Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
SABATON
CHRONIQUE SABATON - review
Contact groupe http://www.sabaton.net/
Audio / Video
Mise en ligne le : 14 octobre 2013  | Intervieweur : Chart | Traducteur : CHART

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01. Salut et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview telephonique. Un nouvel album live “Sweedish Empire Live” est sur le point de sortir. Etait-ce un autre moyen pour vous de présenter le nouveau line up après un album studio ?

Pär SUNDSTRÖM (Basse) : Oui, c’est ce que nous avions à l’esprit mais nous n’avions aussi jamais réalisé de DVD live dans notre carrière et cela fait longtemps que SABATON existe ! Nous nous sommes dit qu’il était temps. Bien entendu, il y a eu quelques CDs et DVDs live mais ils n’étaient de la qualité que nous voulions montrer. Comme tu l’as dit, il y a aussi ces changements de line up. C’était donc le bon moment pour nous de montrer SABATON tel qu’il est maintenant.


02. Je pense qu’il s’agissait pour vous d’une expérience unique que de jouer pour ce concert à Woodstock avec ses quelques 600 000 personnes ! Quel est ton meilleur souvenir de ce concert ?

Ce concert en Pologne était vraiment extraordinaire. Il s’agissait vraiment d’un concert gigantesque. Du moment où nous sommes arrivés jusqu’à ce que nous en partions, tout était vraiment gigantesque. Ce la nous a fait une très forte impression. Nous avons pu enregistrer tout ça pour le DVD et revivre ces moments-là ce qui nous procure un sentiment incroyable.


03. Quel a été l’impact qu’a eu pour vous l’annonce de votre participation à un festival tel que celui-ci sachant que même si le lieu à changer, WOODSTOCK reste un nom légendaire ?

C’était pour nous une bonne opportunité pour faire un bon concert. L’organisation du concert n’est pas politique. Il s’agit de récolter des fonds pour les enfants hospitalisés. C’est une très bonne manière pour nous de rester en connexion avec eux. Nous ne l’aurions pas fait s’il y avait eu un but politique derrière. Il s’agit d’un festival de charité. Il n’y avait aucun problème pour nous à le faire.


04. Il s’agit d’un concert assez spécial étant donné l’affluence, est-ce que vous avez une manière particulière de préparer ce genre d’évènement ? J’imagine que la gestion du stress est différente par rapport à un plus petit concert.

Bien entendu mais il faut savoir, et vous pouvez le voir sur le DVD qu’il y a beaucoup de choses autours du concert. Il y a des conférences de presse, des interviews etc. Cela fait beaucoup de choses à mettre en place en plus du travail que nous avions à mettre en place pour le DVD. Il faut gérer tous les détails pour les caméras, l’enregistrement du son qui doit être d’une qualité irréprochable… Cela fait beaucoup de travail. Mais pour nous, nous devions nous dire qu’il fallait jouer et donner un très bon concert. Chaque concert est de la même importance et nous devons rester donc concentrés sur notre travail. La seule chose stressante était l’enregistrement. Vous devez penser à tellement de choses que vous ne pouvez pas vraiment vous détendre. Ce concert a duré un certain temps et lorsque nous sommes redescendus de scène, nous ne nous rappelions rien de ce qui s’était passé, le trou noir ! Lorsque nous sommes rentrés à la maison, les gens nous ont demandé si le concert était génial mais nous ne savions pas ! Personne ne se rappelait de rien car cela avait été si intense ! C’est lorsque nous avons visionné les vidéos que nous avons réalisé à quel point cela avait était une expérience géniale.


05. Est-ce que tu as une sorte de rituel avant de monter sur scène ?

Non, pas vraiment. J’essaye juste de me chauffer un peu avant de jouer mais je fais en sorte de me limiter afin d’éviter de trop faire monter l’adrénaline. Je ne pourrais pas vraiment jouer avec trop d’adrénaline. Je dois rester détendu et je me dis simplement que ça va être bien.


06. Comment avez-vous choisi les autres concerts qui figurent sur la « Earbook Deluxe Edition » ?

Nous avions pris la décision de faire figurer un concert en Suède. Nous voulions qu’il y ait quelques morceaux en suédois. Embaucher des cameramen est assez cher et nous avons donc choisi de filmer des concerts assez proches et c’est pourquoi nous avons ces shows à Londres et en Allemagne.


07. Avez-vous une fois encore travaillé Peter TÄGTGREN pour le mixage de ces DVDs ?

Oui nous avons encore une fois travaillé avec lui pour le mixage. Nous avons par contre du choisir quelqu’un d’autre pour le surround. Peter n’a pas encore le surround mais il essaie justement de se procurer le matériel afin de remédier à ça.


08. Comment s’est passée votre collaboration avec Snowy SHAW en tant que batteur sur une partie de la tournée ?

C’était absolument génial. Nous avions besoin d’un batteur et nous avons demandé à Snowy SHAW s’il en connaissait un bon. Nous le connaissions depuis notre tournée avec THERION. Robban BÄCK prenait son congé paternité. Snowy nous a dit qu’il ne connaissait aucun bon batteur dans le monde entier mais que lui pouvait jouer (rires). Nous n’avions pas pensé à lui pour le job mais pourquoi pas ! Cela faisait 8 ans qu’il n’avait pas joué de batterie et il nous a demandé un temps pour travailler un peu, notamment au niveau des jambes. C’est vraiment quelqu’un de charmant avec beaucoup d’idées. Il joue de la batterie d’une manière vraiment particulière. C’était vraiment excitant de jouer avec lui.


09. Est-ce que vous êtes actuellement en train de préparer quelque chose pour un nouvel album ?

Oui, nous avons déjà quelques idées de côté, notamment au niveau des sujets abordés. Nous avons prévu d’enregistrer au début de l’année prochaine et espérons sortir un nouvel album avant l’été prochain. Mais je me dois d’ajouter que nous pourrions aussi changer certaines idées en dernière minute donc je ne voudrais pas parler de choses qui pourraient ne pas arriver.


10. Allez-vous encore travailler avec Peter TÄGTGREN ?

Oui, définitivement.


11. Quels sont vos autres projets pour cette fin d’année ?

Nous allons nous consacrer essentiellement sur l’écriture. Nous avons quelques concerts de prévu en novembre et en décembre. Fin novembre, il y a la SABATON Cruise mais principalement nous devons nous concentrer sur l’écriture du nouvel album. Nous ne pouvons pas nous permettre de penser à autre chose. Nous avons été satisfaits à 100% de l’album précédent et nous avons besoin de faire quelque chose d’au moins meilleur. Nous devons donc repousser nos limites et nous consacrer totalement à l’écriture de ces nouveaux morceaux.


12. Merci pour beaucoup pour tes réponses à cette interview, je te laisse le mot de la fin :

Merci beaucoup à tous ceux qui sont venus nous voir en concert. Nous espérons vous voir l’année prochaine en France et en profiter encore d’avantage. En effet, nous n’avons pas fait autant de concerts que nous le souhaiterions chez vous mais nous faisons en sorte de changer cela pour le futur.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :