Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
CHECKMATE
CHRONIQUE CHECKMATE - review
Contact groupe http://www.myspace.com/checkmateofficial
Audio / Video
Mise en ligne le : 04 novembre 2008  | Intervieweur : El Corso | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
-Salut les Checkmate, quelle est la genèse de votre groupe ?

L’idée d’un groupe de Metal, germe au collège à l’initiative de Simon, Jeb et Fabien. L’envie d’aller plus loin nous pousse à trouver un batteur, chose faite dès le début du lycée (en 2003) avec la rencontre de Marcant’ et de notre premier chanteur, Vincent, un an plus tard. Après 2 ans de compositions, quelques concerts et une petite démo, nous nous sommes séparés de Vincent pour divergences musicales. 6 mois plus tard, Julien nous rejoint pour compléter définitivement le groupe et amorcer une nouvelle approche de notre musique. La 1ere vraie démo sort en Septembre 2008.

-Racontez nous l’enregistrement de « Exercice de l’apocalypse »,votre son est plutôt réussi, comment s’est-il passé ?

Un ami, en l’occurrence Lucas D’Angelo de Black Curtains, a accepté de nous enregistrer en home studio gratuitement. Malgré des conditions d’enregistrements vraiment « Maison » et avec peu de temps, le résultat est plus que satisfaisant. On le doit beaucoup au sérieux de Lucas, qui n’a pas pris ça à la légère. On le remercie au passage !

-Plus précisément vous avez choisi d’écrire en français, alors que de nombreux groupes français succombent pour l’anglais, pourquoi ce choix ?

En ce qui concerne cette question, on voudrait reprendre les termes de Nico de The Arrs, lors d’une interview sur NRV TV, qui répond exactement ce qu’on pense depuis le début du groupe, à savoir : « La langue française est suffisamment riche et belle pour pouvoir jouer avec, et il n’y a pas de raison pour que ça ne passe pas sur du Métal. Et aussi parce qu’on sait pas écrire de nous même en anglais. »

-Comment se passe votre processus de composition et d’écriture ?

Le gros du travail vient de Simon, le bassiste, qui compose chez lui l’ensemble des instrus sur Guitar Pro et qui nous les présente. Après adoption du morceau, chacun le bosse chez lui et on met ça en commun pendant les répètes. Puis les arrangements et les modif sont le fruit d’un travail collectif. Quelques morceau ont été composés seulement durant les répètes mais ce n’est pas notre mode de création principal. Le travail du chant arrive par la suite, en commençant par l’écriture des textes, par Jeb et Julien. Une fois les paroles peaufinées, le chant se pose sur le morceau.

-On sent à l’écoute d’ « Exercice de l’apocalypse » des influences de groupes français, notamment Dagoba pouvez vous nous dire quelles sont vos sources majeures ?

Les influences du groupe sont très variées, à tel point qu’il n’y a aucun groupe qui puisse nous réunir de façon unanime. Ca peut paraître étrange, mais on prend ça plutôt comme un avantage, qui nous aide à varier notre musique et à découvrir d’autres horizons.
Pour revenir sur Dagoba, c’est vrai que Francky Costanza est une référence pour Marcant’ mais le but n’est pas du tout de faire du copier coller de ses parties de batterie.
Sinon pour le reste des instrus, on pense pas vraiment faire ressortir des influences de ce groupe. Même si pas mal de membres de Checkmate adore leur musique.

-Pour finir quels sont vos projets pour le futur ?

Se faire plaisir, creuser d’avantage notre musique dans une perspective d’originalité et de spontanéité, pour qu’on l’espère, germe un style propre à Checkmate. Et évidemment, faire le plus de dates possibles, partout où on peut.

Ps : D’ailleurs on propose à Gojira, Lamb Of God et Metallica d’ouvir pour nous, donc à bon entendeur....

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :