CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine FUNERAL
To mourn is a virtue [ 2011 ]
CD (Durée : 69.00)
Style : Doom, metal, gothic
Informations :
Interview :
Contact label : http://solitude-prod.com/
Contact groupe : http://www.funeralband.no http://www.myspace.com/doomfuneral
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 08 juillet 2011 - Chroniqueur : Teenage.Whore
 

Funeral est un groupe de doom métal Norvégien formé en 1991 par Anders Eek et Thomas Angell. Après de nombreux changements de Line-up, la première démo de Funeral sort sous le nom de Tristesse un an plus tard. Le guitariste Christian Loos les rejoint et c’est en 1994 que la chanteuse Toril Snyen arrive également. Leur seconde démo "Beyond All Sunsets" voit le jour. Le groupe se fait ainsi remarqué par le label Arctic Serenades et leur premier album Tragedies sort en 1995. Après deux changements supplémentaires de line –up au chant et à la guitare, Funeral sort deux nouvelles démos, Demo 97 et Demo 99. Le groupe décide alors de recruter un clavériste Kjetil Ottersen. Et puis en janvier 2003, une tragédie s’abat sur le groupe avec le décès de leur Bassiste/chanteur et compositeur Einar Fredriksen. Après un an et demi d’absence c’est au tour de Frode Forsmo de reprendre le flambeau au chant.
En avril 2006, le groupe signe chez un nouveau label norvégien Tabu Recordings mais la chance n’est décidément pas de leur côté et une nouvelle tragédie survient avec la mort du guitariste Christian Loos. Mats Lerberg est alors recruté pour prendre la relève. En décembre 2006 sort l’album From these wounds et septembre 2008 as the light does the shadow. La biographie de ce groupe norvégien est donc remplie de rebondissements mais cela n’a pas l’air de décourager Funeral qui revient en mai de cette année avec leur tout nouvel album "To Mourn Is A Virtue". Cet opus reprend des titres un peu égarés pendant la période de «Tragedies» (1995), «In Fields Of Pestilent Grief» (2002) et également d’autres démos encore jamais sorties au grand jour.

Dès le premier titre de ce nouvel album, on peut effectivement s’apercevoir que le groupe excelle toujours autant dans le doom métal, d’une façon assez sombre et mélodique. Ils sont d’ailleurs considérés pour certains comme les pionniers de ce sous-genre. Les titres sont assez longs, le titre "Dancing In A Liquid Veil" dure 9.21 min. Cependant ce n’est pas pour autant désagréable à l’écoute, c’est même ce qui fait le charme de ce groupe. Comme les précédents opus, l’écoute se fait de façon progressive, et il n’est pas très conseillé d’écouter l’album d’une seul traite afin d’éviter une certaine lassitude. Les compos sont lentes et longues, les guitares profondément graves et lourdes, les leads guitares très mélodieuses relèvent le tout et assure une limpidité remarquable. La batterie, même lente, participe à cette ambiance lourde et pesante. A travers le titre "God, Funeral" nous offre même de la double pédale, infiniment ralentie bien évidemment. La voie, assez lyrique, inspire une réelle tristesse. Celle-ci est très souvent doublée comme par exemple sur le titre "How Death May Linger", ce qui amène une certaine puissance et une couleur musicale assez importante et grandissante de titres en titres. Les arrangements des claviers, notamment sur "Blood From The Soil", sont très appréciables et amènent réellement quelque chose de plus aux compos. Des titres comme "Your Pain Is Mine" ou même "Father" sont très émouvants, nous sommes là au sommet le plus haut du Funeral Doom Dépressif.

Pour conclure, Funeral n’est pas un groupe pour vous si vous cherchiez du dynamisme ! Cependant, ce groupe n’a plus à faire sa place dans le domaine du doom metal. Les compos sont certes infiniment dépressives et lentes, mais elles n’en restent pas moins très mélodieuses et au final remplies d’espoir.





pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
FUNERAL - from these wounds FUNERAL - As the light does the shadows FUNERAL - In Fields Of Pestilent Grief

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Go to Top