je n’en vis donc pas. Je ne suis pas assez bien équipé pour pouvoir enregistrer autre chose que Gergovia, mon studio est très modeste mais largement suffisant pour enregistrer la musique de Gergovia.


6. Comment vois-tu la scène black metal en France ?

C’est une scène florissante, avec du très bon et du très mauvais aussi. Nous avons des groupes de grands talents comme Nehemah, Crystalium ou Belenos et j’en passe la liste serai trop longue, mais les groupes Français on de plus en plus de reconnaissance à l’étranger et c’est tant mieux.


7. As-tu déjà joué dans d’autres groupes pour les seconder ou tu te focalises que sur Gergovia ?

Depuis pratiquement 20 ans que je suis musicien j’ai joué dans plusieurs groupes et projets divers et variés. Je suis actuellement chanteur dans un groupe nommé Endless Agony, je jouais la batterie pour eux il y a quelques années, et je les ai rejoint il y a 2 mois pour m’occuper du chant, on fait du death black assez technique et violent ça me plait beaucoup. Mais Gergovia reste ma seule et unique priorité.


8. Le chanteur de Furia apparaît sur ton album, comment le connais-tu ? Furia ne faisant la même musique que toi, quel est le point commun avec Damien ?

Je connais Damien depuis très longtemps, on jouaient ensemble dans Endless, lui au chant et moi à la batterie, Damien est bien plus qu’un ami c’est mon frère on s’entend comme tel et quand je lui ai dis que j’avais besoin de sa voix ravageuse pour faire des backings il a tout de suite dit oui, malgré la différence de style entre Furia et Gergovia.


9. Peux-tu nous parler de la pochette qui représente une espèce de masure ?

Elle représente plutôt une ruine derrière des barbelés, elle est sensé représenter la guerre ou tout du moins ce qu’il peut rester d’une ville après le passage d’une bataille ou d’un bombardement. Elle est froide et crue à l’image de la musique.


10. Maintenant que le CD est sorti, quel est l’avenir de Gergovia ?

Sortir un nouvel album, qui à l’heure où je te parle est fini d’enregistrer, il ne me reste plus que le mastering à faire, il s’appellera « Memento Mori », son thème est la mort comme le titre de l’album le laisse présager, je vais commencer à démarcher les labels courant Septembre. A part ça j’ai engagé un manager pour me trouver des dates de concert je pense donc faire quelques dates pour défendre « Si Vis Pacem Para Bellum » sur scène.


11. C’est le moment de la promo, si tu as un mot :

Avant tout merci pour tes questions, et ensuite écoutez ce nouvel album comme ses prédécesseurs, comme un album sans prétentions mais qui vient du fond du cœur.
Black regards !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
DEATHAWAITS [St-Etienne - 42] > 14-12-2019
DEATHAWAITS [42] 14-12-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : HERESY
HERESY
CONCOURS CONCERT : MAGMA
MAGMA (69)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours