CHRONIQUES D'ALBUMS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine WORMED
Quasineutrality [ 2012 ]
MCD/EP (Durée : 17.08)
Style : Brutal Death Grind
Informations :Ré-édition du single sorti initialement en 2010.
Interview :
Contact label : http://www.hammerheart.com/
Contact groupe : http://www.wormed.net/ http://www.myspace.com/wormed
 


 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

TECHNIQUE
Pavillon 666 - metal rock webzine

PRODUCTION
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
 
Chronique : 24 juin 2012 - Chroniqueur : KiLa
 

Après « Planisphaerium », il est temps de parler d’une autre ré-édition de WORMED via HammerHeart Records, celle de « Quasineutrality ». « Quasineutrality » est un single sorti à la base en 2010 via le label Pathology Explicit Recordings. Il ne comportait à l’époque que deux titres : « Uncoloured Plasma Orifices Transported » et « Undeciphering the Inquantificability ».
A l’occasion de cette ré-édition, Hammerheart Records rajoute deux autres titres à cette courte liste. On retrouve donc « Vortex Mitosis » et un live de « Tunnels of Ions ». Point de nouveauté, il s’agît de titres déjà présents sur « Planisphaerium ». Petite déception, c’est vrai, mais qu’à cela ne tienne !

Entre la sortie de « Planisphaerium » et celle de « Quasineutrality », WORMED a évolué, que ce soit au niveau du line-up ou de sa musique en elle-même.
Le groupe initialement composé de 5 gaillards, n’est composé aujourd’hui que de 3 musiciens d’origine. Il y a toujours deux guitares, gérées par Migueloud et J.Oliver. Pas de changements question basse, elle est toujours assurée par Guillemoth. Surprise de taille, le chanteur continue de remplir son rôle de gruikeur initial, mais gère visiblement également les parties batteries. Surprenant, non ?!

Autant de changement qui font évoluer également la musique des espagnols, fait qui se remarque très vite à l’écoute de ce single ( ep ? Demo ? ). Le "Slamming Brutal Death Grind" a laissé place à un "Brutal Death" un peu plus technique, se rapprochant plus d’un CRYPTOPSY que des texans de DEVOURMENT, cités dans la chronique de « Planisphaerium ». La production se veut plus propre et plus nette. Le chaos est toujours de mise mais est un peu plus organisé. Les grattes ressortent davantage que dans les compos de « Planisphaerium ». La basse est elle aussi mise un peu plus en avant. Rien à déclarer niveau chant, on a toujours le droit au growl ultra caverneux de Phlegeton, un peu de pig squeal aussi, ce qui fait toujours son effet.. L’ensemble bénéficie d’un rythme plus soutenu et nous entraîne loin des anciennes valeurs slam de WORMED première vague. On retrouve également plus de samples « cybers » en arrière plan au sein même des morceaux. WORMED continue à utiliser ses thèmes spatiaux et scientifiques, instaurant une continuité logique depuis l’album de 2003. L’Artwork appuie cette impression de continuité et attire toujours autant l’œil. Un moyen de faire évoluer sa musique, tout en gardant un fil conducteur avec les morceaux plus anciens peut-être ? En tout cas, ça fonctionne à merveille.

Que dire, finalement ? Difficile de se baser sur un single de 2 titres (puisque les 2 autres ne sont que des ré-ré-ré-ré-éditions…) pour se faire réellement un avis sur ce « Quasineutrality ». Je le conseille à tout ceux qui ne connaîtraient pas encore WORMED et qui sont avides de brutalité. Pour les déjà initiés, c’est plaisant, bien sur, de ré-écouter ces titres, mais je pense que les fans de WORMED sont plutôt avides de nouveautés que de ré-éditions. Affaire à suivre ?

Uncoloured Plasma Orifices Transported



pavillon 666 webzine metal rock Achetez cet album ICI
pavillon 666 webzine metal rock

 

AUTRES CHRONIQUES DU GROUPE
WORMED - Planisphaerium WORMED - Exodromos

 
pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR