CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine ILLDISPOSED
1-800 Vindication re-release [ 2009 ]
CD (Durée : 43.13)
Style : Death Mélodique
Informations :
Interview :
Contact label : http://www.massacre-records.com
Contact groupe : http://www.illdisposed.com http://www.myspace.com/illdisposed
 


Pavillon 666 - metal rock webzine Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 07 août 2009 - Chroniqueur : Chart
 

ILLDISPOSED n’est plus un jeune groupe. Depuis 1991, le combo occupe la scène metal danoise. Malheureusement, la formation reste assez peu présente sur le sol hexagonal. ILLDISPOSED se rapproche assez bien du death metal suédois avec une touche personnelle en plus. Ceux qui s’étaient procuré l’album « The Prestige » avaient pu lire sur l’étiquette collée sur le cellophane une remarque qui qualifiait le groupe de « IN FLAMES with balls », selon le magazine allemand, METAL HAMMER, si ma mémoire est bonne. Et bien personnellement, je rejoins tout à fait cet avis. ILLDISPOSED officie dans un style assez gonflé à la testostérone, emporté par un Bo SUMMER aux cordes vocales capables de lâcher des fréquences et un grain de voix assez uniques en leurs genres. L’actualité du groupe bat aujourd’hui son plein avec pas moins de trois sorties à la même date. « 1 800-Vindication » et « Burn Me Wicked » reviennent sur le marché, augmentés de deux morceaux bonus ainsi que neuvième album « To Those Who Walk Behind Us.»

------

Sorti à l’origine en 2004, « 1 800-Vindication » est le successeur de « Kokaiinum », l’album du groupe à mettre de côté. On peut même lire sur le site du groupe, dans les petites notes, à côté de l’image de l’album : « Note : This album sucks. » Si c’est pour le cas pour celui-ci, il n’en est absolument rien pour « 1 800-vindication.» L’introduction se fait par un titre magistral, « I Believe In Me » qui reprend plusieurs autres intro ou riffs de morceaux du groupe, mixés comme s’ils étaient en train de passer à la radio. Cette introduction marque bien le retour du groupe à son style laissé un peu de côté sur « Retro » et « Kokaiinum.» « 1 800-Vindication » révèle des qualités de production assez énorme pour le combo. La petite introduction de « I Believe In Me » au son d’une mauvaise radio, ne fait que mettre en avant la production énorme dont bénéficie ILLDISPOSED sur cet album. Difficile aussi de résister au refrain de ce morceau. Le chant clair en fond reprend le titre de la chanson et contraste radicalement avec la voix gutturale de Bo SUMMER.

C’est aussi sur cet album que l’on trouve le magistral « Now We’re History.» Ce titre ressemble plus à un hymne que n’importe quel autre morceau de l’album. La lourdeur et les mélodies se côtoient dans la puissance, le tout soutenu par un chant qui alterne guttural et hurlements black, sans oublier quelques parties en voix claire sur les refrains. La vidéo au WACKEN OPEN AIR est d’ailleurs assez représentative de l’énergie rendue par ce morceau lorsqu’il est joué en live. Autre machine à faire headbanger n’importe quel métalleux, le fameux « When You Scream.» On retrouve ci et là tout au long de l’album quelques effets sûrement dus à des samplers ou des claviers. Ceux-ci viennent parfaitement se coller au son bien gras du groupe et apportent par la même occasion une dimension sonore assez moderne. La liste est longue si on veut mettre en avant les meilleurs instants de cet album. Des morceaux comme « Dark », « Jeff », « Still Sane », « No More Time » et j’en passe, auraient de quoi renvoyer bon nombre de formations en studio retravailler à la puissance de leurs morceaux.

Afin de compléter cette nouvelle sortie, le disque a été augmenté de deux morceaux « Near The Gates » tiré de « There is something rotten… in the state of Denmark » et « Ich de verloren in berlin » qui vient de « The Prestige. » Ces deux morceaux enregistrés en concert, montrent ce dont le groupe est capable en live. Le bémol est à mettre sur la production de ces titres. Autant la production est impeccable sur album, autant l’enregistrement des morceaux live est assez mauvais. Le groupe assure ses parties sans problème mais le manque de puissance fait un peu défaut. Bon, on ne va pas non plus pleurer. Vu le reste de l’album, on s’en contentera largement.

Pour ceux qui ne connaissaient pas cet album, je les invite vivement à y jeter une oreille. Cette ressortie est une aubaine pour ceux qui cherchaient à compléter leur collection. ILLDISPOSED surfe sur une vague un peu particulière et un quelque peu à l’écart de la norme. Sa puissance et son originalité lui vaudraient une reconnaissance largement plus grande. Au vu des dates qui suivent la sortie de ces trois albums, il y a encore peu de chance pour qu’on les voit traversé nos frontières et venir jouer chez nous. Dommage, vraiment dommage…





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
ILLDISPOSED - The Prestige ILLDISPOSED - Burn me wicked re-release ILLDISPOSED - To those who walk behind us ILLDISPOSED - There is Light (But It's Not For Me) ILLDISPOSED - Sense The Darkness

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR