Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
ZOMBIE SAM
CHRONIQUE ZOMBIE SAM - review
Contact groupe https://www.facebook.com/zombiesamofficial
Audio / Video
Mise en ligne le : 21 juillet 2013  | Intervieweur : Mary.Scary | Traducteur : Pitite-X

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Entretien mené avec DEADLINE PER L'ARTISTA: 20 GIUGNO

P666 : Bonjour ZOMBIE SAM et bienvenue à Pavillon 666 ! Pourriez-vous commencer par vous présenter à votre public français ?

ZS: À toi de choisir :
Ok !!!
1 – Salut à tous, je suis ZOMBIE SAM et je suis le musicien le plus macabre de la planète HA HA HA HA.
2 – Salut, je suis Zombie Sam, producteur de musique et passionné par celle-ci.

P666 : Vous êtes ici aujourd’hui pour la promotion de votre nouvel album Self Conscious Insanity. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Quelle en est l’origine, comment s’est passée la composition ? ZS : Ouais, Self Conscious Insanity. C’est ça.
Avant tout, comme vous le savez, j’ai commencé l’an dernier avec le maxi ZOMBIE SAM et c’est là qu’est né ce concept. Mais ce n’était pas un format suffisant pour que je puisse précisément exprimer ce que je voulais transmettre – j’ai donc suivi cette piste. J’avais beaucoup d’idées, et il suffisait en fait de leur donner forme... Je me suis dit « comment faire un album complet avec ces sons délirants ? » et Alessio NEROARGENTO a proposé « hé, mec... on va s’y mettre. » On est donc allés à l’AExeron Media Factory Studio et l’aventure a commencé... Voilà comment Self Conscious Insanity a vu le jour.
Je suis très content du résultat ; ça dépend des goûts, bien sûr, et certains n’aimeront pas, mais oui... tout est là et j’espère que ça vous plaira.

P666 : Où trouvez-vous l’inspiration ? Dans quelles conditions composez-vous ?

ZS : HAHAHAHA c’est une très bonne question et je vous remercie de me l’avoir posée haha. Bon...
Mon inspiration... c’est certainement « LA VIE », sa beauté et sa folie, voyons... l’ART de manière générale (musique, peinture, architecture, cinéma et cetera) ; les gens, les sentiments et les sensations... Vous savez, je suis d’une grande sensibilité et j’aime éprouver, observer le monde autour de moi et je reçois l’énergie de tout ce qui m’entoure.
Cela dit, les compositions représentent la part la plus dingue de moi. Je ne suis pas le genre de mec à choper sa guitare pour développer une idée... Que ce soit dans la musique ou même dans la vie, je n’ai pas l’habitude de suivre les sentiers battus haha Mes compositions me viennent toujours par hasard et elles sont une conséquence de mes états d’âme et de ce que j’éprouve... Je compose en fait n’importe où et n’importe quand, surtout aux moments les plus inattendus hahaha... Depuis mon enfance, ma vie ressemble à un film, et c’est exactement comme ça que je développe ma musique. Je sais que ça a l’air dingue, mais ce n’est pas pour me déplaire – pas vous ?! Il ne me suffit pas d’une guitare pour composer. Sûrement pas ! Voilà comment je perçois les choses : le monde qui m’entoure, l’atmosphère, l’environnement, ne sont jamais que des éléments du décor du film... c’est ainsi que je peux réellement « sentir » les cordes, les chœurs, les parties électro et le paysage imaginaire entourant la chanson, comme si j’étais là, que je pouvais toucher les choses autour de moi, même si ça n’arrive en fait que dans ma tête. Ensuite, je prends ma gratte et j’essaie d’en tirer comme une représentation de l’image mentale. Je vous assure que c’est une démarche bien plus profonde qu’il n’y paraît. En tout cas, voilà comment j’écris mes chansons.

P666 : De quoi traitent les paroles de Self Conscious Insanity ?
ZS: On a voulu raconter une histoire ; les paroles abordent donc des thèmes très divers, et vous reconnaitrez peut-être des allusions à des films ou des livres... C’est notre manière de raconter : par des ambiances et des sons. Bien sûr les sujets abordés sont Halloween, l’amour, la douleur, le bonheur, le macabre, l’effrayant, avec toujours une touche de folie.

P666 : Quel mot définirait le mieux votre musique ? Pourquoi ?

ZS : Mmmm probablement artistique. Parce que, comme je viens de l’expliquer, pour éprouver et composer, j’essaie de mêler au concept artistique non seulement de la musique mais aussi un élément plus profond. C’est ainsi que les différents environnements, les images, les personnages, les pochettes, notre jeu dans les clips, les couleurs bien choisies et le maquillage, tout est intimement lié. C’est un récit ; je ne peux pas vous en dire plus mais j’espère avoir l’occasion de le démontrer au monde entier, quand il sera temps. Bien évidemment, ceci n’engage que moi. P666 : Comment est née votre collaboration avec ALESSIO NEROARGENTO, SOPHIA, IVAN KING et PATRIK ?
ZS : Hé bien, avant tout, je connais ALESSIO NERO ARGENTO depuis mon enfance ; on se voyait beaucoup, et puis nos vies ont pris des voies différentes, et notre musique aussi, et on a perdu le contact. Un jour, on s’est retrouvés par hasard et on a parlé de l’avenir : il était curieux de mes projets et mon avis en général. Il a accroché et m’a encouragé en disant « mon gars, tu vas le faire ; moi, je produis ». Notre amitié a donc évolué et je lui dois la genèse de ZOMBIE SAM. Peu après la sortie de mon maxi grâce à MURDERED MUSIC, il avait un concert à Bilbao (au Pays Basque) et il m’a demandé de le rejoindre. J’ai accepté sa proposition, et c’est là que j’ai fait la connaissance de Patrick. On a joué ensemble et, quelques mois plus tard, c’est moi qui lui proposais de rejoindre mon groupe. C’est à la fois un ami et un batteur professionnel.
Je devais commencer à enregistrer Self Conscious Insanity en septembre 2012 mais je n’avais pas encore de chanteur et je ne savais vraiment pas où m’en dégoter un hahahaha. J’avais gardé un œil sur quelques-uns, hommes et femmes, mais sans trop y croire, et le seul qui me plaisait vraiment était le chanteur d’un groupe qui reprenait ROB ZOMBIE, sans doute le seul en Europe. Il me semblait parfait et je me suis décidé à lui écrire.
Quand j’ai commencé à enregistrer, je lui ai fait parvenir quelques riffs pour tester ses compétences avant toute rencontre. Comme sa voix m’a plu, ainsi que ses idées sur mes démos, ... Voilà comment j’ai rencontré IVAN KING.

Pour Sophia, ce n’est pas pareil, parce que j’ai toujours suivi les menées de mon label et en particulier le travail d’Ettore Rigotti, comme Blood Stain Child, Princess Ghibli, Disarmonia Mundi etc... J’aime beaucoup les discussions entre collègues de diverses formations, surtout si ce sont des professionnels. J’ai écrit à Sophia à la sortie de mon premier maxi, et elle a eu la gentillesse de partager mon travail sur ces réseaux sociaux. J’ai toujours apprécié sa voix, et je voulais lui demander de participer alors que l’album n’existait même pas. Je lui ai simplement écrit : « salut Sophia, je suis Zombie Sam, producteur, tout ça... Je m’apprête à composer un album et j’aimerais t’avoir en special guest sur mes chansons »... Elle m’a répondu « ok, allons-y ». Avec le temps, on est devenus amis et, pour dire la vérité, je suis très heureux de l’avoir sur ce disque ; elle est brillante. C’est une chanteuse et une artiste professionnelle, et j’espère qu’elle fera une belle carrière.
P666 : Votre musique est très cinématographique ; de quel film Self Conscious Insanity pourrait-il être la bande originale ? Quels en seraient l’histoire et le personnage ?

ZS : HAHAHAHAHA je vois que vous avez saisi le concept en tout cas.
Hé bien on pourrait en discuter jusqu’à la fin des temps HAHAHAHA. Honnêtement, ça pourrait être un gros mélange de plusieurs films. Par exemple j’ai vu récemment Hansel & Gretel: Witch Hunters ; c’était dingue, et j’ai voulu lui « emprunter » son environnement, les bois, ce brouillard incroyable, les arbres enchantés, et que dire des sorcières ?! Elles sont le mal en personne hahaha. On peut passer les films en revue, si vous voulez d’autres détails. Autres exemples : les films de Tim Burton, Sweeney Todd, les Noces Funèbres, Alice au pays des Merveilles, Beetlejuice ou l’Étrange Noël de M. Jack, ou encore From Hell (la véritable histoire de Jack l’Éventreur) de Albert Hughes avec Allen Hughes, Halloween de John Carpenter, Dracula de Francis Ford Coppola, Mary Reilly de Stephen Frears, le Chaperon Rouge de Catherine Hardwicke, Frankenstein de Kenneth Branagh et mon préféré entre tous, Hocus Pocus : les Trois Sorcières de Kenny Ortega hahaha... Ce n’est qu’un petit échantillon de ce que renferme Self Concious Insanity.
J’aime trop les films, c’est dur pour moi hahahaha Je pourrais vous citer des tas d’exemples. Mais, si je devais choisir un seul titre, ce serait, voyons... je dirais Sleepy Hollow, la Légende du Cavalier sans Tête. C’est un film très proche du concept de l’album. On peut donc faire dans la comédie, l’horreur, le conte de fée, ou le sinistre, aucune importance !

Quant au personnage principal, tout dépend de la scène du film et de la bande originale que l’on écoute à tel moment. Grosso modo, il me ressemble, il est donc à la fois très sombre et gentil, un homme dont la vie a changé après une grande souffrance... un peu dingue, mais fort. Oui, c’est exactement ça.

P666 : Je suis désolé pour cette question sadique, mais, si vous deviez choisir une chanson en particulier sur votre album, que ce soit votre préférée ou parce que particulièrement représentative, laquelle choisiriez-vous ?

ZS : Oh Vous voulez ma mort, c’est ça ? hahahaha C’est une question très difficile pour moi, parce que, comme je vous l’ai dit, je vis beaucoup en pensée. Je pourrais donc vous dire laquelle me représente le mieux là, tout de suite... je suppose que c’est « the Awake » parce qu’elle parle beaucoup de moi et de ce que je ressens ces derniers temps : « it's painfull but there’s a little ray of light at the same time, but then I fall in sadness again... » (« c’est douloureux mais il y a quand même un rayon de lumière, et puis je retombe dans la tristesse.. ») Elle dit beaucoup de choses en très peu de mots. Et puis elle représente bien mon style dans la mesure où elle ressemble un peu à une bande originale, et les BO comptent beaucoup dans ma vie. « The Awake » me ressemble tel que je suis aujourd’hui mais, demain, qui sait hahahahaha J’ai hâte de me sentir « a Beautiful Zombie » hahaha.

P666 : Verrons-nous un jour ZOMBIE SAM sur scène ?
ZS : BIEN SÛR !!!! Nous travaillons actuellement sur notre prochain clip mais la prochaine étape sera sans doute de donner des concerts. Nous sommes tous des comédiens dans l’âme hahaha et nous allons faire notre possible pour partir en tournée.
P666 : Quels sont vos projets ?
ZS : Écoutez, si vous m’aviez posé la question il y a quelques mois, je vous aurais répondu « conquérir le monde » bwahahahahaha ! Mais aujourd’hui je dirais simplement : « nous avons beaucoup de choses à dire à travers notre musique et nous vous réservons des surprises, alors nous ferons de notre mieux pour rester dans le circuit tant qu’on en aura l’occasion ».
P666 : Notre entretien touche à sa fin. Merci beaucoup de nous avoir accordé du temps. Nous vous laissons le dernier mot !

ZS : Ouais – avant tout, c’était un plaisir d’être ici, merci à vous ! Vous m’avez donné l’occasion de nous présenter, mon groupe et moi. J’en profite pour remercier mon label Coroner Records, ainsi que Nero Argento, Patrik King, Sophia et tous ceux qui nous soutiennent et nous supportent.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
Answered by: DEADLINE PER L'ARTISTA: 20 GIUGNO

P666 : Hello ZOMBIE SAM and welcome to the Pavillon 666 ! Could you please start in introducing yourself to the French readers ?
ZS: Chose that you like:
Sure!!!
1 - Hi to everyone i'm ZOMBIE SAM and i'm the most macabre musician of the world HA HA HA HA.

2 - Hi I’m Zombie Sam and I’m a music producer with a huge passion for the music.


P666 : You are here today to promote your new album entitled ?Self Conscious Insanity?. This time, could you tell us a little more about it ? Its genesis, creation and outcome ? ZS:Yes, Self Conscious Insanity. Right.
First of all as you know, i started last year with the "ZOMBIE SAM" EP and the concept of all was born in that exact moment, I just thought an EP was not enough to express what i really wanted to do, so i followed that way.
I had a lot of ideas and I only had to put them into practice, you know.. i thought "How could it be a full album with all these crazy sounds?" and Alessio NEROARGENTO told me "Hey man... let's do it" so we went at the AExeron Media Factory Studio and we started this adventure... Self Conscious Insanity was born.
I'm very happy about the result, sure it depends on the listener, whether you’ll like it or not, but yes... that's the idea and i hope you'll like it.


P666 : What are your main inspiration ? In which conditions do you compose your music ?
ZS:HAHAHAHA this is a good question dude and an interesting concept hahaha ok
Well my ispirations... surely "LIFE" and how beautiful and crazy it is, mmm... ART in general (so music, pictures, frameworks, movies etc..), people, feelings and sensations... you know, i'm a spiritual man, so i go for sensations, i love to take a look around me, observing the world and i love to receive energy from whatever i find useful to me.
However, the compositions represent the craziest part of myself. I'm not that type of person who grabs the guitar and develops his ideas... In music but even more in the life i'm not so orthodox at all hahaha my compositions always come to me randomly and they are a consequence of feelings and sensations... so i compose everywhere, especially in the most unusual times of the day hahahaha.... my life since i was kid is kind of a movie, so i develop and unfold my music exactly like that. I know it sounds crazy but life is crazy too, right?!? I don't compose on just a guitar, NO! I feel that everything that surrounds me, the atmosphere, the environment, it’s all a setting of a movie.. so i literally “feel” the strings, choirs, electro parts and the imaginary scenery surrounding the song, as if i was in that place and i could touch all around me, even if this actually happens inside my head only. After this, i take my guitar and i try to make something similar to that image. I assure you this is much deeper than it seems. Anyway this is the general way how i compose.



P666 : Generally speaking, what are ?Self Conscious Insanity? different lyrics about ?
ZS: We wanted to make a story, so lyrics talk about many different tales and inside you can hear part of movies and books etc... in this way, we can tell a lot of stories making various ambients and sounds. Obviously the subjects are: Halloween, Macabre, Spooky, Love, Pain, Happiness and all of this with a sprinkle of madness.

P666 : If you have to define your music in only one adjective, which one would it be ? And why ?

ZS:Mmmm surely ARTISTIC. Because just as I explained above, in order to feel and to compose i tried to make a mix of an artistic concept, not only music but something much deeper. For example the environments, pictures, characters, artworks, the acting style in the videoclips, the right colours and the make-up, everything is connected in a really special way because there's a story, i can't tell you anything for now but i hope I have the chance to show it to the world when the time comes. Obviously that's just my opinion. P666 : How were the collaborations with ALESSIO NEROARGENTO, SOPHIA, IVAN KING and PATRIK born ?
ZS:Ok first of all i know ALESSIO NERO ARGENTO since i was younger, we are very good friends but at some point in our lives we chose different paths and two different musical paths as well, so we lost contact for a while. One day we met again and we talked about the future, he wanted to know my ideas and various opinions. He liked everything and he encouraged me saying :"Hey man you must do it and i will be your producer", so our friendship grew a lot and I owe it to him that the whole ZOMBIE SAM's story started in the first place. Just after my EP's release via MURDERED MUSIC, he booked a live show in Bilbao (Basque country) and asked me to join his band. I accepted his offer and there i met Patrik for the first time. We played that live show together and some months later i asked him to join my band so i found a professional drummer and a good friend.
I knew in september 2012 i would have to start with recordings for "Self Conscious Insanity" but I had no real singer, yet or any idea how to find him hahahaha. I’d been keeping an eye on some male and female singers for a while but not in a serious way and the only one who attracted me was the front-man of a ROB ZOMBIE cover band, which probably is the only one in Europe. He looked perfect to me so I thought I’d go ahead and write to him.
When i started the recordings i sent to him some riff to test his ability before a meeting and i liked his voice and the ideas on my demo songs, so... this is how i met IVAN KING..

Now Sophia is a different story because i always followed my label and Ettore Rigotti's work, for example Blood Stain Child, Princess Ghibli, Disarmonia Mundi etc... i really love talking with collegues from other bands, especially if they are professional. I wrote to Sophia just when I released my first Ep, she was very kind and she shared my work on her social medias. I always appreciated her voice and i wanted to ask her for a collaboration even if i didn't know anything yet about the full album. I just wrote: Hey sophia i'm Zombie Sam, i'm a producer and bla bla bla... i'm going to make a full album and i'd like to have you as special guest on my songs... She replied me "yes, let's see"... with time we became friends and to be honest i'm happy to have her in this album, she is a shiny person and a real professional artist/singer so i wish the best for her career.

P666 : Your music is quite cinematographic ; if ?Self Conscious Insanity? was a movie soundtrack, what would be the film?s synopsis and how would be the main character ?
ZS:HAHAHAHAHA this is a honour, i guess you got the concept of it all.
Well, we could talk for the rest of our lives about this one, HAHAHAHA. Honestly, it could be a really huge mix of many movies, for example lately i saw "Hansel & Gretel: Witch Hunters" and that was crazy, from there i wanted to “borrow” the environments, so the woods, the perfect fog, the enchanted trees and can we talk about the witches!?!? they were evil in person hahaha then we can switch quickly to other movies to collect more details. Another example: TIM BURTON's Sweeney Todd, Corpse Bride, Alice in wonderland, Beetlejuice, Nightmare Before Christmas or Albert Hughes, Allen Hughes' "From Hell"(the true story of Jack the reaper), John Carpenter's "Halloween", Francis Ford Coppola's "Dracula", Stephen Frears' "Mary Reilly", Catherine Hardwicke's "Red Riding Hood" , Kenneth Branagh's "Frankenstein" and my best favorite ever, Kenny Ortega's "HOCUS POCUS" hahaha... those are only a little example to what " Self Concious Insanity" means.
I love movies too much and this is very difficult to me hahahaha i could put a lot of pieces from each example i gave you hahaha but if I had to choose just one title, well... then I would probably choose "Sleepy Hollow". It is very close to the actual concept of this album. So it could be a funny, horror, fairy, macabre, spooky movie for sure!

About the main character, it all depends from the specific scene in the movie and the soundtrack we are listening to at that given moment. In a general way he’s a bit like me, so he’s macabre and kind at the same time, a person who changed his life after getting hurt by someone... kinda psycho but strong. Yes, exactly like that.

P666 : Sorry for this sadistic question but if you had to chose only one track from your album, the one you prefer or the one that reflects you the best for example, which one would it be and why ?
ZS: Oh you decided to kill me hahahaha I think this is really hard and extreme to me, as i told you i'm a spiritual guy so i can tell you which one reflects me right now, for what i feel... well, i guess "The Awake" cause that song says a lot about me, especially lately. It says:"it's painfull but there’s a little ray of light at the same time, but then I fall in sadness again.. In a very few words it talks about a lot of things. it has a lot of my style too because is a bit soundtrack-like and soundtracks are very important in my life. “The awake” reflects me right now but tomorrow who knows hahahahaha i can't wait to see the days when I feel like "A Beautiful Zombie" hahaha.

P666 : Is it possible to envisage seeing ZOMBIE SAM on stage one day ?
ZS:OF COURSE!!!! we are working on the next video right now but our next step will surely be to play live shows. We all are showmen hahaha so we need and we will do the best we can do to tour around.
P666 : What are your plans for the future ?
ZS:Dude if you made me this question some months ago, i could tell you " conquer the world" bwahahahahaha! Now i can surely tell you" We have a lot of things to say with music and some other surprises, so we will do the best to keep going on if we have the chance.
P666 : This is now the end of the interview ! Thank you very much for the time you dedicated to it ! You have the last word !

ZS:Yeah first of all it was a pleasure being here, than you so much! you gave me a good occasion to introduce my self and my band then i want to thank my label Coroner Records, NeroArgento, Patrik,King, Sophia and everyone who supported and is supporting us. Love ya Zombie.

PARTAGER :