CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ELVENKING
The Winter Wake [ 2006 ]
(Durée : 55.49)
Style : Heavy Folk
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.afm-records.de
Contact groupe : http://www.elvenking.net/index.htm
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 01 février 2006 - Chroniqueur : SAVINI
 

Décrire la musique d’Elvenking n’est pas très difficile. En fait c’est un peu comme du Skyclad à la sauce fantasy, mais en moins bien. Au risque de paraître légèrement sévère la musique d’Elvenking se rapproche même parfois plus d’un Rhapsody que d’un Skyclad. C’est pour dire. A cela s’ajoutent également de fortes influences speed allemandes qui, bien que sympathiques renforcent encore le sentiment de légèreté qui se dégage des compos. Et à l’écoute de l’album certains se feront probablement la même réflexion que moi à savoir : « Ouais c’est sympa, c’est tout gentil mais bon what’s the point ! »

On trouve bien à droite à gauche quelques tentatives pour apporter une touche un peu plus péchue à l’album (quelques hurlements sur March of Fouls ou sur Rats Are Following) mais ça tombe tellement comme un cheveu sur la soupe qu’au final on en vient presque à regretter ces expérimentations. Lorsque le groupe assume en revanche complètement son côté guilleret et dansant (Neverending Nights) il est bien plus à l’aise et ça s’entend. D’ailleurs l’enchaînement final Neverending Nights/Disillusion’s Reel est de toute beauté même si on airait aimé que ce sublime (et plutôt triste) titre acoustique soit plus long. Le petit côté folk d’Elvenking est surtout le fait du violon et, pour ma part, j’aurais bien aimé une plus grande diversité ainsi qu’une plus grande témérité à ce niveau.

Un chant féminin répond sur quelques morceaux (On the morning Dew) au chanteur sans que cela n’apporte réellement de contraste flagrant. A cet égard les italiens voient revenir en leur sein pour ce troisième album le chanteur originel et si ce retour ne laissera pas indifférent les fans on peut douter qu’il sera à lui seul suffisant pour leur permettre de franchir un niveau supplémentaire. Son timbre n’est pas en soi mauvais mais ce n’est pas spécialement non plus un vocaliste extraordinaire, on dira qu’il est plutôt quelconque. Les amateurs de happy metal à tendance folk y trouveront probablement leur compte, pour les autres, cette musique hyper typée résonnera, malgré des qualités indéniables, comme une vaine et creuse opération.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ELVENKING - Two tragedy poets (and a caravan of weird figures) ELVENKING - Red Silent Tides ELVENKING - The pagan manifesto

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top