last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
>
LECKS INC
Chronique liée
Lien du Groupe http://lecks1.wix.com/lecksinc
Audio / Video
Mise en ligne le : 13 janvier 2015  | Intervieweur : Chart | Traducteur : CHART

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. PAVILLON 666  : Salut et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview, est-ce que vous pourriez en guise d’introduction nous présenter le groupe et son histoire ?

LECKS : Bonjour à toi... Et de rien, c'est un plaisir et c'est surtout nous qui te remercions de l'intérêt que tu nous portes. Il faut savoir qu'avant de devenir un groupe à part entière, ce qui est relativement récent en fait ! LECKS Inc. était au commencement un projet solo créé en 2009 dans la région PACA, et ce jusqu'en 2014 avant le recrutement de Ward à la guitare...

WARD : Salut...

LECKS : et d'Aleks à la batterie.

ALEKS : Yop !!!

LECKS : Mais pour commencer... et comprendre d'où provient l'origine de LECKS Inc. , il nous faut remonter aux années 2008.

A cette époque je jouais du piano dans un groupe de Heavy Symphonique du Sud de la France, et nous avions comme beaucoup de groupes...
Quelques petits problèmes dont celui lié à la stabilité du line-up, notamment au poste de chant. A cette même époque nous fûmes convié, à faire la première partie du groupe "KELLS" lors de son passage sur Marseille pendant leur tournée promo. La chance pour nous de nous faire connaitre d'avantage dans la région, et d'avoir une chance de faire une belle scène. Cependant, nous fûmes contraint de nous désister à deux semaines du concert... pour des raisons diverses dont une fois encore, le poste au chant à nouveau vacant.  Bien qu'un premier EP fut en cours d'enregistrement, ce fus l'incident de trop qui mis fin au groupe.

La musique à toujours dans une certaine mesure été au centre de mes appétits... Et ce depuis mes premiers pas en école de musique à l'âge de six ans, dans divers groupes durant la période collège/lycée, pour rejoindre après mes études de commerce une fac de musicologie. Aujourd'hui encore, je suis actuellement en école de musique en plus du conservatoire. Donc, quand mon groupe à splitté... j'ai continué dans mon coin à écrire de la musique; mais dans un tout autre registre afin de faire une pause, en revenant sur mes premiers amours qu'est la musique industriel.

Car,  je suis de la génération qui à connu l’essor en France de la vague Indus / Nu Métal des années 1998 à 2003...  avec Marilyn Manson, Cold Chamber, Static-X, Korn, Disturbed,  Rammstein, Staind, Slipknot, Mudvayne, Rob Zombie, System of a Down, ect...  et revenir aux origines pour moi, c'est me replonger dans ces univers qui sont ma base de découverte du milieu Métal.

Après, avoir composé quelques chansons... j'ai recroisé par hasard "Théo" (Guitariste du groupe Mechanical Decay) qui est un vieil ami depuis maintenant 15 ans, et à qui j'avais moi même prêté ses premiers CD de métal... ce qui nous rajeunit pas (Pourquoiiiiii !!!).
Et c'est de cette re-rencontre, qu'est né notre collaboration qui elle même à donné naissance au projet solo "LECKS Inc." en 2009.


02.
PAVILLON 666 : Comment s’est passée l’écriture de cet album ?

LECKS : Parallèlement à ce que je disais précédemment, après le Split de mon dernier groupe... j'ai eu ce besoin viscéral de composer.
Comme à chaque fois que je suis au plus mal, c'est ma manière de décompresser (y a aussi faire le ménage, mais c'est moins constructif artistiquement parlant ^^) et de faire front. Je ne suis pas de ceux qui tendent le cou à la fatalité, et même si certains me compareront à un Don Quichotte affrontant des moulins armé d'une batterie à cuisine et d'un synthé anachronique... qu'importe!!!
Je me sens l'essence d'un spadassin affrontant cent hommes... à l'image d'un Cyrano, dont l'âme est  à la fois lourde et délicate. Car je suis tout simplement Homme à rester debout, qui combat de toutes les manières les plus romanesques et/ou rocambolesques qui soit, bien décidé à calancher debout.

Et lorsque effectivement j'ai commencé à écrire "Good Of Desire", je n'avais aucune idée de ce que je tenais entre les mains, et n'avais à ce moment aucun projet réellement concret. Le mot d'ordre était de revenir à la musique minimaliste, qui soit jouable dans l'instant.. car le besoin de décompresser était  immédiat , et c'est toujours bien dégueulasse quand on attend d'exploser. (Rires)
De plus,  je me suis toujours construit dans l'opposition et aujourd'hui nous sommes d'une génération qui tend vers la technicité... comme je le disais également plus haut, il y avait ce besoin de me reconstruire en revenant à mes origines. Donc, rien de plus logique que de faire de l'indus !!!

A cette époque, la composition des chansons de ce qui deviendra le 1er album de LECKS Inc. résulté d'un besoin de dégorger toute la colère, la frustration et la violence que j'avais au fond de moi.  C'est la rencontre avec Théo qui à donné l'impulsion de les utiliser et celui ci à bien évidement mis sa patte lors des arrangements pendant l'enregistrement... donc tout c'est fait relativement naturellement.


03.
PAVILLON 666 :  Comment s’est passé l’enregistrement ?

LECKS : L'avantage d'avoir été deux à travailler sur l'album, et que chacun ai pus apporter des idées à l'autre sans guerre d'égos, cela a permis une création personnel sans compromis, à la fois plus riche et intimiste. De ce point de vue, nous sommes très satisfait de ce que nous avons fait.

Bien loin des studios professionnels, nous avons fait au mieux avec les moyens du bord, et l'enregistrement s'est passé dans un local de répétition sur Marseille... avec le matériels que nous avions pus réunir à cette occasion.  Bien que Théo soit un musicien très talentueux que je respecte, en plus d'un excellent ami qui connaît parfaitement son travail en terme de son... L'aventure n'en fut pas moins épique, et à ce titre, je garde de très bon souvenirs de cette première collaboration.

Je me souviens encore d'ailleurs avoir travaillé sous l’œil attentif d'une poupée gonflable, fleuron et mascotte du groupe avec qui nous partagions les locaux. Des snacks à Kebab que nous avions squatté pour nous restaurer entre les cessions de travail du matin et celle de l'après midi, car nous y passions des journées entière à travailler.  Et je pourrais en citer bien d'avantage, comme être venu bosser avec un rage de dent à assommer un cheval ou des visiteurs venus assister à un enregistrement et partir en courant sous les décibels de mes parties vocales .(Rires)

A part ça, bien sûr qu'il y a parfois eu des débats d'opinions... car il faut savoir que Théo travaille sur instrument et moi sur partition, ce qui est très amusant pour communiquer. L'enregistrement s'est déroulé sur plusieurs mois, le temps pour moi de réunir les fonds nécessaire car un enregistrement à un coût non négligeable. Mais aussi, le temps de poser mes mots/maux car quitte à chanter, autant que cela est un sens réel, le fait de faire un album épuré ne signifie aucunement  de faire un trou dans l'eau, parler au mur ou pisser dans un violon. En outre, c'est choisir également de ne pas noircir les morceaux d'un millions d'instruments et de solos discontinues, pour meubler et laisser une place importante aux chants. J'ai toujours eu une propension à décortiquer les paroles des chanteurs des groupes que j'ai pus écouter, je fus d'ailleurs souvent déçus car au même titre que n'importe quels instruments : Je ne trouve personnellement,  aucun intérêt à être le plus rapide, le plus doué, le plus quelques choses... si on n'a rien à dire où que l'émotion ne suit pas. Donc au risque de me mettre quelques lecteurs à dos, j'estime que la technique ne se suffit pas à elle seule.

Mais au final nous sommes tous deux très heureux du résultat final ! Le seul bémol est le PC qui nous a lâché pendant les mixages, d'où la raison que les chansons ne soit ni pré -mastérisé ou masterisé. Car nous avons perdu tous le travail réalisé, heureusement nous avions conservé les Wav de sauvegarde après chaque cession qui ont servis à monter le CD que vous connaissez.

04.
PAVILLON 666 : Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur vos paroles ?

LECKS : Déjà, de prime abord... quiconque va s'intéresser aux paroles de l'album, les percevra d’une manière totalement différentes.
J'ai envie de dire qu'à ce stade, l'aventurier deviens à son tour créateur... car Il les personnalisera de sa propre interprétation, offrant ainsi une nouvelle vérité, une autre dimension que moi même auteur n’aurait sus déceler. Chaque lecteurs/auditeurs contribue ainsi à la richesse de l’œuvre, sans nécessairement cerner ce qu'elles évoquent pour moi à leurs écritures.

A mesure des années, de notre états d'esprits,  histoires et expériences... chacun d'entre nous, est à même de faire évoluer la manière dont il perçoit et interprète les choses.  Je souhaite donc à tous, comme à moi même d'ailleurs, que d'ici quelques printemps celles ci prennent un tout autre sens... afin d'y découvrir l'enrichissement de nouveaux questionnement et réponses,  pour continuer notre réflexion.

La musique et les paroles sont un ensemble et se reflètent à tout point de vue, qui vise à traduire une idée, une émotion,  des angoisses, des désirs, des pulsions, des événements, des états de consciences, des phantasmes même... Mais comme je le disais à l'un de tes confrères, résumer les paroles de LECKS Inc. "c'est un marteau et du burin dans un bon gros coït anal à sec".

Parfois je pars d’un titre, d'un thême, d’un texte que j’ai en tête puis écrit la musique à partir de là... et inversement d'ailleurs !!! Les figures de styles abordent majoritairement une imagerie porno/gore par un jeu de miroir et de contrastes...  mes textes sont toujours basées sur des expériences vécues, mais aussi sur des réflexions philosophiques/littéraires et/ou sociétales . A titre d'exemple, on peut évoquer une société anthropologiste au phallocentrisme consumériste en passant par la victimisation mondaine et l’autocritique mercantile. Ce que j'aime avec la compo, c'est qu'au travers des réflexions qu'elle distille, dans la recherche musicale et textuelles... Le résultât peut se terminer à 1000 lieux de ce que j'avais imaginer au départ. Je passe beaucoup de temps à faire des recherches et à parfaire mes connaissances, m'instruisant par la même occasion de manière ludique.  C’est comme ça que je travaille, même si cela peut sembler anarchique. ^^

05.
PAVILLON 666 : Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

LECKS :  TOUT, et je dis dis bien TOUT, peux m'inspirer que cela soit positif ou négatif, une rencontre, un film, une photo, un tableau, une chanson... Je laisse à ton imagination, le soin de remplir les blancs.  En plus d'être éclectique, j’adore découvrir des univers différents et aspire à être le plus ouvert d'esprit possible, n'ayant pour seule limite finalement que le temps et l'argent... car tout à un coût quel qu'il soit, et je ne pense pas te l'apprendre en disant ça. Donc j'alterne les casquettes au besoin, comme tu as pus le constater par toi même, via les clips du groupe pour l'exemple... je suis producteur, réalisateur, chorégraphe, scénariste, ect... la liste est longue (Rires). Je t'invite même à compter le nombre de fois ou tu me trouveras au générique ;)

Et c'est l'une des raisons pour lesquels, je ne me limite pas qu'à la musique... Il faut que je touche à tout et surtout, j'ai des idées sur tout.
A ce titre, tu ne trouveras rien dans mes œuvres et principalement chez LECKS Inc. qui ne soit passé par moi. Je suis quelqu'un de passionné, et n'hésite pas à pallier mon amateurisme en travaillant avec des professionnels, pour en apprendre toujours d'avantage. Alors si tu prend en compte que je suis doublé d'un eternel insatisfait, tirant partit de mes erreurs, tu n'as pas fini de lister... J'ai même eu droit au surnom du "Rob Zombie à la Française" tellement je peux être difficile, chiant et minutieux avec toujours deux ou trois coups d'avance... précis dans le moindre détails.

Mais à citer un artiste qui m'a transcendé par son travail, sans hésitation je dirais le photographe JOEL PETER WITKIN.

06.
PAVILLON 666  : Quels sont vos autres projets pour cette année ?

ALEKS : Rester en vie !!! (Rires)
Et répéter, répéter, répéter, répéter pour être plus qu’efficace pendant les shows du groupe à venir. Ce qui est cool, c'est de voir la demande qui se fait croissante pour nous voir jouer en Live. Aussi bien en France, qu'en Belgique d'ailleurs... et pour un petit groupe comme nous c'est déjà une belle réussite.

LECKS : Pour commercer la nouvelle année, sache déjà que l'on à annoncé la sortie de notre prochain album "A.I.D.S." alias "All Infamous Daddy's Secrets"pour courant 2015. Celui ci est en court d'enregistrement depuis maintenant 6 mois  et tu découvriras avec plaisir je l'espère, une évolution réelle.
Tirant partie de l'expérience du premier album, de ces forces et faiblesses...  avec l'envie d'explorer un nouveau registre de sonorité plus métal, une évolution que l'on espère positive dans la continuité du précédent . Avec de nouvelles surprises, mais que je ne dévoilerai pas aujourd'hui.

Suspense !!!

Nous avons également le 3eme clip du groupe qui sortira prochainement sur la toile et qui clôturera définitivement la période "G.O.D.".
Mais aussi, ah ah,  le tournage prochain du 4eme et 5eme clips qui sont à l'ordre du jour, afin de faire une première présentation ce semestre de ce deuxième opus. Avec la venue prochaine d' Elodie (http://eloellie.fr/) dans l'équipe, et de son professionnalisme nous espérons bien franchir une nouvelle étape. Enfin en ce qui concerne LECKS Inc., quelques concerts promo pour la sortie de "A.I.D.S." seront bien évidemment programmées...

En parallèle pour ma part, j'ai été promu au rang de chanteur du groupe "Lands Of Past" pour l'enregistrement du 3eme album... et j'avoue avoir un peu la pression, et le souhait de réussir une belle prestation dans un registre complétement différent à ce que vous aviez pus entendre jusque là. Mais je suis bien entouré, notamment par le soutien et les conseils de mon prof de chant  (Petite dédicace, à Damien Perrot et son groupe de Heavy "Style Trip" qui ont sortis leur 2eme album) et je suis toujours sur d'autres projets en parallèle, dont la sortie de mon 1er livre bien que LECKS Inc. reste ma priorité.

WARD : Pour ma part, je suis nouveau dans le circuit, et bien qu'ayant plusieurs années de guitares à mon actifs, LECKS Inc. est la première formation que je rejoins.  Donc avant de partir dans tous les sens... j'ai encore beaucoup à découvrir. Je préfère me concentrer sur le travail à abattre, pour apprendre les morceaux du premier et du second album déjà composé avant mon arrivé. Lecks, nous fait participer progressivement mais activement à la composition des morceaux, ne serais ce qu' en nous demandant nos avis, impressions et idées... Tout en essayant de nous briefer sur les techniques de travail, pour que l'on soit autonome par la suite et espérons indispensable dans les morceaux à venir avec que l'on puisse apporter une touche supplémentaire à ce qui est déjà existant.

07.
PAVILLON 666 : Merci d’avoir répondu à cette interview, je vous laisse le mot de la fin :

ALEKS : Un bonjour à tous les fans de LECKS Inc. ! Votre soutien est vraiment très apprécié par nous tous, en espérant vous satisfaire toujours plus pour la suite...

WARD : Chocolat !!! Non, c'est pas la bonne réponse... bah alors allez écouter notre album sur https://lecksinc.bandcamp.com, voir nos clips sur youtube, parlez en autour de vous pour que continue cette aventure, et surtout manger du chocolat... tant qu'y en a.

LECKS : Et bien merci à toi et à PAVILLON 666 pour cette interview, merci à tous ceux qui l’on lue...
Amis et Am(i)antes, on vous donne tous rendez vous cette année pour un nouveau chapitre à écrire tous ensemble.

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery
PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
PANIC FEST 4 [St-Félix - 74] > 26-07-2019
PANIC FEST 4 [74] 26-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : FOLSOM
FOLSOM (34)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours