Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
EMMANUEL A.
CHRONIQUE EMMANUEL A. - review
Contact groupe http://www.emmanuela-official.com
Audio / Video
Mise en ligne le : 11 mars 2014  | Intervieweur : Mary.Scary | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
P666 : Bonjour EMMANUEL A. et bienvenue au sein du Pavillon 666 !
Pourrais-tu te présenter à nos e-lecteurs ?

Je suis musicien (piano/clavier/voix) et artiste multimédia (vidéo/photo/installation...) J’ai commencé en 2006, un projet qui se nomme « Symétrie de l’accident » qui regroupe 4 expositions et 1 album dont on va parler ensemble dans cette interview.


P666 : Peux-tu nous expliquer le concept de ton premier album, « La
Découverte » ? Quels thèmes aborde-t-il ? Qu’est-ce ou qui est-ce
qui l’a inspiré ?

Cet album est le 1er d’une trilogie et est divisé en cinq actes. Ces 5 parties sont des humeurs différentes, elles parlent du rapport aux autres, de spiritualité, d’égocentrisme, de rêves...


P666 : « La Découverte » met en scène le personnage de E. Comment et
quand est-il né ?

L’idée de mettre au monde le personnage E est arrivé quand je me suis rendu compte de la masse de textes que j’avais de coté. En les relisant, cela m’a paru évident qui fallait que j’en fasse une histoire. E c’est un peu moi mais c’est aussi un moi exagéré et théâtralisé.


P666 : Comment s’est passée la composition des morceaux en général,
dans quelles conditions ?

Je compose les morceaux seul au piano/voix. Pour ce 1er album, j’avais pas mal de morceaux de coté, certains avec un piano/voix seulement, d’autres avec plus d’arrangements. Ensuite, quand je sens que c’est intéressant à exploiter, je les joue aux autres, qui ajoutent leurs parties respectives au violon, guitare/basse, batterie.


P666 : Quelles autres musiques ou groupes t’inspirent ?

J’écoute des choses très différentes alors quelles musiques ou groupes
m’inspirent, dur à dire ! Je peux écouter un disque de piano d’Erik Satie, enchainer sur du Slayer et finir par le hip-hop d’Odd Future. Je ne veux pas me poser de limites en terme de styles ! Si ça me touche, je prends !


P666 : Admettons-le, il est difficile de décrire ta musique en un seul moment… alors je t’en accorde trois :

Merci pour ce privilège. J’aime définir ce que je fais comme du dark-rock mais certaines
personnes parlent aussi d’electro-pop, pour un morceau comme « The Eye » notamment et d’autres définissent ma musique comme du songwriting, pour les morceaux « Symmetry of Accident » ou Black White
Chaos » par exemple. Les trois « étiquettes » me vont !


P666 : Si tu ne devais choisir qu’un seul titre de « La Découverte » pour nous en parler, lequel serait-ce et pourquoi ?

Je choisirai « Lights » car il raconte un rêve étrange. C’est un titre sombre comme j’aime en faire mais en même temps il y a une place pour la subtilité, l’émotion et la mélodie.


P666 : Le public est-il réceptif à ton univers en live ?

Plutôt oui ! Mais tu sais, ceux qui n’aiment pas ne viendront pas me le dire ! Je fais de la musique d’abord parce que j’aime ça, ensuite pour dire des choses et transmettre des émotions, pas pour plaire à tout le monde. Les morceaux proposent des univers différents, parfois rock, parfois plus soft, tout le monde peut s’y retrouver... En plus de nous
4 sur scène, nous avons des projections vidéo sur des petits écrans et en fond de scène, on fait aussi attention à la mise en scène de notre live, ces petits plus font que le public est surpris, interloqué. Un soir, à la sortie d’un concert, on m’a dit : « votre live est bloquant ! ça aspire ! » Tout est dit !


P666 : Comment évoluera E. dans le prochain album ?

Le discours d’E va se radicaliser. Je ne peux pas en dire plus, il va falloir
attendre...


P666 : Quels sont les futurs projets d’EMMANUEL A. (concerts, clips,
nouvelles compos…) ?

Il y aura des concerts et un nouveau clip début 2014. On est déjà en train de travailler sur des nouveaux morceaux
qu’on jouera d’abord sur scène et qui seront peut-être sur le 2ème album...


P666 : Nous arrivons à la fin de l’interview… Merci à toi
d’avoir pris le temps d’y répondre ! Un dernier mot pour les
Pavillonneurs ?

Soyez curieux !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :