last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
ELKTRONIK SCIETY
CHRONIQUE ELKTRONIK SCIETY - review
Contact groupe http://www.myspace.com/elktroniksciety
Audio / Video
Mise en ligne le : 01 septembre 2008  | Intervieweur : S.Y.L. | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock

1/ Salut Elktronik Sciety ! Et bien, voilà un « Industrial cadaverous demos » qui décidément ne manque pas de…piquant… mais avant toute chose, pouvez vous nous en dire un peu plus sur la formation et le parcours de votre groupe ?

MASSAKER : Le groupe a démarré en 2003, a sorti un premier CD, puis a fait quelques concerts dont un à la grande Loco à Paris en 2004, en ouverture pour Eths. Le line up n’ayant jamais été assez stable et efficace musicalement tant qu’humainement a mon goût, j’ai décidé de dégager tout le monde et ai mis le groupe en standby début 2005. Après une année passée aux Etats Unis, à mon retour en France, j’ai reformé le groupe avec de nouveaux musiciens, mettant en partie ma guitare de côté pour passer au chant. En fait, le chant a depuis le début été un problème dans la mesure où on n’a jamais trouvé le chanteur avec la voix et le charisme appropriés pour Elktronik Sciety.
Le nouveau début en 2006 est plutôt bien parti en rencontrant Hrod qui est très vite devenu un membre important pour le groupe, mon bras droit a part entière et qui a beaucoup apporté à la démarche et à l’organisation du groupe. Après avoir auditionné plusieurs bassistes, nous avons alors recruté Crypp qui collait très bien au groupe. Nous avions un très bon batteur, War, qui malheureusement n’a pas pu continuer avec nous et de fait nous avons il y a deux mois recruté Cyr, qui est définitivement le batteur qu’il nous fallait depuis longtemps.


2/ Passons immédiatement à votre actualité et à votre nouvelle réalisation; directe, froide, horrifique, décadente ? comment pourriez-vous décrire votre musique avec vos propres mots ?

MASSAKER : Et bien j'emploierais exactement les mêmes qualificatifs que les tiens, ta description est impeccable ! Notre style est issu d'un mélange de metal et de musique industrielle. Les machines y ont une place assez importante, presque autant que les guitares. J’adore le metal, mais je l’apprécie davantage quand des éléments différents s'y ajoutent, cela rend la finalité sonore plus riche et intéressante.


3/ Votre visuel, mais aussi certains de vos éléments sonores, ne sont pas sans rappeler Rob Zombie ; fruit du hasard ou réelle influences ? quels sont d’ailleurs vos autres éléments de référence ?

MASSAKER : Je ne te cacherai pas que Rob Zombie fait partie de mes idoles ! Ainsi que Ministry, Fields of the Nephilim et Front Line Assembly. Je pense que la comparaison a Rob Zombie est souvent faite relativement au fait que j’ai aussi les cheveux dreadlockés et que je porte un chapeau de cowboy assez destroy.
Ceci dit Elktronik Sciety part dans une direction visuelle plus violente et mon image, même si très souvent comparée à Rob Zombie, est plus agressive, psychopathe et meurtrière. Rob Zombie a eu un look assez sombre pendant la période de l'album Hellbilly Deluxe, alors qu’Elktronik Sciety adopte ce visuel a part entière et dans la durée, cela fait partie de notre démarche.
Au final, notre visuel a plusieurs sources d’inspiration, avec par exemple des influences de films comme Massacre à la Tronçonneuse ou Hellraiser.






4/ La musique développée sur Industrial Cadaverous Demos n’est pas sans véhiculer une sorte de rage, de colère. Quels sont les sentiments que vous aimeriez déclencher chez vos auditeurs ?

MASSAKER : Cette rage, le terme est juste, est exprimée vis à vis d'une société moderne et primitive a la fois; une rage face à une enfance détruite, dont les cendres s’étendent dans le présent et envers un système politique écœurant, un combat éternel pour une survie. Je dirais même qu’une partie de cette fureur ne peut être expliquée car les mots pour la décrire n’existent pas.
Quant aux sentiments chez les auditeurs, j’avoue ne pas m'en soucier dans le sens où je préfère leur laisser la liberté d’imaginer et d’interpréter notre musique à leur manière. L’essentiel est qu’ils puissent l’apprécier, quelle qu'en soit la façon.

HROD : L'univers de l'horreur est un excellent vecteur pour confronter une personne à la fois à ses propres craintes et ses pulsions. Nous vivons dans une ère où tout n'est que matraquage et lavage de cerveau, dans un cadre imposé que nous ne contrôlons pas. Ces limites, nous les dépassons par une musique et une image en dehors des conventions, en dehors de tout formatage.


4 bis/ Y a-t-il un thème sur cet album ? de quoi parlent vos textes ?

MASSAKER : Il n’y a pas de thème en particulier, mais plutôt une ligne directrice. Les morceaux d'Industrial Cadaverous Demos intègrent chacun un texte assez différent possédant sa propre identité, tout en restant dans une optique bien définie articulée autour d'un même lien.
Les paroles sont issues de vengeance, rejet, dictature, religion, meurtre, souffrance, des thèmes déjà abordés dans le rock mais qui ont tous un rapport avec ma vie. Cela reflète mon vécu, ma colère ou ce que je pourrais éventuellement faire si des barrières ne se posaient pas en travers de mon chemin.
Après je laisse a chacun libre interprétation des textes et c’est pour cette raison que je n'y dévoile pas trop de détails, car souvent ils sont a double sens…


5/ Sur les compositions se mêlent avec bonheur aussi bien des sonorités électroniques plus moderne que la froideur métallique d’un indus des premières heures ; comment composez vous ? Comment s’est déroulé l’enregistrement ?

MASSAKER : Jusqu'à maintenant j’ai toujours composé seul. Les morceaux peuvent partir d’un sample, d’une ambiance de clavier tout comme d’un riff de guitare, il n’y a pas de règle particulière. Je creuse toujours chaque morceau jusqu'à que le résultat me plonge dans une transe apocalyptique même si cela ne concerne que mon propre point de vue.

HROD : L'enregistrement d'Industrial Cadaverous Demos a demandé de nombreuses heures de travail pour obtenir un bon équilibre entre les samples et les intégrer comme un instrument à part entière et former un tout cohérent. Nous avons enregistré et mixé avec notre propre matériel, ce qui nous a permis d'avoir une totale liberté sur la production. Si le résultat final peut manquer parfois de précision, il correspond dans l'ensemble tout à fait à l'atmosphère que nous voulions rendre.


6/ Le mélange métal/electro semble tout particulièrement bien réussir à la scène française qui voit apparaître pas mal de groupes de qualité évoluant dans ce métissage musical. Quel regard portez-vous sur cette scène tricolore qui pour une fois, ne semble pas être en retard ?

MASSAKER : Hum… Contrairement à toi je pense justement que la scène française est plutôt en retard… A part du trash/death/black ou du hardcore il n’y a pas grand chose, les Allemands ou les Américains ont au moins dix ans d’avance sur la scène française et beaucoup de groupes ici se contentent de faire du déjà fait ailleurs, en suivant une tendance sans pour autant avoir d'identité propre.
Et c’est là où je me rends compte que des groupes comme Treponem Pal étaient plus créatifs et en avance sur la majorité des groupes du territoire il y a déjà pas mal d’années; n’oublions pas non plus Punish Yourself qui n’a pas eu peur de sortir du lot et qui s’en est très bien tirés. En même temps on a eu la preuve que ce style n’a pas grand avenir en France a moins d’être signé sur un label anglais, allemand ou américain.

HROD : Effectivement, il y a vraiment des groupes qui ont du talent en France (je pense entre autre à The CNK pour ne citer qu'eux, dans un registre non loin du nôtre) mais ces groupes auraient besoin de s'exporter afin de gagner tout le succès escompté. Malheureusement, ils n'obtiennent bien souvent pas les moyens nécessaires pour étendre leur distribution et restent malgré eux cantonnés à l'hexagone, dommage.


7/ A la vue du visuel fort sur lequel vous vous appuyez, autant dire que nous avons hâte de pouvoir vous voir sur scène ? Quand cela sera-t-il possible et où ?

MASSAKER : Pour l’instant nous avons un concert programmé au Havre le 13/09/2008, dans l’espoir que par la suite les choses décolleront assez vite. Il s'agira du premier concert avec ce line up et commencer dans une petite salle n'est pas plus mal, car cela nous permettra de nous remettre sur les rails.


8/ Quels sont vos projets ? des contacts de la part de labels ? du nouveau matériel est il déjà en cours ? envisagez vous de tourner des clip ? aller, donnez nous un scoop !

HROD : A l'heure actuelle nos priorités sont de faire des concerts et trouver un label. Nous avons engagé la démarche promotionnelle et allons commencer à envoyer nos CDs aux labels en septembre, en espérant qu’une offre intéressante se présente.

MASSAKER : Nous n’avons pas de nouveau matériel en cours (même si j’ai déjà pas mal de futures compos en stock) car nous venons de changer de batteur et donc pour l’instant on est à 100% sur les morceaux figurant sur notre CD actuel, pour la préparation des concerts.
Concernant un vidéoclip, aucun intérêt à notre stade, pour un groupe sans label je ne pense pas que ce soit d’une grande utilité, on attendra le bon moment pour le faire.


9/ Merci pour cette interview et de nous avoir ainsi permis de découvrir un peu plus Elktronik Sciety, en espérant avoir de vos nouvelles très vite !

MASSAKER : C’est moi qui te remercie pour cette interview

HROD : Merci à toi et à Pavillon 666 pour tout le soutien apporté.









 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SYLAK OPEN AIR [St-Maurice-de-Gourdans - 01] > 02-08-2019
SYLAK OPEN AIR [01] 02-08-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FOLSOM
FOLSOM (34)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours