last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Chroniques d'albums CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Chroniques | Etre chroniqué | Etre chroniqueur flux RSS - updates - pavillon 666


Pavillon 666 - metal rock webzine SUPPLICES - Alogie funèbre [ 2019 ]
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
CD Album (36) | Black métal
Informations
INTERVIEW pavillon 666
Contact label https://www.ritualproductions.net/
Contact groupe https://www.facebook.com/pg/supplicesmetalband/posts/ https://supplicesofficial.bandcamp.com/
Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine

Chronique : 18 juillet 2019
Chroniqueur : Ymir

C’est un groupe occitan qui sort son premier album de black métal dans un univers médiéval bien cradingue. Le tout est orchestré à la perfection et on sent bien l’univers noircie que le groupe veut nous faire découvrir.

« Douce Amie » commence par une petite mélodie classique avec une voix claire et distincte, puis au bout de 40 secondes la voix tiraillée nous arrive poursuivant la petite ballade. Un riffing qui prend aux tripes et nous emmène dans cet univers si particuliers, si sombre, de retour dans un moyen-âge de dépravation sur fond de vinasse. Une grosse partie instrumentale jouée d’une main de maitre conserve cette atmosphère sans perdre en saveur.

« Au bûcher » poursuit dans une brutalité, traitant ce fameux sujet épineux des chasses aux sorcières. Un jeu de voix intéressant alternant entre les scream rappelant le DSBM et des growls plus gutturaux qui se font apprécier en tant que classique du style. Une variation de rythme qui ne fait pas de ce titre quelques choses de linéaire. On se sent happé dans ces ténèbres, nous retrouvant au premier plan des buchers de sorcières.

« Turpi Psalmo » s’enchaine avec une certaine lenteur dans les premiers accords, puis vient une mélodie lancinante, qui restera en tête jusqu’au bout. Cette piste traite de la peste, et de la traite du pestiféré. On y retrouve bien l’atmosphère puant s’imaginant bien parcourant les rue sombre et étroite d’une Carcassonne médiéval dans un monde cradingue vue par les gueux que nous sommes.

« Ode a l’Agonie » poursuit l’écoute dans le corps d’un pestiféré. On sent bien ici par les paroles « Ma léthargie mortuaire, logée comme un vers, Dans cette chair abjecte, A l'aspect infecte » le poids et le dégout qu’inspire un pestiféré à cette époque. On se surprend même à scander les paroles en chœur avec le groupe tellement ca nous entraine dans leur univers.

« Gel mortuaire » arrive avec des cris avant de déferler tel un tsunami sur un village côtier. Un blast beat qui nous fait penser aux morceaux des plus grands, un riffing à la hauteur des espérances. Un chant qui sait rythmer afin de pallier une éventuelle monotonie.

« Infection macabre » fait plus death sur les premières secondes que les autres pistes, même si ca ne dure pas on sent bien ici une patte du groupe bien à eux. Un chant growlé qui reste identifiable, dans la langue de Molière. Un blast beat qui envoie, un pattern de batterie bien rythmé des guitares au top. Ici on en prend plein la tronche ca envoie des briques dans les gencives.

« Ces plaisirs violents » commencent lentement avant d’envoyer sa mélodie prenante, un chant et des paroles qui prennent aux tripes. On se sent tout de suite happé par cette piste qui est ma préférée de l’album. Les musiciens maitrisent leurs instruments a la perfection ca envoie c’est bon et on redemande.

« Alogie Funèbre » est un groupe que j’avais connu par leur démo en 2018, ici ils nous délivrent un album d’une grande qualité. C’est complet, cohérent dans l’ambiance qu’ils veulent donner. L’artwork est sublime sur la pochette, le contenu est bien cradingue comme on aime. Un groupe qui nous fait le plaisir de chanter dans sa langue maternelle, utilisant les différences des deux chanteurs afin de rythmer le tout, surprenant par ses parties instrumentales. Attention sur l’album se cache une track bonus après « Ces plaisirs violents » un blanc suit soyez patient vous entendrez alors une petite fable qui en vaut el détour. Un album que l’on se doit d’avoir dans sa métalthéque. Un groupe que l’on se doit de suivre, je suis impatient d’écouter la suite.




PARTAGER :
pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce CD ICI
pavillon 666 webzine metal rock
Autres chroniques d'albums du groupe


Donnez votre avis sur l'album

pavillon 666 webzine metal rockConnectez vous

pavillon 666 webzine metal rockPostez votre commentaire

pavillon 666 webzine metal rockLes commentaires :
 
 


Fonctionnement
pavillon 666 webzine metal rock Les chroniques bientôt en ligne | Etre chroniqué | Etre chroniqueur



Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
LEYMFEST 7 [LEYMENT - 01] > 31-08-2019
LEYMFEST 7 [01] 31-08-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : REDRUM04
REDRUM04
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours