Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
KARNAK SETI
CHRONIQUE KARNAK SETI - review
Contact groupe http://www.karnakseti.net
Audio / Video
Mise en ligne le : 08 août 2012  | Intervieweur : Charcoal.Blood | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Bonjour KARNAK SETI, afin de commencer cette interview, pouvez-vous nous présenter l’histoire musicale du groupe?

Le groupe a été créé en 2001 et notre toute première démo « Cosmic Fate » date de 2003, ce n’était en fait que l’enregistrement de nos répèt’. En 2004, nous avons enregistré « Karnak Seti », une démo de trois titres pour lesquels nous avions eu de bons retours. Ces chansons sont encore très acclamées par les fans. «Collateral Dreams» s’est présenté comme l’étape suivante et a été enregistré par mes soins une fois de plus. En 2006, nous sommes rentrés en studio pour enregistrer la démo « Stranded By Existence ». Plus tard en 2008, « Scars Of Your Decay » a été enregistré en deux semaines seulement à l’Ultrasound Studios Braga avec Daniel Cardoso aux commandes. C’était notre premier album et un grand pas en avant pour nous, d’autant plus qu’il a été publié mondialement par Casket Music UK. L’album a bien été accueilli et cela nous a conduits à ouvrir les dates Portugaises de DARK TRANQUILITY en 2010. L’année dernière, nous sommes donc retournés à l’Ultrasound Studio et avons enregistré « In Harmonic Entropy » avec Daniel Cardoso.


2. D’où vient ce nom étrange, KARNAK SETI ?

Lorsque nous avons commencé, les thèmes de nos paroles étaient basés sur la vie extra-terrestre, comme on peut l’entendre sur notre première démo « Cosmic Fate ». Nous avons commencé avec le terme « Karnak » qui fait référence à la civilisation Egyptienne car celle-ci possède des liens forts avec le cosmos. Nous avons ensuite ajouté « Seti » en raison du programme de la NASA : « Search for Extra Terrestrial Intelligence ». Bien que nous n’utilisons plus ce genre de sujet, le nom est resté.


3. In Harmonic Entropy » est maintenant votre second album, êtes-vous satisfaits du résultat ?

Naturellement, nous sommes enchantés par « In Harmonic Entropy » car il présente une évolution logique et honnête de notre son. Nous avons voulu faire un nouvel album pour que ceux qui nous connaissent déjà se disent : « Ça c’est KARNAK SETI ! »


4. Selon vous, qu’est-ce qui le différencie de l’album précédent ?

Personnellement, je juge les deux albums différents. Si l’on s’attarde sur l’aspect technique on remarque vite les principales différences, les voix, les atmosphères et la production. « Scars Of Your Decay » est un album très rentre-dedans, empli d’énergie. Pour « In Harmonic Entropy » nous voulions ajouter des éléments nouveaux à nos chansons sans perdre notre identité. Nous avons alors ajouté des passages plus longs, et certains titres sont devenus énormes comme « Stranded By Existence » qui sonne de façon un peu étrange pour un groupe de « Death Mélodique ». Les lignes de chant ont bénéficié de plus de vie, Juan Pestana nous a aidés à mettre nos idées sur les claviers. De même, travailler avec Daniel a été un grand avantage du fait qu’il soit un grand musicien et aussi un grand producteur.


5. Pouvez-vous nous expliquer le processus d’enregistrement et nous dire la façon dont vous composez habituellement ?

Nous travaillons sur « In Harmonic Entropy » depuis un peu plus d’un an. Comme nous habitons à côté des uns et des autres, nous avons eu plus de facilité à nous rejoindre, à échanger des idées, à juger ce qui sonnait le mieux et à faire de nouveaux enregistrements avant d’aller au studio à Braga en compagnie de Pedro Mendes et Daniel Cardoso pour l’enregistrement.


6. Quelles sont vos principales influences et quels sont les sujets qui vous inspirent ?

Je ne pense pas que nous ayons d’influences majeurs, nous absorbons simplement nos écoutes musicales. Après la démo « Collateral Dreams », nous avons abandonné les sujets sur les extraterrestres et nous nous sommes tournés vers des thèmes plus personnels. Je pense que ça nous aide à diffuser notre message et à communiquer avec notre public d’une meilleur façon qu’en leur racontant des histoires fictives. Qui sait, peut-être que nous en aidons certains avec nos textes.


7. Comment décririez-vous votre univers musical ?

C’est un endroit très sombre mais non sans espoir ! Je pense que notre musique et nos textes se complètent vraiment, la colère, la tristesse mais aussi la persévérance sont des parties intègres de notre musique. Nos riffs de guitare sont emprunts de ces sentiments et représentent le cosmos instrumental de KARNAK SETI.


8. Un mot à propos de l’artwork ?

Depuis la démo de «Collateral Dreams », nos artworks sont gérés par Ana Gomes (https://www.facebook.com/pages/Art-of-Ana-Gomes/243175292406708) et nous lui donnons une entière liberté artistique. Nous lui envoyons les chansons au travers desquelles elle créé l’univers qui représente maintenant KARNAK SETI. C’est une grande personne et une sacré artiste.


9. Que pensez-vous de la scène Métal Portugaise ?

Le Portugal n’a jamais été considéré comme un nid de groupes de Métal, cependant, ce courant musical y grandit et se porte de mieux en mieux. Beaucoup de groupes Portugais tels que Switchtense, Seven Stitches, Grog, Holocausto Canibal, WAKO, The Ransack, Heavenwood ont sorti de bons albums. Il est temps que le monde porte un autre regard sur la scène Portugaise.


10. Avez-vous d’autres projets dans un futur proche ?

Nous avons prévu une série de concert au mois de Septembre et d’Octobre et nous devrions ensuite travailler sur un nouvel album.


11. Bien, je vous remercie d’avoir répondu à cette interview, je vous laisse les mots de la fin.

Merci de nous avoir accordé cette opportunité et j’espère que vous continuerez à défendre le Métal. Cheerios.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Hello KARNAK SETI, so as to start this interview, can you give us a presentation of the band’s musical history?

The band started out in 2001 and we released our first demo by 2003 called “Cosmic Fate” which was really just rehearsals. By 2004, we recorded “Karnak Seti”, a 3 track demo, we got a good feedback from it and some of the songs in it are still praised by our fans. “Collateral Dreams” was our next step and again it was recorded and mixed by myself, and it’s the first recording of our song “Collateral Dreams”, this in 2005. In 2006 we entered a local studio to record “Stranded by Existence” demo,
“Scars of your Decay” was recorded in two weeks in 2008 at the Ultrasound Studios Braga with the production being at hands of Daniel Cardoso, it was our debut album and it was a big step for us. Great feedback, we ended up being opening act for Dark Tranquillity in their Portugal shows in 2010, and it was released worldwide by Casket Music UK. Last year we headed again to the Ultrasound Studios and recorded “In Harmonic Entropy” with Daniel Cardoso once again.


2. How did you choose this strange name for the band?

When the band started out the lyrics focused around extraterrestrial life. That was the main theme behind our first demo “Cosmic Fate”. It started out just as Karnak, since ancient Egypt always seem to have a strong connection with the cosmos, then we decided to add “SETI” to it which stands for the NASA program “Search for Extraterrestrial Intelligence”. Although we long drop out that theme from our lyrics, the name stucked.


3. « In Harmonic Entropy » is now your second record, are you satisfied by the result?
We are naturally pleased with “In Harmonic Entropy”; it’s a very natural and honest evolution of our sound. We manage to do another album that people, who already know us, will say “this is Karnak Seti”.

4. According to you, what’s the difference with the previous record?
Both albums are very personal to me but looking in a more technical view the main differences are undoubtedly, the vocals, the atmosphere and the production.
“Scars of your Decay” is a really straightforward album with lots of energy, in “In harmonic Entropy” we wanted to add new elements to the songs without loosing our identity just because it was trendy, so we added longer passages and some songs got somewhat big, like “Stranded by Existence” which is kind of strange for a melodic death metal band.
Erre brought more life to the vocal lines and Juan Pestana helped us putting our ideas on keyboards. Working once again with Daniel Cardoso also helped as a great musician and producer he is.


5. Can you explain the process of the recording and tell us about the way you usually compose your music?
We worked in “In Harmonic Entropy” for little more than 1 year. Since we live all pretty close to one another, we just get together, traded ideas, see what sounded good, record a demo and made a few new arrangements before heading to Ultrasound Studios in Braga for two weeks with Pedro Mendes and Daniel Cardoso for the recording.
It’s always complicated when you have limited time to record an album, some pressure, setbacks do happen but we managed to get around them and deliver a great album.

6. Which are your principal influences and which kind of subjects inspire you in general?
Don’t really think we have main influences these days, we just absorb what comes along when listening to music, but I don’t take them as to be a great influence in my work in Karnak Seti.
After the “Collateral Dreams” demo, we definitely left all that extraterrestrial subject and embraced a more personal subject, I think it helps spread our message and communicate with our public when we share experience than they can relate rather than tell them a fictional story. Who knows, we might help someone with our lyrics.

7. How would you describe your musical universe?
It really is a dark place but not a hopeless one. I really do think that our music together with our lyrics complement each other, the anger, sadness, loss but also the perseverance and revival are all very integrated in our musical universe. Our guitar riffs have those feelings too and it’s the centre of Karnak Seti instrumental cosmos.

8. What about the artwork from your latest record?
Our artwork, since the “Collateral Dreams” demo is in charge of Ana Gomes (https://www.facebook.com/pages/Art-of-Ana-Gomes/243175292406708) and we give her complete artistic liberty for her to do her work. We send her the songs and she just works over them, creating her our universe that now represents Karnak Seti. She's a great person and a hell of an artist.

9. What do you think about Metal in Portugal?
Portugal was never looked at as being a hotbed of great metal acts by the rest of the world but metal in Portugal just keeps growing and getting better and better. Lots of Portuguese bands have been putting out great albums like, Switchtense, Seven Stitches, Grog, Holocausto Canibal, WAKO, The Ransack, Heavenwood and many others. So do think it’s time people start looking into Portugal’s metal acts and be astounded

10. Do you have any projects coming soon?
We are heading out to the mainland for a few gigs in September and October and we should be working on our next album soon after.

11. Well, thank you for answering this interview; I give you the ending words.
Thanks for this opportunity and I hope you keep spreading the metal flow. Cheerio’s!

PARTAGER :