Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
KARMA ZERO
CHRONIQUE KARMA ZERO - review
Contact groupe http://karmazero.fr/
Audio / Video
Mise en ligne le : 26 février 2013  | Intervieweur : daills | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Bonjour KARMA ZERO, merci de répondre à cette interview. Pouvez-vous tout d'abord nous présenter votre groupe?

Karma Zero s'est formé en 2007, à la suite du split de notre ancien groupe, on a décidé de remonter un projet avec
Jean-Phi, du coup après une longue recherche de zicos, ça a donné Karma Zero. On a commencé les concerts fin 2008 et on a été bien accueilli par les gens pendant nos live,
avec notamment une date assez marquante lors de l'ouverture du Hellfest en 2009. A partir de là on a enregistré notre premier EP qui est sorti début 2010.
Pendant un an on a continué les concerts pour défendre l'EP, et fin 2010, début 2011 on a commencé l'enregistrement de notre premier album!
A partir de là tout c'est très vite enchainé, on voulait monter d'un cran pour cet album en s'entourant des bonnes personnes,
donc on a fait les arrangements avec Stephane Buriez (Loudblast) au E-Factory Studio (Black Bomb A, Tagada Jones),
et c'est finalement Damien Bolo (C2C, Gokan), qui a fait le mix et le master! Et nous voilà !

2) Quelles sont vos influences musicales?

Nous avons chacun de nous des goût musicaux très variés ce qui fait que ce que nous écoutons n'est pas forcément representatif
de la musique qu'on joue. Le processus de composition se fait de manière très naturel dans l'ensemble, même si nous avons pu travailler longtemps sur des arrangements,
ce n'est pas une démarche calculée au départ. Après il y en a qui arrive à nous rapprocher de certaines influences. Par exemple dans une chronique récente l'auteur dit je cite "A posséder impérativement
et à ranger entre As I Lay Dying, Soilwork et Hatebreed", ce qui est un point de vue et je vois d'ailleurs sur quels aspects on peut être comparé à ces groupes mais ça ne résume pas l'ensemble.
Le mieux reste d'écouter et de se faire son propre avis.


3) Acceptez-vous l\'étiquette de groupe \'metalcore\' qui vous est souvent accolée?

Ce n'est pas dérangeant car dans notre son il y a du metal et du hardcore. Cela définit donc assez bien ce qu'on fait sans pour autant nous ranger dans une case car deux groupes estampillés "Metalcore"
peuvent sonner très différents. Même si de la bouche de certains puristes, les groupes de Metalcore font tous la même chose et gangrénisent le Metal, écoutez (si ce n'est déjà fait) Architects et August Burns Red par exemple
et vous verrez que ç'est bien différent. Le Metalcore est devenu un genre avec des sous-genres. Après on aime on aime pas c'est une chose
mais quand on s'apprête à écouter un album étiquetté "Metalcore" on n'est pas certains ce que ça va donner donc ça ne nous pose pas de problème.

4) Pouvez-vous nous parler de votre premier album \'Architecture Of A Lie\'?

C’est notre bassiste "GaLi" qui a enregistré toute la partie instru de l’album à la maison : guitare, basse et batterie et le chant a été enregistré par notre ingé son, Mickael Horcet, au Wees Records Studio.
Et comme dit précédemment c'est Stéphane Buriez qui a fait les arrangement et Damien Bolo qui s'est chargé du mixage et du mastering.
Cet album marque une nette évolution depuis notre EP, nous avons tous progressé et mûri musicalement entre temps. "Architecure Of a Lie" est le fruit de beaucoup de travail et nous en sommes fiers
car le 1er album est l'accomplissement d'un jeune groupe et beaucoup s'arrêtent avant. Nous avons eu de très bons retours des webzines et du public (même à l'étranger) ce qui nous motive énormément
et nous voulons que cet album nous propulse sur le devant de la scène. En tout cas on va tout faire pour !

5) Vous avez confié l\'arrangement de ce premier album à Stépane Buriez en enregistrant au E-Factory studio; comment s\'est déroulé cette collaboration?

Cette rencontre s'est très bien passé et donna lieu à de grands moments ! Stéphane est quelqu'un de très abordable et la collaboration avec lui s'est faite naturellement, tant sur le plan humain que musical.
Nous sommes contents de son travail.

6) Pouvez-vous nous parler de vos expériences sur des grosses scènes (comme l\'ouverture du Hellfest sur la scène du Metalcorner ou le Motocultor en 2010)?

L'ouverture du Hellfest 2009 sur la scène du Metalcorner est un souvenir mémorable pour nous tous. Un public survolté, un Wall of Death énorme car il y avait environ 1500 personnes sous le chapiteau, c'est encore
aujourd'hui notre plus gros concert. Le concert au Motoculor se déroulait dans un tout autre contexte car nous avions su la veille que nous remplacions un groupe le dimanche matin, nous n'étions donc pas annoncé sur l'affiche mais ce fut une bonne expérience,
ce n'est pas tous les jours qu'on joue sur une scène comme ça.

7) Quels sont vos projets à venir?

Nous sommes actuellement en tournée un peu partout en France et ce jusqu'à la fin de l'année pour défendre notre album et le partager avec le plus de gens possible avec notamment de belles dates comme la final du Wacken Metal Battle au Havre en première partie de Sepultura,
un concert à Paris à la Boule Noire, des Festivals durant l'été, ... Enfin nous allons bientôt annoncer tout ça !
Et puis nous avons le 2e album sur lequel nous travaillons en parallèle pour une sortie en 2014.

Merci pour cette interview; si vous souhaitez rajouter quelquechose pour les lecteurs de Pavillon 666, la parole est à vous :

Si vous ne nous connaissez pas encore vous pouvez vous rendre sur notre page Facebook où vous pourrez écouter nos morceaux, suivre notre actualité et les dates de concerts à venir pour nous découvrir en live.
Merci à Pavillon 666 et à bientôt sur la route !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :