Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
KOMAH
CHRONIQUE KOMAH - review
Contact groupe http://www.komah.net
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 décembre 2012  | Intervieweur : Mary.Scary | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1 - Bonjour à vous KOMAH et bienvenue au sein du Pavillon 666 ! Et si on commençait par une petite présentation du groupe ainsi qu?un petit briefing quant à son histoire pour celles et ceux qui souhaitent vous découvrir ?

Leny: Bonjour Mary, Komah en est à son 2eme album et joue depuis 4 années maintenant. C'est une formation Metal avec Luigi à la guitare, compositeur et tête pensante du groupe.
Jonas à la batterie et arrangeur (qui officie aussi dans pro pain), Antoine à la guitare, Nicholas , le petit dernier à la basse, et moi même pour l’écriture de textes qui arrive fraichement pour poser les voix sur « between vice & virtue ». Le groupe s'est notamment démarqué lors de la tournée Européenne en premiere partie de Pro Pain.

2 - Pouvez-vous cette fois nous présenter «Between Vice and Virtue» ? Sa naissance, son enregistrement? Et comment vous vivez ces jours précédant sa sortie ?

Leny: « Between vice & virtue », c'est un concentré de toutes les influences rock et métal dans lesquelles nous avons bercé depuis notre plus tendre enfance. J'ai lu récemment une chronique qui parlait de Lamb of god rencontre Machine Head, je trouvait ca assez juste. Pour ma part, je suis arrivé alors que Luigi avait déjà composé la moitié de l'album au niveau instrumental. Il fallait poser des voix dessus, et il me fallait un theme pour les paroles. Je préferais avoir un theme global pour l'album, afin de pouvoir façonner tel ou tel détail tout au long de l'album. Je suis assez branché mythologie, et il m'a paru assez naturel d'écrire sur la vie d'Heracles, l'un des premier Héros, avec un grand H.
Pour ce qui est la sortie de l'album, nous jouons tous ces morceaux en live depuis 6 mois et ce à raison d'un concert par semaine. Nous voyons à la tête du publique que les compos de ce nouvel album son tres bien accueillis, alors je suis plutôt confiant.

3 - Il s?agit de votre second album ; En quoi est-il différent du premier, « Straight Line » ? Est-il pour vous plus abouti, plus réfléchi ?

Leny: la différence premiere vient du chant, forcement. J'ai l'impression que « BV&V » développe plus de rage, mais aussi plus de mélodie que son prédecesseur. Comme s' il avait une pallette dynamique plus importante. Et puis comme je l'ai dit plus haut, le theme de la vie d'Heracles est un plus pour la continuité de l'album. Chaque composition retrace une partie de la vie du Hero, et le généralise a un theme personnel, mais aussi universel. Par exemple « One after the Other » parle de l'hydre de Lerne, c'est un dragon a plusieur tête. Quand tu lui coupe la tête, une autre repousse. C'est uen metaphore des problemes que tu peux rencontrer au cours de ta vie.




4 - Depuis vos débuts, vous avez le soutien du groupe PRO-PAIN dont deux membres apparaissent en featuring sur votre nouvel album ; comment est née cette collaboration ? Pensez-vous vous recroiser en studio ou sur scène dans le futur ?
Leny: la collaboration s'est faite naturellement. Je crois que suite à la tournée, un lien s'est créé entre Komah et Pro Pain. Dans « The King of Raptors », les riffs du couplet sont tres directs, un peu dans l'esprit Pro Pain justement. Luigi a envoyé les bandes à Garry. Garry et Adam ont dit « ok, on vous fait ca quand on a 2 minutes en studio » et voilà le resultat. Comme le dit si bien Charles (de shutter, le mixeur de l'album) « les mecs, c'est l'amérique! »

5 - Votre musique tend à être relativement riche et à vouloir sortir des sentiers battus ; est-ce le reflet des nombreuses influences de chaque membre du groupe ou une réelle envie de se différencier des confrères ?
Leny: Je ne crois pas que ce soit une envie de se différencier, si nous faisons cette musique, c'est qu'elle vie en nous. On a juste besoins de créer dans cette direction pour se sentir vivre.

6 - D?ailleurs, qui est-ce ou qu?est-ce qui inspire votre musique ?
Leny: la fraternité. On est juste cinq types sur scène qui allons dans la même direction, pour donner toute l'énergie que nous avons au publique.

7 - Vous qui avez déjà pas mal tourné? Racontez-nous donc votre pire et votre meilleur souvenir de concert !
Leny: Mon pire souvenir.....j'en ai pas réellement, parce que même si un concert se passe pas tout a fait comme prévu, le fait de vider toute cette energie sur scene, ca me fait du bien.
Mon meilleur souvenir....c'est souvent ca, en ce moment à chaque fois que je termine un concert, je dit « whaw! Ca c'est un de mes meilleurs concerts, je me suis super bien senti, je me suis super bien amusé.... »

8 - Des projets à venir (concerts, clips, nouvelles compos?) ?
Leny: Le clip de « Humbling experience » est en montage. Il doit sortire pour la sortie officielle de l'album, le 12/12/12. On a mis les petits plats dans les grands pour ce clip. Au niveau concert, nous avons encore pas mal de dates pour l'année prochaine, en belgique et en france. Et au niveau compos, on va dors et déjà se mettre au travail pour le prochain album.

9 - Venons-en à des sujets plus généraux? Quel est votre avis sur la scène metal belge et française ?Leny: comme partout en europe, bcp de candidats, et peu d'élus. Je peux juste te dire qu'il y a une dixaine d'année, la belgique était réputé pour le Hardcore. J'en sais quelque chose, j'achetais des disques de D.O.D ou L.O.T alors que je vivais en france profonde. Ces groupes étaient des fers de lance du métal belge, mais n'ont pas sû gerer leur carriere pour être là ou ils devraient être aujourd'hui.( c'est jamais evident de gerer ton boulot, ta famille, et la musique). Aujourd'hui c'est en france, avec des groupes comme Gojira, et avec l'appuie du Hellfest ou le métal commence à être reconnu. Apres on est pas encore au niveau des pays Hispaniques, ou le rock et le metal sont monnaie courante.



10 - Je vous donne maintenant l?occasion de nous faire part d?un coup de c?ur et/ou d?un coup de gueule concernant le monde de la musique? Exprimez-vous !
Leny: Mon coup de coeur, c'était le groupe Belge « the LINK ». Mon coup de gueule, c'est qu'ils ont arreté. Ce groupe est un superbe exemple de gens talentueux musicalement et humainement, mais qui ne se sont pas donnés les moyens ni la patience d'y arriver professionnelement. Peut être parce qu'il faut gerer la vie de famille, le boulot, et LA musique....Je sais tres bien qu'ils sont tous sur d'autres projets musicaux, mais là, avec the LINK on tenait un truc musical qui pouvait vraiment promouvoir le metal belge.

11 - Nous arrivons à la fin de l?interview? Merci d?avoir pris le temps d?y répondre ! Nous vous souhaitons bonne continuation pour la suite ! Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Leny: Merci Mary, et merci à vous qui prenez le temps de nous lire, d'ecouter notre musique, et de venir nous voire en concert. Si on a la chance de pouvoir nous eclater sur scene, c'est parce qu'on vous voit vous eclater dans le public. Alors merci.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :