Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
AQME
CHRONIQUE AQME - review
Contact groupe http://www.aqme.com
Audio / Video
Mise en ligne le : 25 avril 2012  | Intervieweur : Bakounine | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut Aqme et merci de répondre à cette interview. Treize ans déja depuis votre première démo, vous n\'êtes pas superstitieux ?
Etienne : Salut ! Haha, non on est pas du tout superstitieux !

2) Plus sérieusement, vous sortez votre sixième album \"Épithète,Dominion, Épitaphe\". Pouvez-vous nous en dire plus sur le processus de composition et d\'enregistrement de cet opus ?

On a composé cet album sur sur une période assez longue car on voulait vraiment faire un disque béton. On voulait pas se presser et on a donc pris le temps de bosser les moindres détails sur chaque morceau. On a même eu le recul nécessaire afin de pouvoir choisir les meilleurs titres et enlever ceux qui nous paraissaient plus faibles ou incohérents. C'est Julien et moi qui avons écrits la musique, Thomas s'occupant des textes. Ensuite, c'est le regard critique de chacun qui valide ou non ce qui est proposé.
On a enregistré et mixé le tout avec Magnus Lindberg (Cult of Luna) avec qui nous souhaitions bosser depuis pas mal d'année. Le but était de créer vraiment une image sonore originale et novatrice. Le résultat est vraiment à la hauteur de nos espérances !

3) Pouvez-vous nous expliquer son étrange nom et son non moins étrange artwork ?

Le titre de l'album est également le titre du 3ème morceau du disque. On trouvait que c'était un joli titre, poétique et assez mystérieux. On aime bien avoir des titres qui laissent place à différentes interprétations. Chacun peut le comprendre à sa manière. Pour nous c'est une métaphore sur le cycle de la vie : la naissance, le développement, la mort. Quand à l'artwork, il a été réalisé par un graphiste qui s'appelle Maks Pathological, à qui Thomas a demandé de bien vouloir travailler avec nous. Il a accepté et le résultat nous plait énormément ! Cela représente bien pour nous la mélancolie, la violence, la douceur, la contemplation des éléments... Bref, ça représente bien AqME !

4) Cet album sera le dernier avec Thomas au chant. Qu\'avez-vous ressenti à l\'annonce de sa décision de quitter le groupe ? Quel bilan tirez-vous de ces longues années passées ensemble ?

On retire que du positif de toutes ces années ensemble. Avec Thomas nous avons fait des choses exceptionnelles et vécu des moments magiques que nous n'oublierons jamais. Seule ombre au tableau : ce départ si soudain, inattendu, violent. Ca a été un vrai choc pour nous, surtout lorsqu'il a annoncé qu'il ne voulait même pas tourner pour soutenir ce disque. Nous avons été abattus puis notre combativité a repris finalement le dessus. Ce n'est pas notre genre de baisser les bras : on a décidé de recruter Vincent au chant, de défendre cet album dont nous sommes si fiers et d'ouvrir une nouvelle ère pour le groupe.

5) Si l\'on n\'a plus besoin de vous présenter, il n\'en est pas de même de votre nouveau chanteur : Vincent Peignart-Mancini. Pouvez-vous donc nous le présenter ? Le choix a-t-il été difficile ?

C'était lui qu'on voulait et personne d'autre. S'il avait refusé, nous aurions peut-être splitté. Charlotte et Julien le connaissent depuis un moment et après avoir regardé des vidéos de lui avec ses autres groupes sur scène (The Butcher's Rodeo et Noswad), j'ai moi-même vite été convaincu que ce serait l'homme providentiel pour AqME. En répète et sur scène, il est vraiment très très fort ! Il est vraiment en train de sauver AqME, il nous fait un bien fou.

6) \"Épithète,Dominion, Épitaphe\" semble musicalement dans la continuité de \"En l\'honneur de Jupiter\" vers une musique toujours plus froide et puissante. Est-ce que c\'est lié à vos goûts qui évoluent ou au fait que vous pensez que votre public acceptera plus facilement des choses trés metal qu\'il ne l\'aurait accepté il y a dix ans ?

Nous jouons tout simplement la musique qui nous ressemble aujourd'hui. Mais AqME a toujours été très attiré par le côté obscur de la force si tu vois ce que je veux dire... C'est vrai que nous avons des goûts assez extrêmes, intenses et torturés, c'est normal que cela se ressente dans nos derniers disques. Certains s'adoucissent en vieillissant, pour nous c'est l'inverse. Notre colère et notre énergie ne cessent de croitre. Qui plus est, l'arrivée de Julien nous a ouvert des portes et nous a permis d'aller bien plus loin que par le passé.

7) Malgré le fait que vous n\'avez jamais chanté autrement que dans la langue de Molière, sur l\'album, vous avez une chanson avec un titre ironique en anglais \"My English is pretty Bad\". Justement, avec quel œil voyez-vous la scène française actuelle et tous ces groupes qui marchent bien tout en chantant majoritairement en anglais ?

On voit tout ça d'un très bon œil ! C'est super positif ! Après je trouve que la plupart de ces groupes n'arrivent pas à avoir une plus large reconnaissance du public français alors qu'il le méritent et c'est bien dommage ! Pour ma part, j'aime beaucoup Celeste, Darkness Dynamite, Memories of a dead man, The Prestige, Butcher's rodeo... Et j'en oublie... Y a plein de super groupes en France aujourd'hui et il faut que le public suive car c'est maintenant que ça se passe !

8) En parlant de scène française, vous faites en quelque sorte un grand écart dans le choix de vos invités sur ces chansons entre le vétéran Stéphane Buriez et le jeune Junior Rodriguez de Darkness Dynamite. Pouvez-vous nous expliquer comment vous est venu l\'idée de les associer sur ce titre ?

On avait envie d'inviter des chanteurs qui chacun dans leur style représentent une petite part de la personnalité d'AqME. On devait avoir deux autres chanteurs en plus mais ça a pas pu se faire. Stéphane et Junior ont eux immédiatement accepté, ce qui nous a fait sacrément plaisir ! Ce sont des gens qu'on apprécie aussi bien artistiquement qu'humainement. Loudblast pour moi c'est le premier groupe français qui m'a fait rêvé. J'ai acheté Sublime Dementia en 93, enregistré par Scott Burns en Floride... La classe quoi ! Et ce disque est toujours aussi solide aujourd'hui. Stéphane c'est vraiment LA voix du death metal en France, y a pas photo. Quant à Junior, c'est un type hyper talentueux qui sait tout faire et Darkness est un groupe qui a toutes les cartes en main pour tout défoncer. C'est chouette de pouvoir réunir sur un titre trois générations de métalleux français !

9) Pour ce qui est de l\'ambiance générale des paroles, pouvez-vous nous expliquer les concepts dont traitent les chansons de cet album ?

Oula, ça va être long ! Haha ! Pour faire court, AqME est un groupe qui dans sa musique et ses textes exprime des sentiments qui nous touchent tous individuellement et intimement. Colère, tristesse, réflexion sur soi-même, les autres et le monde qui nous entoure.... La force de vaincre aussi, la joie, les peines, le courage, l'abnégation... Tous ces sentiments que chacun vit au jour le jour se retrouvent dans notre musique et dans nos textes. Après, il tient à chacun d'en faire sa propre interprétation et d'y trouver un sens personnel.

10) Vous faites partie des vétérans et des quelques survivants de ce qui fut appelé la scène neo metal française, avec les Mass Hysteria, Lofofora, etc..., scène dont plus grand monde ne parle vraiment aujourd\'hui. Quel est votre vision avec le recul de ce que cette scène fut ? Pensez-vous qu\'il y avait une réelle unité et identité au sein de cette scène ? Avez-vous toujours des liens avec les membres de ces groupes ? Pensez-vous avoir laisser une trace dans le metal en France ?

Je pense que seuls les plus passionnés restent. Les groupes que tu as cités, pour lesquels nous avons le plus grand respect, sont des modèles de longévité et de passion pour nous. On espère bien réussir à durer aussi longtemps qu'eux. Tant que cette passion pour ce que nous faisons restera intacte, on continuera ! En tout cas je trouve plus intéressant de parler des groupes d'aujourd'hui que du passé. Car ce sont eux qui font avancer les choses.
Quant à la trace qu'AqME pourrait laisser dans le metal français, je n'en sais rien ! Je sais juste que nous avons marqué et touché profondément certaines personnes et c'est déjà pas mal !

11) Quels sont vos projets à venir (tournée, Cds, etc...) ? Quelle influence a eu le changement de line-up sur ça ?

On veut tourner un maximum pour défendre notre nouvel album et pour montrer à tous que Vincent est LE chanteur qu'il faut à AqME aujourd'hui. On jouera d'ailleurs à Paris au Cabaret Sauvage le 18 mai avec Black Bomb A. On veut prouver à tous qu' AqME est plus que jamais vivant !

12) Merci d\'avoir répondu à cette interview. Je vous laisse le soin d\'y poser les derniers mots.

Merci à toi et merci à vous tous de continuer de soutenir les groupes de metal français !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :