Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
BIG RUSH
CHRONIQUE BIG RUSH - review
Contact groupe http://www.myspace.com/bigrushmail
Audio / Video
Mise en ligne le : 18 août 2011  | Intervieweur : sarvgot | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Bonjour à vous Big Rush.
Pour nos lecteurs, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ? (le nom du groupe, l’histoire de Big Rush …)

JO: Pour ma part l’aventure commence en juin 2009 suite au départ de Jeremy (ancien guitariste),les autres raconterons bien mieux que moi.

PHIL: C’est à Clermont Ferrand, en septembre 2007, que Big Rush s'est formé avec Manu (Basse/Chant), Philippe (Guitare), Bertrand (Batterie) et Jeremy (Guitare), qui étaient déjà présents sur la scène auvergnate.
Très rapidement, Big Rush à enchainé les concerts en auvergne et, en février 2009, sort le premier album éponyme autoproduit qui est plutôt orienté Stoner. En juin 2009, Jeremy quitte le groupe et Jo intègre Big Rush. Le groupe à attaqué la composition de son 2eme album en juin 2010 avec des compos plutôt orientées Rock US voir Heavy. C'est l'univers musical qui correspondait plus à l'idée du groupe avec l'arrivée de Jo. Juin 2011 sortie de l'album [Sound Of Rebirth]

"Lou"(Bertrand) : Bonjour (suis poli moi...) et tout est bien résumé donc je passe à la suite...



2. Après une démo, voilà l’heure du premier album. Déjà le nom de cette production : [Sound of Rebirth]. En quoi c’est une renaissance selon vous ?
Y a-t-il beaucoup –tant ?- de choses (dans le groupe, dans la musique et la façon de la composer, de l’enregistrer) qui ont changé entre cet album et votre démo ?

Phil: Pour commencer le premier album n'était pas une démo vu que que la vraie démo date de 2008 et que le premier album fait quand même au passage 17 titres! En ce qui concerne le titre, il évoque le fait que l'on ait radicalement changé de style, de line-up et pour finir de production. Pour sortir du lot, il nous fallait mettre les moyens, à la fois en terme d'image et surtout de son. Sur le premier album, nous étions 2 à nous occuper du mixage. Avec Jeremy, nous avons essayé de mixer nos idées de production et surtout nos moyens afin d'obtenir un truc potable qui pourrait déjà mettre en évidence ce que l'on pouvait faire. Sur cet album, nous avons procédé autrement, je me suis occupé de la production de A à Z car je savais ce que je voulais avoir comme son au final et que je n'aurais accepté aucune concessions. J'ai donc donné beaucoup de mon temps, travaillé les sons écouté et réécouté tant que je n'obtenais pas "Le" truc!


JO: Oui! Beaucoup de choses ont changé. Déjà, la composition du groupe après le départ de Jeremy. Phil, moi et Manu sommes adeptes de mao, du coup nous composons beaucoup de morceaux dans leur intégralité puis chacun y ajoute sa patte (Bertrand en particulier).
On a pu constater que le style était souvent le même et que “le boulot” était bien reparti ( contrairement à ce qui a été dit dans la chronique, les solos sont partagés, même si Phil en fait quand même un peu plus que moi)
Pour l’enregistrement on a fait ça “maison” à l’inverse du 1er, ce qui change beaucoup de choses, et il suffit de comparer les 2 pour s’en rendre compte.

"Lou"(Bertrand): Etant donné que mes compères ont déjà bien répondu je vais parler de ce qui me concerne plus particulièrement...la batterie! Mimi étant un "Slash" dans l'âme, je dirais que l'arrivé de Jo avec une approche plus métal et des influences plus proche des miennes ont forcément changé mon jeu et ce avec le plus grand plaisir. On a mis du temps à trouver notre voie, il suffit d'écouter les deux opus pour se rendre compte qu'on a changé d'orientation...Je suis passé d'un jeu où il me suffisait de mettre en application à un "comment faire pour que ça pète" même si je ne sais pas le faire pour l instant! a quoi bon rester sur ses acquis? Je pense que c'est ce qui fait progresser et par conséquent évoluer musicalement...tout ça pour dire qu'on a "enfin" trouvé notre style pour un nouveau départ, une "renaissance" du groupe...


3. Phil, votre guitariste est partit apprendre plus profondément la guitare aux côtés de Mattias Eklundh (Guitariste réputé, membre de Freak Kitchen). Peut-il nous raconter cette éxpérience ?
Etait-ce une opportunité ou une demande de votre part ?
Pourquoi spécialement Mattias Eklundh ?
Comment considérez-vous cet apport sur la musique du groupe ?

Phil: C'est simple, Mattias organise un "camp" annuel dans lequel il dispense des cours à des gens intéressés et motivés pendant une semaine l'été. Les gens viennent des 4 coins de la planètes pour pouvoir suivre ses cours. Évidemment, Mattias sélectionne les guitaristes à l'entrée. C'est très enrichissant, il peut t'apprendre beaucoup de choses mais il faut suivre. Même si tu te plantes, comme il dit son but n'est pas de faire de toi son clones, c'est à toi de "faire pousser ta propre moustache" et tu dois en tirer ce qui t'intéresse.
Pourquoi "IA"? Tout simplement car il est un des seul à donner des cours de haut niveau qui durent une semaine, abordables, de cette qualité et que surtout c'est un des meilleur guitariste au monde! Ce mec, sur scène, n'a que sa guitare, son ampli et un jack. Il fait sonner "son engin" comme personne avec si peu de moyens.
Personnellement, il m'a ouvert des portes dans la compositions et les solos

JO: Principalement, on a senti une différence dans la manière d’appréhender notre musique et notre façon de composer, surtout au niveau rythmique.

"Lou"(Bertrand): Comme pour Manu Jo et moi même, Phil cherche à évoluer, se perfectionner, ce qui donnes de nouvelles perspectives à nos morceaux et donc au groupe. Ce que "IA" lui a apporté, il nous le retransmet dans la composition et dans son jeu ce qui fait que ce n'est pas seulement lui qui avance!


4. Votre musique est également très marqué par la section rythmique du groupe (par ailleurs technique). Un peu comme le son de Gojira (dans un autre registre) l’est. Pensez-vous qu’il peut y avoir un son à la française dans le Metal d’aujourd’hui ?
Quel est votre regard sur la scène française du moment (coup de cœur, difficultés) ?

JO:Pour ma part, j’ai du mal à croire que l’on puisse avoir un son à la française. On a sans aucun doute une très bonne scène française mais malheureusement, un public pas assez présent à comparer d’autres pays, surtout en auvergne.
Coup de cœur français : 7weeks

Phil: Entièrement d'accord avec JO

"Lou"(Bertrand): Entièrement d'accord avec vous c'est pour ça qu'on joue ensemble...seulement je dirais plutôt que chaque groupe qui se "respecte" a, ou recherche son propre son. Autrement dit pas de "copié/collé" même si les influences sont toujours là qu'on le veuille ou non...
Coup de coeur Français : 7weeks aussi!


5. Que pensez-vous personnellement des Remix d’Ivan Melo par rapport aux originaux ?
Vous a-t-il aidé à concevoir et percevoir différemment votre musique ?
Si vous deviez inviter chacun 1 musicien pour remixer un de vos titre, qui choisiriez-vous et pourquoi ?

Phil: Pour commencer ce sont des remixs réalisés par moi même sur lesquels Ivan joue. c'est du 100% BIG RUSH. Il a simplement posé ses solos et ses parties rythmiques que j'ai ensuite posés sur les morveux originaux. Pour moi, l'invité serait Jerry Cantrel d'Alice in Chains car il a une façon particulière de composer ses solos énigmatiques qui m'ont toujours impressionné.

JO:Très bon remix qui donne une autre dimension à nos morceaux sans pour autant les dénaturer, et en plus, il y a un sacré niveau!
Si je devais choisir un musicien je prendrai surement un guitariste modeste, justement dans l’esprit d’Yvan qui a respecté nos morceaux tout en les respectant.

"Lou"Bertrand: La vision d'un autre musicien est toujours enrichissante par son approche souvent différente donc Ivan nous a apporté son "petit" plus. Pour l'inviation, j'aimerais bien voir ce que Danny Carey, batteur du groupe "Tool", ferait à ma place! Car c'est un batteur que j'apprécie énormément,on sent une très grande recherche dans son jeu aussi bien au niveau technique que mélodique dans la rythmique...

6. D’autres projets ? Nouvelles idées ? des concerts de prévus ?

JO/"Lou":Un 3ème album, un clip, des festivals, des rencontres... Bref, des idées c’est pas ce qui manque, il nous faut juste du temps et de la patience.


7. La parole est à vous ;)

JO / Phil / Lou :Big Rush ne demande qu’à sortir de l’Auvergne, par des échanges de dates, festivals, premières parties, etc
Venez nous écouter et donnez nous votre avis!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :