CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine MEZCLA
Arena Roja [ 2018 ]
CD Album (Durée : 30.47)
Style : Death-Metal/Flamenco
Informations :
Interview : pavillon 666
Contact label : http://music-records.fr/label-music-records
Contact groupe : http://www.mezcla.fr https://soundcloud.com/mezclagrupo
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 06 septembre 2019 - Chroniqueur :
 

Mes années d’adolescence m’ont permis de côtoyer différentes scènes musicales et ainsi me forger un univers d’influences bien variées. Plus j’avance dans la vie et plus je me rends compte que la musique, comme n’importe quel autre art, s’inspire de ces autres arts mais peut aussi les inspirer. Ces relations artistiques entre ces matières se créent selon différent facteurs, le premier étant le contexte social : ainsi la musique de Charles Ives était la plupart du temps descriptive et faisait souvent allusion à la littérature (comme dans Concord Mass., 1840-60). Les arts peuvent aussi se référer à des choses qui n’ont pas de rapports avec l’art comme on peut le définir aujourd’hui avec, en vrac, la nature, l’ornithologie, ou bien les langues…

Nous voyons de nos jours de plus en plus de groupes voulant se démarquer en adoptant une autre langue que celle parlée dans le pays d’origine. Si ce phénomène s’est dans un premier temps démocratisé grâce au rejet d’une part de la scène metal du français et d’une plus grande affinité avec la langue de Shakespeare, il est aujourd’hui presque courant de voir des groupes troquer leurs habits de musiciens et devenir linguiste. Avec plus ou moins de réussite. Ainsi, Tess s’essaya au latin dans « Le Tableau des Cauchemars », certains groupes un peu plus droitards à l’allemand… Hors France, Eluveitie expérimenta avec un ersatz de « gaulois », ainsi qu’avec sa déclinaison en français, italien, romanche, et suisse-allemand du titre « The Call of the Mountain »…

De retour en France, nous pouvons aussi citer Mezcla, groupe de death metal fortement influencé par l’Ibérie, sa culture et sa langue. Arena Roja, troisième ligne du paragraphe album de la discographie du groupe, est sorti l’année dernière et va nous occuper pour au moins une bonne demi-heure.
Pourtant, ce n’est pas avec cette sortie que nous pourrons voir le côté death pur du groupe. Arena Roja est en fait un recueil totalement acoustique composé de huit titres composés dans une pensée traditionnelle. Seulement, malgré la non saturation des guitares, les riffs sont teintés d’une dominante metal agrémentée de « palmas » tantôt à la croche, tantôt à la double, inhérents au flamenco. Il est vrai que l’écoute peut être déstabilisante pour un amateur de metal n’ayant pas ou peu de notions musicales hors son propre genre. Il est pourtant très intéressant de visualiser la fusion des deux genres qui sont plutôt éloignés à l’origine. Malheureusement, je ne suis pas assez expert en la matière pour pouvoir analyser les titres et dire à quel registre (ou palo) ils appartiennent, même si l’on peut aisément les classifier dans les cante jondo, les chants dits sérieux par opposition aux frivoles. Car oui, la nostalgie et la mélancolie sont toutes deux présentent dans les compositions du groupe, donnant à l’album une dimension très personnelle. Il serait là-aussi intéressant d’écouter quelque chose de festif, de joyeux émanant de la formation afin de pouvoir comparer les orchestrations et sonorités.

De cette volonté de combiner différents genres peut naître d’autres idées et je pense que c’est un univers plutôt fécond qui peut être ouvert grâce à ce genre de groupe. Si l’on y pense, que pourrait donner un metal aux accents de fado ? De musique rituelle pygmées ? De chants polynésiens ?
La liste peut effectivement devenir très longue, sachant qu’il existe aussi une bonne diversité de metal. Pour en revenir à Mezcla, l’incorporation au metal des sonorités andalouses est une belle réussite, inédite mais ô combien rafraîchissante. Et si l’avenir de ce genre était la combinaison ? Et si le metal souffrait d’un mal appelé la non diversité ? Nous avons de la chance, ce mal peut être guéri… à condition d’avoir des groupes comme Mezcla dans notre cdthèque.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
MEZCLA - Hermanos De Sangre MEZCLA - Salir sin pagar MEZCLA - ¿La victoria de la vida? MEZCLA - Metalmorfosis

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR