CHRONIQUES DE LIVRES

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES CHRONIQUES pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUÉ pavillon 666 webzine metal rock ÊTRE CHRONIQUEUR


Pavillon 666 - metal rock webzine NICOLAS CASTELAUX - Je tue donc je suis [ 2010 ]


(350 pages)
Style : Récits & témoignages
Informations :
Interview :
Contact éditeur : http://www.camionnoir.com
Contact groupe/auteur : http://www.myspace.com/nicolascastelaux




 Pavillon 666 - metal rock webzine
ORIGINALITE
Pavillon 666 - metal rock webzine

STYLE
Pavillon 666 - metal rock webzine

EMOTION
Pavillon 666 - metal rock webzine
Chronique réalisée le : 17 février 2010, par : AVALON
 

«…Juste envie de baiser et la nécessité de tuer, pour qu’elle arrête de gueuler, cette sale pute »…
Voilà la confession d’un des nombreux tueurs en série de ce livre, livre d’investigation qui présente une trentaine de serial killers, assassins et/ou psychopathes, c’est le lecteur qui jugera. A chaque fois, un entretien « privé » avec le tueur, avec ses révélations, ses textes, ses dessins. Attention, il ne faut pas avoir le cœur sensible pour aborder ce livre qui est en réalité et sur le fond, une véritable analyse du « mal » et de la nature humaine.

Une douleur interne que l’on veut partager, une maltraitance d’enfance, culpabilité, ou tout simplement instinct naturel ? Vous aurez ici des exemples pour vous faire un avis, et rentrer dans le psychisme de tueurs renommés, tels que : Charles Manson, Ian Brady, Jack l’éventreur, Faust (Emperor – le groupe black), etc… Parfois quelques lignes, parfois des textes et des dessins, on s’aperçois en réalité que tous sens dotés d’une sensibilité et d’une justification de leurs crimes qui leur est propre. Est-ce un instinct primaire, une pulsion d’homicides naturelle, quoi qu’il en soit, le livre nous prouve que l’on est tous attiré par ces histoires sordides de pédophilie, nécrophilie, scatophilie, sadisme sexuel, cannibalisme, masochisme, une sorte de voyeurisme malsain que l’on essaie de comprendre, d’apprivoiser. Certains admirent en secret des serials killers, on va voir et on adore « le silence des agneaux », « Vendredi 13 », on est attiré par les séries sur les crimes et les profilers. Sommes-nous des monstres refoulés ? Sommes nous frustrés de ne pas passer à l’acte ? Dans tous les cas, ce livre est un très bon moyen de découvrir des psychologies différentes, des actes innommables comme un exemple : « Douglas Clark se faisait faire des fellations par des prostituées sur la banquette arrière pendant que Carol (sa compagne) conduisait, et au moment de jouir, il leur tirait une balle dans la tete. Puis le couple ramenait le corps chez eux pour une partie de jambe en l’air post-mortem. » Ah, la nature humaine…si complexe, si déroutante, si imparfaite…
Ce livre se lit vite, beaucoup de tueurs sont présentés, nous pouvons regretter que sur certains d’entre eux, il n’y ait parfois que très peu d’informations ou des témoignages (Faust & la scene black d’antan) ce qui laisse un sentiment de frustration. Mais l’ajout de dessins réalisés par les protagonistes, certains textes sont des illustrations très fortes des témoignages révélés.
Et vous, où vous situez vous ? Aimez-vous les films policiers, les histoires de serial killer, les dessin ou romans morbides ? Les films d’horreur ? Êtes-vous un psychopathe en sommeil ? Voilà un livre qui présente crument les faits, les protagonistes, tout en amenant une réflexion philosophique sur la nature humaine et sa morale.
Conseillé pour les amateurs de sensations fortes.



pavillon 666 webzine metal rock Achetez ce LIVRE ICI
pavillon 666 webzine metal rock


Autres chroniques de livre de l'auteur
NICOLAS CASTELAUX - Mayhem & Burzum, à feu et à sang