last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
EMPIRE DROWNS
CHRONIQUE EMPIRE DROWNS - review
Contact groupe http://www.facebook.com/empiredrowns
Audio / Video
Mise en ligne le : 30 juillet 2011  | Intervieweur : Bakounine | Traducteur : Bakounine

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Salut, Empire Drowns et merci de répondre à cette interview.

1) Premièrement, pouvez-vous présenter votre line-up actuel et votre histoire musicale ?

Anders (guitare) : Bien sûr. Michael (chant) nous a contacté Jan (basse) et moi à propos de faire un nouveau groupe ensemble. A ce moment-là, ça faisait quelques années que son ancien groupe Withering Surface l’avait renvoyé un jour et même si il avait depuis fait quelques trucs avec son projet death metal old-school « Thorium », je pense qu’il ressentait le désir de faire quelque chose dans le style qu’il aime réellement et qui est aussi un challenge pour sa voix. Michael et moi nous connaissions de l’époque où je faisais partie du groupe Aurora, qui faisait du métal mélodique aux tendances progressives et death. Cela dit, je pense qu’il est cohérent de dire que Michael va tôt ou tard rencontrer quelques sortes de crise aux niveaux de ses moyens financiers et ressentira le besoin de faire un autre album avec Thorium.
Michael et Jan se connaissent depuis l’école élémentaire, mais ils n’ont jamais eu de projets musicaux ensemble. Jan faisait partie du groupe Decorate.Decorate, et il a aussi réalisé un EP avec son propre projet « Demons are Real » -Un groupe vraiment sympa de rock industriel- il y a deux ans. Demons are Real s’est quelque peu transformé en un nouveau projet nommé « Machinery of Joy » sur lequel il travaille en plus d’Empire Drowns.

2) Vous venez juste de sortir un court Ep 3-titres. Avez-vous réalisé ces 3 morceaux dans le but de vous faire connaitre avant de sortir un album entier, ou est-ce tous ce que vous avez fait musicalement pour le moment ?

A : Les trois chansons peuvent tout bonnement être vues comme une présentation : Ca montre d’où nous venons, où sont nos racines musicales. C’est la base à partir de laquelle les nouveaux morceaux sur lesquels nous travaillons actuellement vont évoluer. Lorsque les trois chansons de l’Ep sont très homogènes, les prochains morceaux amèneront une plus large panel de son et de dynamiques, que ce soit dans le tempo, les arrangements, les mélodies et l’approche vocale.

3) Pouvez-vous décrire le procédé pour composer ces chansons ? Est-ce que tout le groupe a été impliqué dans les compositions ?

A : Au début, Jan ou moi créons des riffs de bases, des mélodies et des idées, et nous arrangeons ça ensemble. Nous avons appris à bien nous connaitre en composant cette première « fournée » de composition, donc je pense qu’on se lancera beaucoup plus de défis l’un et l’autre dans le futur, lorsque nous composerons de nouveaux titres. Nos ordinateurs, séquenceurs et équipement d’enregistrements diverses, etc. jouent un grand rôle quand nous travaillons sur les morceaux, mais nous essayons de diminuer leur rôle lorsque nous faisons les enregistrements finaux.

Lorsque nous soumettons un morceau à Michael, il s’assure rétroactivement que ce qui doit être modifié ou non l’a été, puis il créé les paroles, le titre de la chanson et les mélodies vocales.

4) Comment s’est passé l’enregistrement de cet album ? Etait-ce sympa ? Comment avez-vous choisi votre batteur de session ?

A : Les trois chansons ont été enregistrées très rapidement alors que nous avions quelques jours de vacances entre Noël et le nouvel an. Dehors, il neigeait beaucoup et il faisait terriblement froid dans le sous-sol où nous enregistrions, les conditions n’étaient pas si bonnes que ça. Avant d’entrer en studio, nous n’étions même pas certains de vouloir continuer l’aventure du groupe par la suite. Après quelques jours fiévreux et froids, je pense que nous étions encore un peu sceptiques mais après avoir entendu le rendu final, avec le mix de Kristian Thomsen nous avons été plutôt enthousiastes. Ca devenait bon, et surtout nous nous sommes rendu compte que nous étions capables de beaucoup mieux musicalement parlant ensemble, donc en ce moment, nous voulons vraiment amener notre musique vers un niveau supérieur.

Quand Michael, Jan et moi avons commencé à répéter ensemble, c’était avec Jens (qui joue sur l’EP) à la batterie. Au moment où nous étions prêts à enregistrer, il nous fallait un batteur et c’était donc la personne évidente à appeler.

5) Les membres d’Empire Drowns viennent de divers horizons musicaux, du death metal à l’indie rock. Quelles sont vos principales influences ? Quelles sortes de musique écoutaient vous souvent ?

A : Nous avons un background très varié, oui. Jan n’est pas vraiment métal. Pour ce que j’en sais, son groupe favori est Coil. Michael et moi avons un background plus metal mais bien sûr, nous écoutons beaucoup d’autres styles musicaux. Michael aime beaucoup le hard-rock mélodique, Bad English, Foreigner, etc… Pendant que je réponds à ces questions, j’écoute le « Life, Death and Other Morbid Tales » de Memento Mori et « Laughing Stock » de Talk Talk. En général, j’aime les choses mélodiques, de préférence avec un coté sombre, que ce soit de la pop, du metal, du rock progressif ou quoi que ce soit d’autre.

6) Vous considérez-vous comme un groupe de rock ou un groupe de metal ?

A : Si on parle de notre style sur l’Ep, je dirais que nous sommes quelque part entre les deux mais je pense qu’il y a de nombreux éléments de notre musique qui nous connecte réellement à la scène metal. Dans le futur, je pense que ces éléments seront accentués mais en même temps les dynamiques et les mélodies seront moins typiques, comparé à ce qui est attendu d’un album de metal actuel. Donc finalement, nous resterons sans doute quelque part entre les deux.

7) La voix de Michael apparait parfois dans mes oreilles françaises comme très similaire à celle de Joe Duplantier de Gojira. Ecoute-t-il Gojira ? Est-ce une influence pour lui ?

A : Je suis sùr que Michael connait Gojira, mais il ne les a jamais mentionné comme une inspiration ou quoi que ce soit du genre.

8) Vous ne serez peut-être pas d’accord avec ce que je vais dire, mais… Vous venez du Danemark et j’ai réalisé que, même s’il existe des groupes majeurs au Danemark (Mercyful Fate, Tyr, Artillery, Volbeat, Mnemic, Illdisposed, Nortt, Angantyr,…) la scène danoise semble être moins fournie ou au mieux moins considérée que celle des autres pays nordiques (les scènes Scandinaves et la Finlandaises). Avez-vous une explication à cela ? Est-ce lié au nombre de groupe de bons niveau, ou au fait qu’il soit plus difficile de devenir connu au Danemark ?

A : Je pense que la scène danoise a acquis plus d’attention ces dix dernières années qu’auparavant et bien sûr le Danemark a deux producteur de renommée internationale (NdT : Tue Madsen et Tommy Hansen, je suppose) ce qui a pu aider. Mais oui, notre héritage musical n’est pas aussi grand que celui que peut avoir la Suède ou la Norvège. La Suède possède tous ses bons groupes de doom et les premières évolutions du death metal, tandis que la Norvège possède bien sùr les pionniers de certains styles de black metal et aussi eu une intéressante scène de metal progressif. Pour ce qui est de la Finlande, ce que je peux dire, c’est que au sein d’Empire Drowns, au moins Michael et moi avons écouté beaucoup des groupes comme Amorphis et Sentenced… Cela dit je pense que beaucoup de groupes finlandais et suédois populaire en ce moment, on tendance à sonner un peu formaté.

Je pense que les groupes danois les plus intéressants sont Raunchy, Altar of Oblivion, Pretty Maids et bien sûr King Diamond/Mercyful Fate.

9) Etes-vous à la recherche d’un label, ou préférez-vous continuer en temps que groupe indépendant ?

A : Je pense que nous allons enregistrer un nouveau groupe de chansons pour avoir une meilleure idée des divers aspects de ce que doit être Empire Drowns avant de sérieusement chercher un accord avec un label. Avec le déclin des ventes d’album, sortir un album entier n’est pas nécessairement la première priorité. Mais je suis personnellement un peu rétro et suis attaché au fait de sortir un jour un album complet avec un support physique. Peut-être réaliserons-nous encore un ou deux Ep, avant de voir de quelle manière les morceaux peuvent être retravaillés pour sortir un album. Ou alors sortirons-nous directement un album complet. Nous sommes vraiment très créatifs ces moments-ci, alors tout est possible…

10) Comment décririez-vous votre musique en quelques mots ?

A : Sombre, lourde et mélodique.

11) Quelle est votre opinion sur la scène metal actuelle (en Europe et dans le monde) ?

A : Les dix dernières années n’ont vraiment pas été ma période préférée en ce qui concerne le metal. Beaucoup de choses ont commencé à sonner d’une manière surproduite et formatée. Mais peut-être qu’on commence à voir une réaction positive qui vient de l’underground. Je pense que l’évolution de la musique populaire s’est toujours déroulée comme ça : Quelques chose de nouveau et de frais tend au fur et à mesure des années à devenir très courant et trop routinier et finit par apparaitre comme l’ombre de ce que c’était. « Quand tout le monde essaye de traire la vache, tout le monde finit par se retrouver avec du lait pauvre et maigre …». L’évolution suivante sera une réaction à ça, changera l’esthétique et les valeurs d’un genre musical donné. Jusqu’à ce que l’évolution elle-même s’assèche et soit remplacé par quelque chose d’encore nouveau.

Un groupe comme « The Devil’s Blood » est selon moi une des choses les plus inspirées et rafraichissantes qui soit arrivé à la scène metal ces deux dernières années. Même s’ils sont quelque peu rétro, ils ont également amené quelque chose de nouveau. Triptykon est également une bonne réinvention.

12) Avez-vous d’autres projets dans le futur (album, tournée, chercher un batteur…) ?

A : Nous sommes occupés à écrire de nouvelles choses et nous allons également bientôt commencer à enregistrer avec celui qui sera, on l’espère, notre nouveau batteur. Nous sommes également à la recherche d’un second guitariste. Nous avons été invités à participer à un show de Saturnus à Copenhague en Septembre et on espère que la situation de nos membres le permettra. Je pense qu’un autre Ep sera notre prochain projet d’enregistrement, on l’espère début 2012.

13) Voici la fin de l’interview, merci beaucoup. Vous avez les derniers mots si vous avez une dernière chose à dire.

A : S’il vous plait, allez voir notre Ep sur www.facebook.com/empiredrowns et soyez sûr d’être au courant pour notre prochaine « fournée » de musique.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
Hi, Empire Drowns and thank you to answer this interview.

1) First of all, could you briefly present your actual line-up and you musical History ?

Anders (guitar) : Sure. Michael (vocals) approached Jan (bass) and I about doing a new band together. At that time it had been a few years since his old band, Withering Surface, called it a day and even though he had since done a few things with his old school death metal project, Thorium, I guess he was feeling the desire to do something in the style that he is really burning for and also challenge himself vocally. Michael and I knew each other back from when I were a part of the band Aurora, which played melodic metal with some progressive and death tendencies. Anyway, I think it’s safe to say that Michael will sooner or later encounter some kind of midlife crisis and thus feel the need to do another Thorium album.

Michael and Jan actually goes way back to elementary school, but they have never done any musical projects together. Jan was part of the band Decorate.Decorate, and he also released an EP with his own project Demons Are Real - a really nice kind of industrial rock - a couple of years ago. Demons Are Real have somehow transformed into a new project called Machinery Of Joy, which Jan is working on alongside Empire Drowns.

2) You just come with a 3-song small Ep. Do you realize this 3 pieces with the goal to make you known before doing an entire album, or is it everything you have musically done for the moment ?

The three songs can basically be seen as an introductory statement: it shows where we belong, where our musical roots are. This is where the new material we are writing right now will evolve from. Where the three songs on the EP sound pretty homogeneous, our upcoming stuff will introduce a wider range of variety and dynamics, with the regards to tempo, arrangements, melodies and the vocal approach.

3) Could you describe the process to compose these songs. Has everyone in the band been involved on it ?

Basically Jan or I come up with basic riffs, melodies and ideas and then we arrange it together. We have gotten to know each other fairly well while doing the first batch of songs, so I think we will challenge each other a lot more in the future when writing new stuff. Our computers, various recording software, sequencers etc. play an important role when we are working on the material but we try to downplay it’s role when doing the final recordings.

When we hand over a new composition to Michael, he provides feedback which may or may not result in some changes being made, and he then creates the lyrics, title and vocal melodies

4) How was the recording of this Ep ? Was it fine ? How did you choose your session drummer ?

The three songs was recorded very quickly when all of us had a few days off work between Christmas and New Years Eve. Outside there was heavy snow and it was freezing badly in the basement where we were recording, so the circumstances weren’t that pleasant. Before we entered the studio we weren’t even sure whether we wanted to continue as a band afterwards. And after a few hectic and cold days, I guess we still were a bit sceptic, but after we got the final mix back from Kristian Thomsen we ended up being rather excited about it. It turned out nice and the same time we realised that we are capable of accomplishing much more musically speaking, so these days we are really into getting our material to the next level.

When Michael, Jan and I initially started to rehearse together it was with Jens (who plays on the EP) on drums. At the time when were ready to record the EP, we needed a drummer, so Jens was the obvious person to call.

5) The members of Empire Drowns come from several musical horizons, from death metal to indie rock. What are your main influences ? What kind of music do you usually listen to ?

We have a very varied background, yes. Jan isn’t really a metal guy. I think his favorite band is Coil. Michael and I have more of a metal background but of course we listen to a lot of other kinds of music as well. Michael has a strong liking of melodic hard rock - Bad English, Foreigner etc. I’m listening to Memento Mori’s “Life, Death and Other Morbid Tales” and Talk Talk - “Laughing Stock” while answering these questions... In general I like melodic stuff, preferably with a gloomy edge, whether it’s pop, metal, prog. rock or whatever.

6) Do you consider yourselves as a rock band or as a metal band ?

When it comes to our style on the EP I guess we are somewhere in between, but I think there are lot of elements in our music that definitely connect us to the metal scene. In the future I think that these elements will be sharpened, but at the same time the dynamics and melodies will be less typical compared to what is expected from metal bands these days. So at the end of the day we will probably stay somewhere in between.

7) Michael, your voice appears to my french ears sometimes as really similar to Joseph Duplantier of Gojira\'s one. Do you listen to Gojira ? Is it an influence for you ?

I’m sure that Michael is familiar with Gojira but he has never mentioned them as an inspiration or anything like that.

8) You will maybe really disagree with what I will say but... You come from Denmark and I realize that even if there are major metal bands there(Mercyful Fate, Tyr, Artillery, Volbeat, Mnemic, Illdisposed, Nortt, Angantyr,...), Danish metal scene seems to be less furnish or at less, less considered than other nordic lands\'one (Scandinavian and Finnish scene). Do you have any explanation for that ? Is it linked with the number of bands of good level, or with the fact that it is more difficult for a band to become known ?

I think the Danish metal scene have gained a lot more attention than earlier within the last ten years or so and of course Denmark have got a couple of internationally renowned producers which may have helped. But yeah, our musical legacy as a country isn’t as strong as for instance that of Sweden our Norway. Sweden have all of the good doom bands and the early death metal evolution, where Norway of course are pioneers within certain forms of black metal and also have had an interesting progressive metal scene. When it comes to Finland, I guess it shows in Empire Drowns, that at least Michael and I in our earlier days have been listening a lot to bands like Amorphis and Sentenced... Then again I think that many of the Swedish and Finnish bands, that are currently popular, tend to sound a bit generic.

I think the most interesting Danish bands are Raunchy, Altar Of Oblivion, Pretty Maids and of course King Diamond/Mercyful Fate.

9) Are you searching for a label or do you prefer to continue as an independant band ?

I think we will record another bunch of songs to give a broader and more faceted definition of what Empire Drowns are about before we get serious about securing a record deal. With the declining record sales these days, getting a full album out isn’t necessarily our main priority but then again, I myself is a bit old fashioned and would like to have a full, physical album out at some point. Maybe we will release one or two more EP’s and after that see if the material can at sometime be reworked to suit a full album. Or we’ll start from scratch doing a full album. We are pretty creative at the moment, so anything is possible...

10) How will you describe your music with a few words ?

Dark, heavy and melodic.

11) What is your opinion about the actual metal scene (in Europe and around the world) ?

The last ten years definitely haven’t been my favorite era when it comes to metal. A lot of things have started sounding over-produced and generic. But maybe we are starting to see a positive reaction to that from the underground. I guess the evolution of popular music have always been like that: something new and fresh over the years tend to become too established and too much routine and ends up sounding like a shadow of itself. When everybody is trying to milk the cow, everybody ends up with low fat, skinny latte... The next movement will then be a reaction to this, changing the aesthetics and values of a given music genre until the new movement itself gets dried out and it’s replaced by something else.

A band like The Devil’s Blood is in my opinion one of the most refreshing and inspiring things that have happened to the metal scene the last couple of years. Even though they are kind of retro, they also bring something new to the table. Triptykon is a good reinvention as well!

12) Do you have any projects in the future (Albums, tour, searching for a drummer...)

We are busy writing new material and we are also about to start rehearsing with what will hopefully be our new drummer. We are also looking at a second guitar player. We have been invited to play a one off gig with Saturnus in Copenhagen in September, so hopefully our member situation will allow that to happen. I think a new EP will be our next recording project, hopefully early 2012.

13) So this is the end of the interview, thank you very much. The last words are yours, if you have one last thing to say.

Please check out our current EP at www.facebook.com/empiredrowns and be sure to hang on for our next batch of music.

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
COVEN [Lyon - 69] > 24-07-2019
COVEN [69] 24-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours