Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
DUNKELNACHT
CHRONIQUE DUNKELNACHT - review
Contact groupe http://www.dunkelnacht.info/page/2
Audio / Video
Mise en ligne le : 10 février 2014  | Intervieweur : Vyzhas | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1 – Bonjour et merci d’avoir accepté de répondre à mes questions. Je commence par la plus originale : pouvez-vous présenter le groupe ? La date de formation ?

Heimdall : Merci à toi ! Nous sommes DunkelNacht et originaire de Lille. Le groupe est composé de Alkhemohr (Basse), Max (Batterie), Frost (Chant) et moi-même à la guitare. J'ai commencé seul le projet fin 2004 sous forme de Dark ambient. Ensuite, un premier guitariste (Beowulf) ainsi que le vocaliste du futur premier album (Exp:/13) me rejoignirent courant 2005. Dès lors, nous entamions un travail de composition qui durera 2 ans afin d'atteindre l'enregistrement du premier album : Atheist dezekration (M&O Music). Alkhemohr nous rejoint et complète le combo en 2007. A ce moment les problèmes de line-up s'accentuent pour les lives (Beowulf est déjà parti depuis longtemps) alors que Atheist dezekration sort (2010). Exp:/13 est remercié et aussitôt remplacé par Déhà pour les shows. C'est finalement fin 2010 que Max prend le poste derrière les fûts et que Frost remplace Déhà.

2 – Vous avez démarré en tant que projet de dark/ambient. Pourquoi avoir choisi de vous tourner vers le black metal ?

Heimdall : Je voulais le faire depuis un moment mais je ne trouvais pas de chanteur convainquant. J'ai donc continué de composer ce type de musique pour faire vivre DunkelNacht artistiquement, mais j'avais déjà amorcé sur papier ce qu'allait devenir Atheist dezekration.

3 – Comment percevez-vous avec le recul votre précédent opus « Atheist Dezekration ? A-t-il eu un bon accueil de la part des médias nationaux et internationaux ?

Heimdall : Je suis personnellement fier de cet opus fait avec peu de moyens comparé à Revelatio, qu'ils soient financés ou techniques. Cet album nous a servi de carte de visite. Il a été très bien accueilli par la presse française et internationale (mags, fanzines, webzines, radios), ce qui nous a permis de nous constituer une audience.

4 - Vous avez quitté le label français M & O Music pour le label italien WormHoleDeath Records : pourquoi ce choix ?

Max : Lorsque tu proposes un projet à quelqu’un et que celui-ci ne semble pas plus que ça emballé, et bien tu te dois d’aller voir ailleurs. Il se trouve que Carlo, le dirigeant de Worm Hole Death Records nous a montré un enthousiasme jusque là jamais ressenti de la part d’un label pour notre musique. Il s’agit là d’une collaboration qui va bien au-delà d’une histoire d’argent. Ca a été un vrai coup de cœur pour lui comme pour nous, en plus de nous proposer un deal très intéressant. Nous ferons le point sur le travail concret du label d’ici un an.

5 – Quelles sont les évolutions de « Revelatio » par rapport à « Atheist Dezekration » ?

Heimdall : Premièrement, le line-up a énormément évolué et Revelatio accueille cette fois un vrai batteur. Cela change beaucoup le groove et le réalisme de notre musique. Frost a relevé clairement le niveau technique vocal. Alkhemohr a largement écrit les lyrics de l'album à mon instar concernant la musique. Ce melting pot crée un nouvel opus bien plus énergique, noir, complexe, en fait plus mature. Deuxièmement, et je pense que ceci est lié à beaucoup d'artistes, c'est l'expérience de la vie au sens large qui nous mène à créer différemment.

6 – « Revelatio » est donc un album plus progressif, technique et s’aventure dans plusieurs styles (black/death/heavy/thrash/indus) tout en étant très spontané. Comment s’est déroulé le processus de composition ? Quelles ont été vos influences principales dans l’écriture de « Revelatio » ?

Heimdall : J'écris toutes les compositions de DunkelNacht en amont sur papier ou logiciel. Ensuite, le travail est proposé sous forme de partitions au reste du groupe afin de peaufiner certains arrangements. Il en est de même pour les paroles mais c'est Alkhemohr qui en est l'auteur quasi-exclusif. Max retouche les patterns de batteries tandis que Frost planche sur les couleurs vocales à apporter.
Le noyau dur de cet album navigue entre Black/Death/Thrash c'est vrai. Néanmoins, je pense qu'il serait réducteur de cantonner Revelatio à cela. En effet, il s'agit d'une œuvre conceptuelle moderne au son contemporain ne reniant pas ses origines. In fine, il te revient de qualifier notre musique, tâche qui incombe également au public.

7 – Comment s’est déroulé l’enregistrement ?

Max :L’enregistrement s’est déroulé sur plusieurs mois. Nous avons commencé par les guitares, dans le home-studio de Heimdall et Alkhemohr. Nous y avons également enregistré les voix. Ensuite nous sommes allés enregistrer la batterie dans un studio à Roubaix, prêt de Lille et nous nous sommes occupés du reamping, mix et mastering en Italie. Nous aimons faire le plus de choses possible nous même, par simple soucis de confort et de contrôle du temps.

8 – Sur « Revelatio », vous développez un concept très influencé par la culture asiatique : pouvez-vous expliquer de quoi parlent vos textes ?

Heimdall : En réalité, les trois singes de la sagesse sont un prétexte pour romancer les thématiques principales se trouvant dans l'album. L'asie n'a donc pas spécialement été une influence pour Alkhemohr.
Revelatio traite des révoltes, des castes, du dictat des pensées et des idées ainsi que de la tyrannie des hommes face aux hommes. Il s'agit d'un concept très poussé et très virulent vis à vis de ce que l'on croit être les détenteurs de pouvoir (maîtres financiers, politiciens et religieux) mais aussi et surtout vis à vis du peuple, éternelle victime soumise. De façon plus philosophique encore, Revelatio défend l'idée que la culture et l'art sont à la fois source de libération et de force.
Une description plus complète du concept et des textes est lisible ici : https://www.facebook.com/notes/alkhemohr-dunkelnacht/dunkelnacht-revelatio-concept-album-french/463042417128118

9 – C’est une thématique assez différente des sujets traditionnellement évoqués dans le black metal ? Selon vous, qu’est-ce qui vous différencie des autres groupes de black ?

Max : Pour être honnête, nous ne nous sentons plus vraiment comme un groupe de Black Metal. Ni d’un point de vu musical, ni d’un point de vu visuel et encore moins d’un point de vu textuel. Nous ne trouvons pas cette étiquette insultante mais réductrice. Depuis Atheist Dezekration, le groupe a subit une évolution naturelle et bien que nous ne renions pas le passé, nous trouvons dommage que l'on nous trouve autant de références et d'intérêt tout en tenant absolument à nous coller un style bien définit à la peau. Certains nous ont affirmé que l'on faisait du Death Metal, et ce n'était franchement pas plus malin : nous jouons du DunkelNacht.

10 – Qui s’est chargé de l’artwork ? Que représente-t-il ?

Heimdall : Je me suis chargé uniquement du layout et mise en page. L'artwork principal est une gravure réalisée par Suzan Grimm, artiste tatoueur lillois. Les mains représentent les 3 singes de la sagesse, inhibant une structure géométrique composée de triangles symbolisant les différentes castes. L'humain est toujours représenté par un squelette sur nos jaquettes.

11 – Avez-vous déjà eu des retours de « Revelatio », que ça soit de la presse spécialisée, votre entourage, vos familles ?

Max : Nous commençons à avoir pas mal de retombés, qui pour ainsi dire, sont toutes très positives, et cela aussi bien de la part des fans, des webzines, de la presse ou des professionnels de la musique. Une petite mention spéciale au magazine Rock Hard qui n'est pourtant pas réputé pour être très doux en terme de critique.

12 – A l’avenir, comptez-vous aller encore plus loin dans vos expérimentations artistiques ? L’ajout d’autres instruments par exemple ?

Max : Nous pensons effectivement à l’ajout de différents éléments, d’orchestration, de nouveaux instruments, etc. Même s'il est encore un peu tôt pour en parler, saches que nous n’avons comme limite que notre créativité.

13 – Votre line-up semble maintenant être stabilisé. Comment expliquez-vous ces changements récurrents ?

Heimdall : Parfois, certaines questions ne trouvent jamais de réponses, ou restent latentes. Celle-ci en fait partie. Il n'y a pas de vérité absolue mais des bribes d'explications : dans notre cas il s'agissait souvent de la démotivation ou tout simplement de la non implication de certains membres. DunkelNacht ne peut pas se permettre de perdre son temps avec des brebis galeuses.

14 – Quel regard portez-vous sur la scène extrême française, internationale ainsi que la scène lilloise ?

Max : Pour être sincère, je trouve que la scène Metal lilloise s’est grandement dégradée : nous avons perdu beaucoup de bon groupes. Je dirais que seul une dizaine me viennent en tête, comme Rich Robin, The Lumber Jack Feedback, Zoe ou encore Agressor…

15 – Avec quels groupes avez-vous déjà tourné ? Quelles furent les meilleures expériences ? Les pires ? Avec quels groupes aimeriez-vous tourner ?

Heimdall : Nous avons déjà partagé la scène avec Belphegor, Nargaroth, Destinity, etc. Un des meilleurs souvenir reste notre date avec Belphegor à Lille au mois de novembre car le public était vraiment très emballé par notre show.
Te lister les groupes avec lesquels nous aimerions jouer serait un travail de longue haleine. Nous serons simplement heureux de jouer avec des personnes intéressantes et impliquées dans leur projets.

16 – Quelles sont les dates prévues pour cette année ?

Max :DunkelNacht a toujours préféré jouer moins mais mieux. Nous avons quelques dates en cours de négociation mais nous ne pouvons pas vraiment te les divulguer aujourd'hui. Restez simplement attentif et vous verrez que pas mal de choses vont encore arriver dans les mois à venir.

17 - Quels sont vos autres projets pour 2014 ?

Max : Nous allons tourner un petit clip version live dans une grande salle de Lille. Nous allons également pas mal tourner vers mai/juin, ainsi qu’entre septembre et décembre.

18 – Je vous laisse conclure ;)

Heimdall : Merci pour cette interview ! Retrouvez nous sur la page Facebook de Dunkelnacht (/dunkelnacht.dn) ou sur dunkelnacht.info ! N'hésitez pas à nous soutenir en nous commandant directement nos Cds et/ou merchandising (dunkelnacht@live.fr) et soyez présents aux concerts !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :