Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
OPERADYSE
CHRONIQUE OPERADYSE - review
Contact groupe https://www.facebook.com/operadyseofficial
Audio / Video
Mise en ligne le : 11 décembre 2013  | Intervieweur : Maulny77 | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
La rencontre avec Franck (chant) s'est faite dans Paris. Le vocaliste nous en dit plus sur le groupe et sur la création de Pandemonium.


1/ Bonjour Franck, bien que tu ais intégré OPERADYSE à la suite du départ de sa chanteuse, peux tu présenter le groupe brièvement?

La genèse du groupe vient à la base par Damien (guitare) et Jennifer (chant), Bastien (claviers) est venu les rejoindre assez rapidement. Le premier EP est sorti en 2009 puis l'année suivante Manu (batterie -Ultra Vomit), cherchant à évoluer dans un registre plus sérieux, a intégré la formation. Pour ma part, j'ai rejoint le groupe en juin 2011, suite à un contact de Damien réalisé par internet. Cela a été possible car j'avais à l'époque un peu de temps et j'ai apprécié la musique d'OPERADYSE qui se démarque des productions actuelles. Stéphane a intégré OPERADYSE en même temps que Manu, il est à la base guitariste mais voulant s'exprimer sur scène, il s'est mis à la basse.

2/ Damien est-il le seul impliqué dans le processus de composition?

C'est vrai dans le premier album, Damien a composé 90 à 95 % de l'album hormis les arrangements et la batterie. Manu a pour sa part composé la globalité des rythmiques.

3/ Comment s'est déroulé l'enregistrement?

Le déroulement a été classique, les batteries ont été enregistrées à Nantes. Les synthés ont été réalisés chez Bastien puis ont été envoyés à Ben, chargé de la production. Les guitares et basse ont été enregistrées à Montpellier et mixées à Nantes par Ben. Le chant a été fait chez moi car ayant du matériel adapté j'ai pu travailler dans un environnement confortable et tout faire parvenir à la production.

4/ Qui est dessiné la pochette de l'album?

Nous avions un thème de base, et avons découvert Albino-z (dessinateur grec) à partir d'un site d'art sur le web. La touche de ces dessins nous a plu et lui avons adressé une commande spécifique. L'ange et l'image ont été créés à partir d'une ligne directrice définie par le groupe et Albino-Z a réalisé une pochette en conséquence.

5/ S'agit-il d'un concept album? L'ange noir porte-t-il ce concept?

Il existe bien un concept autour de l'album, la globalité de l'opus traite de l'histoire de l'ange représenté sur la pochette, de sa chute et de ceux qu'il a entrainé avec lui tout en évitant d'entrer dans des clichés, musique d'ambiance d'une minute, de propos parlé. On voulait pouvoir restituer l'intégralité de l'album sur scène. Les morceaux figurent dans l'ordre chronologique de leur création, montrant ainsi l'évolution de Damien dans ce domaine.


6/ Quel est ton sentiment par rapport à la présence de l'album sur des sites de téléchargement illégaux?

On ne peut pas y échapper, il faut l'accepter.

7/ Pourquoi la version japonaise est-elle dotée d'un titre supplémentaire "My Paradise"?

Ce choix a été décidé par le label qui pour travailler avec le japon nous a demandé un bonus. Ce titre est premier morceau composé en partie par quelqu'un d'autre que Damien. Nous l'avons composé ensemble, chez lui, il est purement instrumental et vocal, sans batterie ni guitares. C'est un mise en abime du prochain, une continuité de la chute de l'ange noir. Son approche tend vers une ambiance typée Vangelist.

8/ Comment envisagez vous restituer l'album sur scène?

Il y aura de la séquence. A la base étant claviériste, je pense pouvoir épaulé Bastien sur ce domaine. Les réglages vont se faire à fur et à mesure de concerts.

9/ Comment un groupe français signe chez SPV?

C'est un cumul de plusieurs facteurs, il y avait de la place dans ce style. Nous avons peut-être apporté un petit peu de nouveau et il existe une vraie mouvance française. On a essayé de profiter de tout ça.

10/ Quelle est l'actualité du groupe?

7/8 titres pour le second album sont en travaux, mais on souhaite aussi pouvoir démarrer la scène en mars - avril prochain.

11/Franck, je te laisse faire la conclusion.

Le nom, la pochette, et le style font peut-être clichés mais dans tout ça il y a je pense une énergie nouvelle, alors écoutez l'album.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :