Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
CRYPTIC TALES
CHRONIQUE CRYPTIC TALES - review
Contact groupe http://www.cryptictales.pl
Audio / Video
Mise en ligne le : 21 septembre 2009  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur : Aris3agaiN

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01) Hello CRYPTIC TALES, vous n'êtes pas nouveaux dans la scène métal Polonaise, mais une petite présentation actuelle nous raffraichirait la mémoire.

Cryptic Tales a été fondé en 1989. A l'époque où nous avons commencé à répéter, nos principales influences étaient Infernal Majesty et Bathory entre autres. Nous voulions jouer du métal extrême. Après deux ans, nous avons enregistré notre première démo, "The Sign of the Southern Cross", et peu après, nous avons enregistré notre premier LP officiel, qui s'intitulait "Anathema".
Nous avons également joué du death métal "suédois". Nous voulions enrichir nos sons, donc nous avons utilisé des instruments plus variés, comme les claviers, la flute ou encore de la contrebasse. A cette époque, personne en Europe traitait le death métal comme nous le faisions. Malheureusement, en tant que groupe polonais, nous n'avons bien sûr pas eu accès à quelque média que ce soit pour nous promouvoir à l'étranger. A cette époque, le seul groupe qui a réussi à le faire, c'était Vader. Au milieu des années 90, notre style a commencé à s'adoucir, et nous avons joué du "death-doom" sur nos deux albums "Valley of the Dolls" et "The Tales". Après avoir sorti ce dernier, le groupe a cessé de jouer


02) Vous revenez d'entre les morts après 7 ans de silence, que s'est-il passé et pourquoi ce retour ?


Cryptic tales s'est séparé, car nous étions partis trop loin de nos racines. A un moment, nous avons réalisé que nous ne faisions pas la musique que nous avions vraiment envie de jouer quand nous avons commencé le groupe. Nous sommes revenus, parce que le désir de jouer était tellement fort. Nous avons essayé de nous remettre ensemble plusieurs fois quand nous nous sommes séparés, mais nous avons échoué à chaque fois. Durant une répétition, la vision de "VII Dogmata of Mercy" nous est apparue, alors nous avons décidé que c'était le bon moment pour recommencer, parce que nous avions vraiment quelque chose à dire cette fois.


03) "VII Dogmata Of Mercy" marque un changement de cap dans votre musique autrefois plus "doom", pourquoi cette évolution ?

Cryptic Tales a commencé en tant que groupe extrême. Quand nous sommes revenus, nous voulions réaliser un album qui correspondrait à nos racines. Quand nous avons commencé à écrire des chansons pour "VII Dogmata of Mercy", nous ne savions pas quelle en serait l'issue. Nous sommes allés directement à écrire la musique qui nous tenait à coeur et personne n'a fait de discussion sur ce que nous voulions jouer, que ce soit du death, du black ou du doom. "VII Dogmata of Mercy" est l'issue en soi et il représente ce que nous voulons faire désormais.
Nous nous sommes séparés en 1998, cela fait longtemps, pas vrai ? Nous ne sommes plus les mêmes personnes que dans la fin des années 90, nous pensons différemment de l'époque où nous avons écrit "The Tales". Comme je l'ai dit, Cryptic Tales s'est séparé parce que nous en avions assez d'adoucir constamment notre musique. Nous n'avions plus rien à dire.

04 Au niveau des textes, quels sont les thèmes abordés sur ce dernier album ?

Les paroles sur “VII dogmata of Mercy” sont des histoires épiques, avec une touche délicate de vampirisme. Ils ont été écrit pour construire l'humeur spéciale des chansons. Ils doivent être lus en tant qu'histoires épiques, sans messages idéologiques.

5) Aujourd'hui en 2009 pensez-vous avoir votre place dans le black-death Européen ?

Tout d'abord, les groupes de Cryptic Tales se sentent bien dans le style de “VII dogmata of Mercy” et si la musique est étiquettée black/death, eh bien qu'il en soit ainsi. Je ne sais pas si nous avons notre place sur la scene black/death en Europe. Nous écrivons nos morceaux, nous entrons en studio, nous les enregistrons et nous essayons de trouver un bon label pour sortir l'album. Nous n'avons jamais discuté de nous rattacher à un genre en particulier. Nous faisons notre boulot, et nous le faisons le mieux possible. Nous n'en avons rien à faire dans quel panier on va attérir. Ce que nous faisons est authentique. La seule chose qui est un fait, c'est que Cryptic Tales est de retour, après une longue pause. Cryptic Tales est reformé et a un nouveau visage et un look différent. Ce dont nous avons besoin est un nouvel album qui confirmera cela.

06 Après un parcours musical de 20 ans, avez vous toujours la même motivation, la même foi ?

Quand nous nous sommes séparés, nous n'avions plus aucune motivation. A ce moment, nous étions motivés par la volonté d'avoir du succès. C'était dur de le faire pour un groupe polonais. En Pologne, nous étions connus et acclamés, mais à l'étranger, c'était dix fois plus dur pour nous comparé à des groupes de Scandinavie. Le fait que nous étions de Pologne nous a mis dans une position difficile malgré le fait que nous étions du même niveau que des groupes de l'ouest. Aujourd'hui, nous n'avons plus de problèmes de motivatio, car nous ne sommes motivés que par notre envie de jouer notre musique. Nous n'avons pas de grosses pressions de succès, nous le faisons pour nous, parce que nous aimons ça. Tant que nous aimerons créer de la musique, Cryptic Tales fera de nouveaux albums.

07) Quels sont vos projets actuels (nouvelles compositions, concerts, clips ...) ?

Dans un moment, nous commencerons à travailler sur un nouvel album. Ce sera notre tâche la plus importante. Nous allons également jouer plusieurs festivals et concerts en Pologne. Nous considérons l'idée de réaliser un DVD qui résume notre retour. On prévoit d'y inclure des bouts de concerts que nous avons fait récemment, plus des bonus en backstage. Ce DVD n'est qu'un projet, nous ne pouvons pas promettre qu'il aboutira réellement.


08 Vous verra-t-on bientôt en France sur scène ?

Cryptic Tales est un groupe qui est totalement inconnu en dehors de la Pologne, donc je ne crois pas que nous pourrions trouver des gens qui nous permettraient de jouer en France. Nous essayons de changer cette situation et nous faisons tout ce que nous pouvons pour nous faire connaître le plus vite possible à l'étranger. Mais pour le moment, un concert en France n'est qu'une idée impossible à réaliser.

09) Avec quels groupes aimeriez vous partager l'affiche ?

Nous aimerions jouer avec des groupes comme Agressor, Loudblast ou Massacra. Nous nous souvenons de ces anciens groupes, mais je ne suis même pas sûr qu'ils jouent encore.

10) Je vous laisse le mot de la fin, alors exprimez-vous librement !

Merci pour cette interview. Cryptic Tales peut être écouté sur notre site ou sur notre myspace. Merci à tous ceux qui auront lu toute l'interview

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
01) Hello CRYPTIC TALES. You guys are on the Polish metal scene since a little while, but can you introduce us a bit yourselves to us ?

Cryptic Tales was founded In 1989. At that time when we started rehearsing we were under big influence of bands such as Infernal Majesty or Bathory. We wanted to play extreme metal. After two years we recorded the first demo “The Sign of The Southern Cross”, and shortly after we recorded the first official LP called “Anathema”.
We used to play „Swedish” death metal. As we wanted to enrich our sounds we used various instruments such as: keyboards, flute, double-bass. At that time nobody in Europe treated death metal in a way we did. Unfortunately as a Polish band we obviously didn’t have access to media that could promote us abroad. At that time only Vader managed to do it. In mid 90’s our style began to soften and we played “death-doom” metal which can be heard on our two recordings: “Valley of the Dolls” and “The Tales”. After releasing “The Tales”, the band stopped playing


02) You just came back from the deads after seven long years of silence. What happened and why coming back now ?


Cryptic Tales split up because we went too far from the roots. At one moment we realized that we were not writing music that we really wanted to play, when we were teenagers and started a band. We came back because the desire to play was so strong. We tried to get together several time when we split up but we failed to start again. On one rehearsal the vision of “VII Dogmata of Mercy” appeared so we decided that it is a good time to come back, because we have something to say

3) "VII Dogmata Of Mercy" is very different from the music of your last albums that were more in the "doom" style. How can you explain this evolution ?

Cryptic Tales started as an extreme band. When we came back we wanted to release an album which would correspond to our roots. When we started to write songs for “VII dogmata of Mercy” we didn’t know what would be the outcome. We went straight to writing music that moved us and nobody discussed what we want to play, whether it would be death, black or doom metal.” VII Dogmata of Mercy” is an outcome and it represents what we want to do now.
We split-up in 1998, a long time ago, wasn’t it? So we are not the same people with the late 90’s mind set. We think differently than we used to do in The Tales” times. As I said before Cryptic Tales split up because we were fed up with continual softening of our music. We had nothing more to say

4) About the lyrics, what are the main themes on the last album ?
Lyrics on “VII Dogmata of Mercy” are epic stories with delicate touch of vampirism. They were written to build the specific mood of the songs. They should be read as an epic novel, as it has no ideological meanings.

05) Right now, in 2009, do you think you fit into the European black-death scene ?

Firstly, members of Cryptic Tales AD 2009 feel great in ”VII Dogmata of Mercy” style and if the music is labeled black/death metal then let it be like this. I don’t know if we fit to European black death metal scene. We write songs, enter the studio, record them and we try to find a record label which wants to release it. We are not into discussing the genre we belong to. We do our job and we do our best. We don’t give a damn in what basket we will end up. What we do is authentic and it shows our current musical condition (better or worse needless to say). There is one thing which is a fact Cryptic Tales is back, after a long break. Cryptic Tales is reformed and it has a different face, a different look. What we need is a new album which is going to confirm it.

06) After twenty years of musical projects, do you still have the same motivation, the same faith

When we split up we definitely didn’t have motivation. At that time we were motivated by the will to achieve success. It was hard to do it for a Polish band. In Poland we were known and acclaimed but outside Poland it was 10 times harder comparing it to e.g. Scandinavian bands. The fact that we are from Poland put us in a worse position despite the fact that we were on similar level of abilities than the “western” bands. Today we don’t have problems with motivation because we are motivated by the very fact that we play music. We don’t have big pressure to gain success and we do it for ourselves because we love it. As long as we like to create music Cryptic Tales will record new album.

07) What are your current projects (new tracks, concerts, videos...) ?

In a moment we start to work on a new album. It will be our major task. We are also about to play several festivals and gigs in Poland. We also consider releasing a debut DVD which sums up the fact that we are back. We plan to include some pieces of the gigs we played recently plus some backstage stuff. We would also like to include all the video clips that we did. This DVD is just an idea but we cannot promise that it finally come to an end.

08) Can we expect to see you guys in France for a few concerts ?

Cryptic Tales is a band which is totally unknown outside Poland so I don’t think that there people who would like to manage our gigs in France. We try to change this situation and we do a lot to become known abroad even to a minimal extent, but for today our gigs in France is a far –fetched idea.


09) What bands would you enjoy to tour with

We would like to play with for example Agressor, Loudblast or Massacra. We remember those bands even from the old days. I’m not sure if they still play

10) I let you the final words, please feel free to express yourselves

Thanks for this interview. Cryptic Tales can be heard on our Web site or myspace profile. Greeting for all who read the whole interview
(traduction Aris3Again)

PARTAGER :