INTERVIEWS

pavillon 666 webzine metal rock TOUTES LES INTERVIEWS
>
GERGOVIA
Chronique liée
Lien du Groupe https://www.facebook.com/Gergovia.metalband/
Audio / Video
Mise en ligne le : 12 octobre 2020  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01) Bonjour Lord Necron, je pense qu'il est inutile de présenter l'entité GERGOVIA qui depuis 16 années et 10 albums nous offre un certain black-metal remarquable. Cette longévité a-t-elle un secret ?

Salut Roger, je pense que cette longévité est juste due à la passion tout simplement. Contrairement à un groupe en tant que tel, un projet solo se mène d'une seule main, pas de soucis de line-up, de répétitions et que sais-je encore. Tu es inspiré tu compose tu écris et tu sors ton album. C'est un défouloir, un exutoire à la vie de tous les jours.
Je ne pense pas qu'il y ai un secret là dedans. Et si j'en avais un je le garderai pour moi. (rire)

02) Pour le nouvel opus "in requiem aeternam" l'inspiration semble venir de la "sombritude" de notre époque actuelle, est-ce bien cela uniquement ?

C'est exactement ça, la déliquescence de toutes les valeurs, du respect. C'est aussi l'âge qui me pousse plus loin vers l'introspection.
Toutes les valeurs sont inversées aujourd'hui, le criminel est porté en triomphe, l'honnête citoyen traîné dans la boue. La police est racaille et la racaille est "révolutionnaire".
Je me retrouve de moins en moins dans notre époque, sans doute que je deviens un vieux con.

03) Niveau textes donc le quotidien de manque pas d'événements à mettre en exergue je pense et vous fais évoluer, est-ce bien cela ?

Oui en effet, je ne pouvais pas resté bloqué sur l'Auvergne et les Gaulois. Les textes du débuts de GERGOVIA étaient identitaires et le sont aujourd'hui encore, mais d'une autre façon, d'une façon plus globale et plus national dirai-je. Elles sont aussi beaucoup plus introspectives, personnelles et souvent à lires à plusieurs degrés.
L'âge aidant j'essaie tant bien que mal d'évoluer, tant niveau musical que des textes.

04) Niveau musical le fruit de l'expérience se ressent nettement, l'évolution de la technique aussi, mais cela doit prendre beaucoup de temps, alors est-ce uniquement la passion qui vous aide à tout mettre en œuvre ?

J'ai commencé la musique il y a 30 ans maintenant, j'ai pas mal roulé ma bosse, et à travers mes groupes et projets divers et variés j'ai pu me faire une expérience certaine. Je ne suis pas un virtuose loin de là, mais j'arrive malgré tout à retranscrire en musique ce que je ressent c'est là l'essentiel. Etant musicien amateur c'est en effet la passion qui me pousse, si je devais gagner d l'argent avec ma musique je ferai autre chose, de toute façon dans le métal aujourd'hui qui arrive à gagner sa vie avec sa musique? Je pense qu'ils ne sont pas nombreux. Après comme tu dis, l'évolution des techniques d'enregistrement ont beaucoup évoluées et facilitent grandement les choses, mais il ne faut pas croire que tout est facile loin de là, si tu ne sais pas comment fonctionne un compresseur, ou si tu ne sais pas ce qu'est une fréquence, tu pourras toujours avoir tout le meilleurs matériel au monde ta musique ne sonnera pas. Tu te souviens de mes premiers albums? Ca sonnais comme de la merde, il faut dire les choses comme elles sont, je débutais dans l'enregistrement en studio, j'avais peu de matos, il m'a fallut 15 ans pour arriver à faire quelque chose de pas trop mal.

05) Une autre question, la présence scénique ne vous tente toujours pas à nouveau ?

Oui et non, oui car le peu de concert que j'ai fait m'ont permis de voir mes chansons prendre vie sur scène et très plaisant. Et non car je sais le travail que représente le fait de jouer live pour un projet solo, recruter des zicos, répéter, trouver des dates, et en ce moment bon courage, et puis si c'est pour aller jouer à l'autre bout de la France pour des clopinettes non merci, j'ai une famille à nourrir et c'est bien plus important. Je sais que je me prive de beaucoup de promotion mais tant pis, il faut avoir des priorités dans la vie.

06) Je sais que vous aimez travailler seul alors pourquoi avoir invité d'autres musiciens amis notamment pour l'enregistrement de cette nouvelle oeuvre ?

Avant tout parce que je suis un piètre musiciens, j'aime les solos de guitare donc si j'en veux il me faut quelqu'un qui sache jouer bien mieux que moi. Ensuite j'aime travailler seul en effet, mais l'inconvénient c'est que tu tourne en rond. Quand j'invite quelqu'un il a quartiers libres, il pose son solo ou ses synthés ou que sais-je là où il veut et comme il veut, ça donne tout de suite une autre vision de la chanson de départ, quelque chose à laquelle je n'aurai pas pensé. Pour cet album j'ai eu de l'aide pour composer c'est Samoth.De qui est venu me filer la main, après 10 albums c'est de plus en plus dur de trouver l'inspiration donc un petit coup de pouce n'est pas de refus.

07) Que pensez-vous de la scène métal actuelle, quels sont vos CDs de "chevet" actuellement ?

Je me répète, mais je crois vraiment que je deviens un vieux con, quand j'ouvre un magasine je ne connais plus aucun groupes, alors de là à te parler de la scène actuelle je serais vraiment mal placé. Je crois que je suis resté bloqué dans les années 80 et 90 voir début 2000. En ce moment quand même je suis tombé en extase devant l'album de GLACIATION "L'ultime éclat", je ne pense pas que j'ai besoin de présenté le groupe mais c'est mon compatriote Auvergnat Rose Hreidmarr qui chante dans ce groupe, putain quelle puissance, les textes sont magnifique, la prod est béton tout y est. J'attends aussi avec impatience les albums de SETH et d'OTARGOS.

08 Quel impact a sur vous la situation sanitaire actuelle, qu'en pensez-vous à votre niveau ?

Pour moi pas grand chose, j'habite à la campagne, le confinement a même était une vraie délivrance pour moi, j'ai pu me lancer dans une passion qui me grattait depuis pas mal d'années, la lutherie, et j'ai même fabriqué ma première guitare pendant ce temps là. Par contre le déconfinement a fait ressortir tout mes bas instincts misanthropiques. Quand tu es resté presque 3 mois sans bruit, sans personne, sans circulation, d'un seul coup tout te saute à la gueule, trop de gens partout trop de bruit de voitures de vélos, pas de respect il faut que tout aille vite ça m'est de plus en plus insupportable. Et puis ma fois ce que j'en pense, j'ai envie de te dire que mon avis importe peu puisque de toute façon il faudra bon gré mal gré que je me plie aux règles, donc advienne que pourra.

09) Merci d'avoir répondu à ces quelques questions, je vous laisse le ou les mots mots de la fin, c'est à vous, dites- nous tout !

Merci beaucoup pour ton et votre soutien depuis toutes ces années, continuez d'être passionnés, et puis achetez mon album!!!!!!

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

We cannot display this gallery