last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
MEZCLA
CHRONIQUE MEZCLA - review
Contact groupe http://www.myspace.com/mezclaband
Audio / Video
Mise en ligne le : 22 juin 2011  | Intervieweur : Oceancloud | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Votre premier album, « Salir sin Pagar » est disponible depuis quelques mois déjà. Quel est votre état d'esprit avec un peu de recul? Globalement, comment est accueilli ce disque?

Anthony: Depuis la sortie du disque notre état d'esprit est plutôt bon. Nous avons de bons retours, les fans sont satisfaits de ce premier album et nous le font savoir. Côté prod nous avons réussi à obtenir le résultat voulu au départ: un son très propre avec un minimum de frais engagés. Nous recherchons maintenant des dates pour défendre et promouvoir ce premier album de « MEZCLA ».

2. Comment jugez vous la progression depuis « Hermanos de Sangre »? Qu'avez vous essayé d'améliorer ou d'apporter à votre son?

Alexis: Nous avons intégré plus de riffs dans chacun des titres, ils sont plus complexes et plus longs. . Sur "Hermanos de Sangre", j'avais composé les riffs et les structures des morceaux. Cette fois, le travail a été différent. Nous avons revus tous les plans avec Geoffroy et une fois le travail terminé nous avons reconsidérés les choses tous ensemble. Un travail plus collectif en somme...

3. Vous semblez enfin avoir trouvé un batteur de choix avec l'arrivée d'Anthony Carino. Comment êtes vous entrez en contact et comment s'est déroulé son intégration au groupe? Quel a été son apport à « Salir sin Pagar »?

Geoffroy : Anthony fût le batteur d’un atelier métal que je dirigeai au Conservatoire d’Auxerre. En mai 2008, je lui ai demandé de travailler 4 morceaux et nous l’avons auditionné en juillet de la même année, trois mois plus tard il faisait son premier concert avec « MEZCLA »…

Alexis: Anthony a épuré l'idée que nous nous faisions de la batterie dans « MEZCLA ». Il a mit en valeur les mélodies en évitant de les charger avec des parties de double grosse caisse et de blasts inutiles.

Eymeric: Anthony laisse respirer la musique de « MEZCLA ». C'est une batterie à la fois puissante et pudique. Les 2 ne sont pas antinomiques. Les mélodies sont ainsi plus compréhensibles ! Les blast beat ne sont pas oubliés, mais réservés aux parties ou la violence doit réellement être accentuée. On évite ainsi le déluge de décibels parfois incompréhensible et souvent lassant de certains groupes où le blast replace toutes les autres rythmiques possibles...

4. Comment avez vous abordé l'intégration des influences hispaniques cette fois? Il m'a semblé qu’elles étaient plus diffuses que sur « Hermanos de Sangre ».

Alexis: Il est vrai que "Hermanos de Sangre" peut sembler plus influencé par le flamenco. Cependant les parties flamenca sont toujours présentes même si elles sont moins évidentes. "BULERIA POR METAL" est un titres fidèle au compas du flamenco et a une de ses tonalité reine. "ENTRE ORIENTE Y OCCIDENTE" en est aussi l'exemple.

Eymeric: Ce côté plus diffus des influences hispaniques par rapport à la démo n'est qu'une impression. On pourrait à tord croire qu'il se limite aux interludes en guitare flamenca et aux modifications de Leprosy. N'oublions pas que "Hispanique" signifie également chez « MEZCLA » : "gammes, rythmiques et structures" ! La Buleria en est l'exemple concret. Nous cherchons à éviter le côté pompeux du "on met de la guitare flamenco à tout va, histoire de..." Le flamenco n'est pas que la sonorité...

5. Navré, mais depuis 2008, je n'ai toujours pas eu le temps d'apprendre l'espagnol... un petit track-by-track des paroles, SVP?

Alexis: Une traduction littérale des textes serait un peu fastidieuse mais je peux donner quelques sujet qui sont abordés dans l'album;"
"4 dias/4 noches" parle de la brièveté de l'existence terrestre et de toutes les complications que l'on pourrait éviter dans nos relations. Tout pourrait être tellement plus simple...
"MEZCLA" parle du mélange des idées et de la force que l'on pourrait en tirer pour se révolter afin de créer une société plus juste. C'est un texte qui est vraiment d'actualité au vues de ce qui s'est passé récemment en EGYPTE, en TUNISIE ou en LYBIE...
.
"SEXTA EXTINCION" traite du danger que nous encourons en temps qu'être humains sur la planète. Nous avons souvent la vanité de dire que la terre est en péril alors qu'en réalité c'est nous qui le sommes. Nous pourrions bien disparaître, la planète s'en remettrait.

6. Pouvez vous nous dire quelques mots sur les deux bonus track du CD, "Bird of Moral Prey" de Dicyal (NDLR: ancien groupe d'Alexis Munoz, guitariste chanteur) et "Leprosy" de Death? Pourquoi les avoir choisi et comment les avez vous adapter au style Mezcla?

Alexis: "BIRD OF MORAL PREY" est un morceau qui nous plaisait à tous et nous l'avons retravaillé pour qu'il ressemble à ce que nous sommes aujourd'hui tous les quatre.
Pour ce qui est de "DEATH", il nous semblait naturel de rendre hommage à Schuck SHULDINER le père du DEATH-METAL. Nous n'avons rien changé à la structure mais y avons intégré un solo sur une suite d'accords flamenco.
Eymeric: Pour Leprosy -qui demeure un morceau de référence- nous cherchions à produire une version propre et précise (en tant que fans de Death, nous ne pouvions faire autrement). Notre touche personnelle se situe au milieu du morceau, ou les guitares rythmiques et le solo d'origine ont été remplacés par des guitares flamenca et une batterie au son très "acoustique", la guitare lead reprends également des sonorités hispaniques.

7. Lors de notre dernière interview vous disiez n'avoir réalisé que trois concerts, mais il semble que votre actualité scénique se soit largement développé depuis. Alors à quoi ressemble un concert de Mezcla aujourd'hui? Comment êtes vous accueilli par les différents public (je me souviens aussi que vous chercher à vous produire devant d'autres publics que celui typiquement metal)?

Anthony: Nos concerts se déroulent très souvent en bourgogne, il n'est donc pas rare de retrouver des personnes qui nous suivent depuis nos débuts. C'est donc ce public, qui nous connaît bien, qui met le feu et qui pousse les autres à rentrer dans notre univers. L’ambiance est toujours très conviviale et bien sûr, pogos et headbangs sont de rigueur. Pour en venir à la deuxième partie de ta question, il est vrai que l'on essaye de s'ouvrir sur un public le plus large possible. Les concerts en plein air, sur les terrasses sont souvent l'occasion d'attirer des passants parfois peu ou pas amateur de ce style musical. Il écoute, par curiosité... une chanson... puis deux... puis trois... puis jusqu'au dernier rappel. C'est une victoire pour nous de garder tout un concert un public qui arrive parfois avec quelques a priori. Nous avions d'ailleurs été ravis d'apprendre que notre concert donné durant une édition du festival auxerrois "garçon la note" faisait parti des prestations ayant attirer le plus de public.

8. Par contre j'ai remarqué que vous n'avez que très peu franchi les frontières de Bourgogne pour vous produire. Pas de propositions ou problèmes de disponibilités? Peut on espérer vous voir sillonner la France un de ces jours?

Anthony: Oui, c'est vrai que nous sommes rarement en concert en dehors de notre région. Nos contacts sont régionaux pour la plupart. Nous souffrons aussi d'un manque de temps à consacrer au groupe. Nous avons tous un travail et nos emplois du temps ne nous permettent pas de nous réunir souvent. Les démarches sont donc plus longues à entreprendre. Evidemment sillonner la France est un rêve que nous espérons réaliser un jour.


9. J’imagine que vous avez déjà entendu parler du Hellfest. Que pensez vous des annulations d'Anal cunt et Satanic warmaster, en raison de leur réputation "controversée"? Et au fait allez vous faire le déplacement?

Alexis: Nous ne pouvons pas nous rendre au "HELLFEST" en raison de nos disponibilités. Concernant l'annulation de groupe à la réputation controversée, je crois qu'avant d'empêcher des groupes de se produire il y aurait bien du ménage à faire dans le paysage politique Français. Car certains propos qui y sont tenus me paraissent beaucoup plus graves que le satanisme.


10. Quels sont vos projets à l'heure actuelle?

Anthony: Nos projets désormais sont la recherche de dates et de moyens de promotion de notre premier album. Nous allons aussi nous remettre à composer dans un futur proche.

11. Merci pour vos réponses, pour conclure, un petit jeu. Vous êtes quatre donc avez le droit d'emmener sur la lune quatre disques qui fassent l'unanimité parmi vous. Lesquels?

Nos connaissances en astrophysique sont quelque peu limités mais il me semble que la vie sur la lune n'est pas encore d'actualité. (Rires!)
Voici tout de même une réponse :

Il nous est impossible de faire un choix, on pourrait trouver certains disques en commun mais nos discographies respectives sont tellement variées que nous ne pourrions choisir 4 disques. Si on peut emmener 4 To de mp3 le problème ne se pose pas !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
METALDAYS [Tolmin - HF] > 21-07-2019
METALDAYS [HF] 21-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FOLSOM
FOLSOM (34)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours