last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
OVERMARS
CHRONIQUE OVERMARS - review
Contact groupe http://www.destroyalldreamers.org
Audio / Video
Mise en ligne le : 01 novembre 2007  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Interview d’OVERMARS effectué en « live » le Jeudi 25.10.07 à LYON.


1) Salut OVERMARS, une petite présentation s’impose. Qui êtes vous et d’où venez vous ?

- Nous sommes un groupe Lyonnais et on existe depuis le printemps 2001. Le combo à eu plusieurs changements de line-up depuis. Tout s’est formé autour de Donefor, groupe lyonnais qui jouait du hardcore à l’époque. Il y a aussi des anciens membres de Bad Taste et de Misteken.

2) Pouvez-vous nous présenter votre nouvel album « BORN AGAIN » (concept, style, prod.) ?

- On va dire que « Born Again » est (entre guillemets) un disque de commande. C’est un copain qui nous accompagnait en 2005 qui nous a suggéré de sortir un CD constitué de deux, voire d’un seul morceaux. Nous avons trouvé l’idée intéressante car déjà, nous avions des titres qui faisaient 10/20 minutes. Alors on s’y est attelé, et cela nous a pris 1 an et demi de composition et mise en place. Le morceau a connu beaucoup d’évolutions car nous l’avons joué en live sous différentes formes. Il est passé de 20 à 40 minutes du coup. D’origine il ne reste en fait qu’un riff et demi ! Pour les paroles c’est juste un texte qui parle de renaissance. Mais dans le sens où il faut savoir se prendre en main quand tout est au plus bas, et que l’on a l’impression que tout s’écroule autour de soi. Il faut faire le choix quand on est au fond du gouffre, soit d’y rester, soit de remonter à la surface.

3) L’enregistrement de cette galette as-t-il été à la hauteur de vos espérances, qu’en avez-vous retiré ?

- Ce fut même au delà de nos espérances. Nous avons enregistré l’album avec Nicolas Dick, guitariste et chanteur de Kill The Thrill. Sur les conseils de « Binaire », groupe proche de nous puisque leur guitariste joue dans Overmars, cet été nous sommes allés dans le studio de Nicolas, le studio TOG à Marseille. L’enregistrement s’est bien passé en trois jours. Nous étions à l’aise, dans une parfaite ambiance de travail. Nicolas a fait un très bon mix et un bon travail de mastering aussi. Nous sommes parti avec un morceau écrit, mais on s’est permis pas mal d’improvisations qui seront difficiles à traduire en live. Pour finir la réponse à ta question, eh bien ce que l’on en a retiré c’est que ça nous a obligé à beaucoup travailler, à changer nos méthodes de travail aussi. Un morceau de 40 minutes doit être fractionné et nous l’avons enregistré en cinq parties différentes. Celà nous a obligé à être très sérieux sur la mise en place, alors on a travaillé au click.

4) Que pensez-vous de la scène Metal (au sens large du terme), en France et à l’Etranger?

- Déjà dans Overmars, tout le monde ne se reconnaît pas dans la scène Metal. En France je trouve cette scène très intéressante, car il n’y a pas d’école spécifique comme il y a pu en avoir avec le death-metal Floridien ou Suédois, ou encore le Hardcore New-Yorkais. En France les groupes qui en ressortent ont une personnalité très forte. En Black Metal, par exemple, je pense à Blut Aus Nord que l’on reconnaît à la première écoute, avec leur son inimitable., Comity aussi qui vient de splitter. Nous allons obligatoirement citer aussi « Gojira » pour le travail effectué à un autre niveau. Tantrum d’Aix en Provence, Monarch aussi, tous ces groupes là apportent quelque chose. Et puis dans le Metal/Metal, des groupes comme Benighted et Destinity qui ont un très bon niveau et qui jouent toujours aux quatre coins de la France et même à l’etranger. Le niveau est là et il n’y a pas à rougir de la scène Française par rapport à l’étranger.

5) Quels sont vos goûts musicaux, quels sont les groupes actuels qui vous intéressent en ce moment ?

- Dans les groupes qui reviennent d’une façon systématique, il y a Cure, Knut (Suisse), Condense en Hardcore qui a eu une influence majeure pour nous surtout au niveau de la démarche, et puis Neurosis évidemment. Il n’y a pas vraiment de combo qui fasse l’unanimité au sein des membres d(Overmars.. Cela va de la Cold Wave au Black Metal en passant par les groupes d’Electro, de Punk et aussi de Noise. Et puis nous sommes amateurs de la scène Hardcore assez dure comme Tragedy ou encore Catharsis (90’s).

6) Y-a-t-il des éléments nouveaux que vous voudriez incorporer à votre musique ?

- Il y a déjà beaucoup de choses dans notre musique. On aimerait bien faire des collaborations avec d’autres musiciens, avec bien sûr une volonté collatérale. Nous aimerions aussi, si l’occasion se présentait, faire de la musique pour un film ou un court métrage. Ce serait aussi un défi intéressant Finalement on aime bien les défis comme par exemple « Born Again », maintenant nous en sommes arrivé à bout et on est très contents !

7) Quels sont vos objectifs et vos ambitions ?

- Prochainement nous allons donner quelques concerts, assez peu par rapport à ceux effectués les années précédentes. Normalement nous devons retourner en studio au début de l’année 2008 pour enregistrer deux ou trois titres qui figureront sur des splits CD. Lors de ces sorties, il y aura une collaboration avec « Kill The Thrill. » et les productions sortirons sur Greenwar le label de Nicolas Dick. Et puis nous aimerions cette fois, enregistrer un nouvel album avec des morceaux plus courts, ce qui nous permettra de mieux tourner, car tourner avec un titre de 40 minutes , ce n’est pas facile.

8) Quel est votre position par rapport au téléchargement ?

- La position des membres d’Overmars est sensiblement la même que moi Xavier. Je n’ai rien contre le téléchargement, notre album étant sur le net est téléchargé. Les personnes qui sont à blâmer ce sont les personnes qui ont la chance d’avoir l’album en avant première, trois ou six mois avant la sortie, parce que ils ont des copains qui jouent dans le groupe ou encore parce que ils sont journalistes. Alors ils mettent en ligne l’album avant sa sortie officielle. Personnellement je pense qu’il doit y avoir un minimum de respect, et cela me saoule, pas tellement au niveau du groupe, mais au niveau du label qui a investit beaucoup de temps et de l’argent. Téléchargement OK, mais a partir d’un certain moment.

9) Enfin si vous avez un message ou tout autre chose à faire passer, la parole est à vous !

- A chaque fois je lance un appel au public pour qu’il soutienne l’underground local, quelque soit le style, pour que les réseaux et associations puissent survivre. Que ce soit du Metal, du Punk ou de la Noise, il faut que ce public vienne aux concerts notamment. Car si l’on ne veut pas se retrouver dans une culture aseptisée et inaccessible financièrement, il faut que les structures underground se développent et puisse perdurer, en étant abordables en terme de prix et en terme de salles. Et puis merci à Pavillon 666 pour cette interview.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
THE GAZETTE [Paris - 75] > 14-06-2019
THE GAZETTE [75] 14-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Abi
Abi (38)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours